Archives du mot-clé Vietnam

Rencontre-dédicace avec la styliste et écrivaine Anna Moï pour la présentation de ses livres « Le venin du papillon » et « Le pays sans nom »

Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Anna Moï, écrivaine d’origine vietnamienne, qui viendra nous présenter ses deux derniers livres, Le venin du papillon, paru le 9 février 2017 aux éditions Gallimard et Le pays sans nom : Déambulations avec Marguerite Duras, paru le 5 janvier aux éditions de l’Aube.

Présentation des livres

product_9782070197842_195x320Le venin du papillon

Pendant une année de sa vie, Xuân caracole à travers une adolescence qui s’achève en accéléré, sur fond d’ère post-coloniale française et de guerre américaine, dans un pays non nommé qui pourrait être le Vietnam. Ba, son père, est un officier militaire excentrique. Sa mère, Mae, exerce les métiers les plus improbables afin de joindre les deux bouts. Préoccupée par ses seins trop petits, Xuân l’est également par les positions yogiques et politiques de Ba, l’animisme de sa mère, le décompte quotidien des morts de la guerre et le climat urbain explosif. Elle est initiée au sexe par Edgar, un énarque membre des services de renseignements français, et se joint à une bande incontrôlable qui s’adonne aux rodéos à moto dans la ville et à tous les excès : drogue, alcool, sexualité débridée.
Loin du climat nostalgique propre aux réminiscences de la jeunesse enfuie, le ton à la fois caustique et sensuel, très tonique du récit le rend particulièrement attachant. Chez Anna Moï la jeunesse a raison de tout, même des désastres historiques et des tragédies guerrières.

——-

2093-Moï-Le pays sans nom-couv avec bandeauLe pays sans nom : Déambulations avec Marguerite Duras

Elles sont deux écrivaines nées dans le même pays. C’est le Viet-nâm… et ce n’est pas le Viet-nâm. C’est le Pays sans nom. À partir de ce fil, Anna Moï déambule avec ­Marguerite Duras dans des lieux qui leur sont mythes communs – le passage Éden, le bac, les bungalows, les voitures de légende, le Mékong – revisités de nos jours. En filigrane s’écrit une histoire d’amour avec un homme auquel Anna Moï s’adresse en creux, sans jamais le ­nommer. Ce texte, écrit avec toute la malice et la tendresse qui caractérisent son auteure, est un vrai délice pour tous les amoureux de la littérature, du Viet-nâm, d’Anna Moï et de Marguerite Duras.

A propos de l’auteure

Originaire de l’ancien Sud Vietnam, Anna Moï vit et travaille à Paris. Elle a déjà publié plusieurs recueils de nouvelles et romans parmi lesquels Riz noir et Rapaces aux Éditions Gallimard.

MOÏ Anna photo F. Mantovani Gallimard 8248C2 12.2016

Rendez-vous :
Samedi 25 février à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

 

Rencontre-dédicace de Marcelino Truong, pour « Give Peace a chance : Londres 1963-1975″

auteur-Marcelino Truong-1215Nous avons le plaisir de recevoir l’auteur et illustrateur Marcelino Truong pour une rencontre-dédicace dans notre librairie à l’occasion de la parution en novembre de Give peace a chance, suite de sa bande dessinée autobiographique Une si jolie petite guerre, également aux éditions Denoël.

give-peace-a-chance-truong-9782207117941Si vous avez aimé Une si jolie petite guerre, vous ne serez pas déçu par ce deuxième tome consacré à la période 1963-1975 où vous suivrez l’auteur et sa famille dorénavant installés à Londres mais qui suivent toujours de près les événements tragiques ayant secoué le Vietnam jusqu’à la fin de la guerre en 1975. 

Marcelino nous fait ainsi revivre la guerre du Vietnam dans toute sa complexité, avec de nombreux passages documentaires habilement insérés dans une narration chronologique qui fait la part belle à la vie de cette famille franco-vietnamienne en proie aux questionnements identitaires.

On retrouve bien sûr le style de l’illustrateur qui nous avait séduit dans le premier tome ainsi que dans les illustrations que nous avons exposées à plusieurs reprises dans notre librairie. C’est donc une bande dessinée à ne pas rater, qui ferait un excellent cadeau avec en plus une dédicace de Marcelino !

Rendez-vous
Vendredi 18 décembre 2015 à 18h
Entrée libre, inscription sur notre site
ou Commander le livre

Rencontre avec François Thierry, auteur de « Le trésor de Huê », le vendredi 27 février 2015

auteurNous avons le plaisir d’accueillir François Thierry, conservateur au département des Médailles de la Bibliothèque nationale de France et spécialiste de l’histoire asiatique, à l’occasion de la parution en 2014 aux éditions du Nouveau Monde, de son nouveau livre Le trésor de Hue qui raconte la découverte du trésor caché de la Cité interdite de la dynastie impériale vietnamienne des Nguyen en 1885, dont des pièces et médailles ont pu être conservées jusqu’à aujourd’hui… C’est un pan de l’histoire de la colonisation française en Indochine peu connu que nous révèle François Thierry dans cet ouvrage précis et bien documenté.

