Archives du mot-clé roman japonais

La prière d’Audubon d’Isaka Kotaro

Dans La Prière d’Audubon, Isaka Kotaro vous entraîne à la frontière du fantastique tout en offrant une analyse pertinente et sans concession de la cruauté humaine. L’histoire se déroule dans une île ignorée du monde, au large du Japon, dont les habitants vivent reclus et coupés du monde depuis plus de cent ans. Dans cette communauté refermée sur elle-même, on trouve toutes les bassesses et mesquineries qui conduisent au meurtre et l’on est étonné de voir que le paysage idyllique et paradisiaque de l’île est le témoin de crimes qui se commettent et se punissent de bien étranges manières. Une étrangeté d’ailleurs exacerbée par des personnages inquiétants au comportement bizarre pour certains.

Quand surgit un événement dramatique totalement inattendu, chacun devient suspect et le narrateur, plongé dans cet univers malgré lui, mènera son enquête pour le plus grand plaisir du lecteur.

Rares sont les romans qui entretiennent le suspens et l’humour jusqu’à la dernière page et mêlent l’étrange, le merveilleux et la cruauté avec autant d’enthousiasme et de brio !

Commander sur notre site ! (11 euros, format poche)

Hell, de Tsutsui Yasutaka

Un roman original qui se déroule dans un enfer pas si éloigné du quotidien et où se retrouvent des personnages qui se sont croisés pendant leur vie… le roman Hell  de Tsutsui Yasutaka sort des sentiers battus et confirme le ton décalé des éditions Wombat. Après avoir édité le très original et très drôle roman de Hideo OkudaLes remèdes du docteur Irabu, Wombat poursuit sa collection japonaise « Iwazaru » avec un roman bien différent mais tout aussi surprenant. Hell brosse le portrait d’hommes et de femmes qui se retrouvent en enfer après leur mort, dans leur ville, entourés de bâtiments qui leur sont familiers. Ils croisent la route de ceux qu’ils ont connus vivants, avec cette particularité qu’en enfer le passé de chacun, les circonstances de sa mort et des secrets jusque là bien gardés sont exposés à la vue de quiconque s’y intéresse. Culpabilité, trahison, infidélités… l’enfer pourrait donner lieu à bien des règlements de compte si la mort ne s’accompagnait pas d’une étrange indifférence aux choses du passé…

Ce roman fait partie de la rentrée littéraire japonaise 2013.

Commander.

Trembler te va si bien

Les lecteurs de Wataya Risa l’attendaient avec impatience : enfin un nouveau roman en français ! Après les succès considérables de L’appel du pied et Install, les éditions Philippe Picquier offrent aux lecteurs francophones un nouveau petit roman, Trembler te va si bienparu il y a quelques années au Japon. A l’époque où Wataya Risa rédige cette histoire, elle a l’âge de son héroïne, 26 ans. On ne sait trop par quelle magie Wataya Risa rend ses personnages irrésistibles et son roman si attachant. Peut-être est-ce son écriture sans prétention et la sincérité des situations décrites… l’histoire est pourtant simple mais les détails précis, c’est à la fois drôle et touchant. Wataya Risa parle de l’amour avec beaucoup d’auto-dérision, d’humour et de lucidité.

Commander sur notre site

Coup de coeur : Un café maison de Keigo Higashino

Une excellente enquête policière ! 

Un Café maison ne décevra pas son lecteur, ici il s’agit avant tout d’une enquête, d’une intrigue, d’un crime à résoudre et toutes les scènes contribuent d’une manière ou d’une autre à faire avancer le travail de l’inspecteur Kusanagi. Pas de fioritures donc, et pourtant le roman et ses personnages possèdent une véritable consistance… sans doute parce Keigo Higashino possède l’art de brosser en peu de mots bien choisis les personnages clés de ses romans.

Mais l’indéniable point fort de cette petite merveille, comme pour Le dévouement du suspect X, réside avant tout dans le génie de l’intrigue. Peu de personnages, peu d’actions… et pourtant, une véritable énigme qui n’aura de cesse de faire travailler « the little grey cells » de l’enquêteur Kusanagi et ses collègues, de son ami Yukawa et bien sûr du lecteur lui-même !

Un café maison, Keigo Higashino, Actes Sud

Edition collector : Haruki Murakami

Les éditions Points (Seuil) font paraître pour cette fin d’année une édition collector à tirage limité de La Fin des Temps  de Haruki Murakami (format poche, 10 euros). C’est l’occasion, pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu, de découvrir ce roman à double facette qui offre deux histoires parallèles : la « fin des temps » et le « pays des merveilles sans merci ».

Deux histoires, deux héros, deux univers différents… La fin des temps vous entraîne dans l’atmosphère séduisante des romans de science fantasy : le héros pénètre dans une ville entourée d’un mur infranchissable, où l’on entre mais d’où l’on ne peut sortir… Il se voit contraint d’abandonner son ombre à l’entrée de la ville et se voit confier une curieuse tâche : lire les vieux rêves dans la bibliothèque.

Dans le pays des merveilles sans merci, le héros est un informaticien qui travaille pour la compagnie System. L’histoire se déroule à Tokyo où une guerre informatique a lieu entre System et les pirateurs. Le héros se retrouve malgré lui plongé au coeur du conflit et doit lutter pour sa survie tout en essayant de comprendre quel est son rôle dans l’histoire qui prend des airs de thriller futuriste.

Mais le plus troublant est sans doute la présence discrète de similitudes entre les deux histoires. Des objets sont obstinément présents dans l’une et l’autre histoire (des trombones par exemple), la présence de la jeune fille est également similaire dans les deux univers, des impressions et des allusions, bref bien d’autres points communs sont là et font penser que, non, ces deux histoires ne sont peut-être pas totalement étrangères l’une à l’autre…

Suivez ce lien pour commander sur le site de la librairie.

Egalement disponible en édition collector, Danse, danse, danseHaruki Murakami, points, 2012