Nous avions déjà reçu François Thierry en 2013, à l’occasion de la parution de son livre précédent, La ruine du Qin.

a-couv2Résumé de l’ouvrage

Au cours du siècle, la dynastie impériale vietnamienne, les Nguyên, a thésaurisé dans son palais de Huê une quantité inimaginable de lingots et de pièces d’or et d’argent. En proie à des troubles, le Tonkin est mis sous tutelle par la France en 1883 malgré l’opposition de la Chine, suzerain du Vietnam. L’empereur Tu Duc meurt la même année, son successeur , est assassiné, de même que le successeur du successeur ! A chaque fois la France doit renégocier les concessions politiques obtenues du souverain précédent.
Un piège diabolique permet aux Français de s’emparer de la Cité interdite et de son trésor caché le 5 juillet 1885 : 6000 lingots et 2000 médailles d’or ! C’est le début d’une lutte acharnée pour ce trésor qui va s’étaler sur plusieurs années. Enjeu de sourdes manoeuvres entre trois ministères français, réclamé par le nouveau souverain vietnamien installé par la France, le trésor va faire l’objet d’une bataille homérique et de nombreux rebondissements.
La majeure partie de l’or sera finalement fondue pour être transformée en pièces. La collection résiduelle entrera au Musée des Monnaies et médailles, où elle se trouve toujours… mais pour le moment inaccessible au public ! Cette histoire aux multiples rebondissements, est ici racontée pour la première fois. Elle éclaire d’une lueur inédite l’histoire de la colonisation indochinoise.

Rendez-vous
Vendredi 27 février 2015 à 18h
Entrée libre
Pour nous aider à organiser cette rencontre, merci de vous inscrire sur notre site

Rencontre avec Charlotte Dang, traductrice de « Une bien modeste famille »

auteurNous avons le plaisir d’accueillir Charlotte Dang, traductrice du roman de Da Ngan publié dernièrement aux éditions Intervalles.

Résumé du livre

a-couv2Une bien modeste famille est un roman majeur sur la condition féminine dans le Vietnam de la seconde moitié du XXe siècle. Il conte les obstacles rencontrés par un amour de deux êtres que tout oppose : leur famille, leur environnement politique, le qu’en-dira-t-on, l’éloignement géographique, ainsi que la pénurie dans laquelle est plongé le pays dans les années qui suivent l’Indépendance. Peignant la jeunesse idéaliste ayant pris part au combat pour l’Indépendance comme les vicissitudes de la construction d’un foyer en temps de paix, puis sa déliquescence, le roman est celui du combat d’une femme, un combat de douze ans pour atteindre l’émancipation.

Rendez-vous
Vendredi 23 janvier 2015 à 18h
Entrée libre
Pour nous aider à organiser, merci de vous inscrire sur notre site

Rencontre avec Yves Le Jariel, auteur de « L’ami oublié de Malraux en Indochine »

couvNous avons le plaisir d’accueillir Yves Le Jariel pour la présentation de son livre L’ami oublié de Malraux en Indochine : Paul Monin (1890-1929), Une vie inachevée, biographie inédite de Paul Monin, compagnon d’André Malraux dans sa lutte contre la colonisation dans l’Indochine des années 1920.

auteurN’ayant pas le génie littéraire ni l’ambition politique d’André Malraux, Paul Monin n’en est pas moins un témoin de premier plan et un acteur modeste des changements qui ont agité l’Indochine à cette période. Sa rencontre avec André Malraux, ainsi que la création avec lui du journal L’Indochine en 1925, seront un tournant dans la vie de Paul Monin. Dénonciateur de la première heure des abus de la colonisation française en Indochine, il rencontrera plus tard le futur Ho Chi Minh lors de ses séjours en Chine. Victime du paludisme en 1929, il n’aura pas l’occasion d’assister au déploiement progressif des communistes au Vietnam, mais il était parmi les premiers Français à avoir compris l’évolution inévitable vers une indépendance de l’Indochine.

Ce récit bien documenté malgré la rareté des sources sur la vie de Paul Monin, est basé sur les récits de la famille et des personnes ayant côtoyé Paul Monin lors de son séjour en Indochine, notamment Clara Malraux, mais aussi sur l’étude des archives (journaux, rapports administratifs, etc.) et ouvrages traitant de l’Indochine de l’époque. La lecture de ce livre nous replonge dans cette période passionnante de notre histoire et de celle de l’émergence d’états indépendants en Indochine.

Cet événement est organisé en partenariat avec l’association des Amitiés Internationales André Malraux qui sera présente lors de la rencontre.

Rendez-vous
Vendredi 12 septembre 2014 à 18h
Inscription et informations pratique sur notre site
Entrée libre