Archives du mot-clé rencontre

Rencontre-lecture avec les poètes chinois Mang Ke, Yu Jian, Ouyang Jianghe et Wang Yin

poètes-chinois-biennale2015En prolongation de la Biennale Internationale des Poètes en Val de Marne, nous avons le plaisir de recevoir quatre poètes chinois contemporains Mang Ke 芒克, Yu Jian 于坚, Ouyang Jianghe 欧阳江河 et Wang Yin 王寅, accompagnés de leur traductrice Chantal Chen-Andro, à l’occasion de la parution de recueils de poèmes bilingues chinois-français aux éditions Caractères.

Les éditions Caractères ont en effet lancé depuis 2014 une collection de recueils poésie chinoise contemporaine, bilingue chinois-français. Pour l’instant, on compte cinq titres, dont Le temps sans le temps 没有时间的时间 de MANG Ke 芒克, Rose évoquée 被暗示的玫瑰 de YU Jian 于坚 et Euphémisme 最委婉的词 de ZHAI Yongming 翟永明.

Pour cette rencontre, les auteurs présenterons d’abord leur œuvre et s’en suivront des lectures bilingues d’une sélection de poèmes.

Rendez-vous
Vendredi 12 juin à 18h
Entrée libre
Plus d’information et inscription sur notre site

couv-caractères-poètes

Rencontre avec Jean-Paul Tchang et Alain Roux, pour une analyse du programme politique de Xi Jinping, le vendredi 6 mars 2015

a-couv2Nous avons le plaisir d’accueillir l’économiste Jean-Paul Tchang et l’historien Alain Roux pour une présentation critique du programme politique de Xi Jinping, à partir de l’ouvrage paru en janvier 2015 aux éditions Mille Fleurs Xi Jinping : La gouvernance de la Chine.

Résumé de l’ouvrage :

Xi Jinping : la gouvernance de la Chine rassemble 79 articles regroupés en 18 thèmes, sous forme de discours, allocutions, exposés, réponses, apostilles, courriers, etc., rédigés entre le 15 novembre 2012 et le 13 juin 2014 par Xi Jinping. Les éditeurs ont accompagné ces interventions d’annotations et de 45 photos pour permettre au lecteur de mieux comprendre l’histoire, la culture et le système social chinois, et lui en apprendre davantage sur la carrière et la vie privée de Xi Jinping.

La publication en neuf langues de Xi Jinping : la gouvernance de la Chine permettra de comprendre de manière générale et avec plus de précision les idéologies et les stratégies politiques de la direction centrale du Parti communiste chinois, et de répondre aux questions qui préoccupent la communauté internationale concernant les concepts et le modèle de développement de la Chine, ainsi que ses politiques intérieures et extérieures.

Rendez-vous
Vendredi 6 mars 2015 à 18h
Entrée libre
Pour nous aider à organiser cette rencontre, merci de nous inscrire sur notre site

Rencontre avec François Thierry, auteur de « Le trésor de Huê », le vendredi 27 février 2015

auteurNous avons le plaisir d’accueillir François Thierry, conservateur au département des Médailles de la Bibliothèque nationale de France et spécialiste de l’histoire asiatique, à l’occasion de la parution en 2014 aux éditions du Nouveau Monde, de son nouveau livre Le trésor de Hue qui raconte la découverte du trésor caché de la Cité interdite de la dynastie impériale vietnamienne des Nguyen en 1885, dont des pièces et médailles ont pu être conservées jusqu’à aujourd’hui… C’est un pan de l’histoire de la colonisation française en Indochine peu connu que nous révèle François Thierry dans cet ouvrage précis et bien documenté.

Nous avions déjà reçu François Thierry en 2013, à l’occasion de la parution de son livre précédent, La ruine du Qin.

a-couv2Résumé de l’ouvrage

Au cours du siècle, la dynastie impériale vietnamienne, les Nguyên, a thésaurisé dans son palais de Huê une quantité inimaginable de lingots et de pièces d’or et d’argent. En proie à des troubles, le Tonkin est mis sous tutelle par la France en 1883 malgré l’opposition de la Chine, suzerain du Vietnam. L’empereur Tu Duc meurt la même année, son successeur , est assassiné, de même que le successeur du successeur ! A chaque fois la France doit renégocier les concessions politiques obtenues du souverain précédent.
Un piège diabolique permet aux Français de s’emparer de la Cité interdite et de son trésor caché le 5 juillet 1885 : 6000 lingots et 2000 médailles d’or ! C’est le début d’une lutte acharnée pour ce trésor qui va s’étaler sur plusieurs années. Enjeu de sourdes manoeuvres entre trois ministères français, réclamé par le nouveau souverain vietnamien installé par la France, le trésor va faire l’objet d’une bataille homérique et de nombreux rebondissements.
La majeure partie de l’or sera finalement fondue pour être transformée en pièces. La collection résiduelle entrera au Musée des Monnaies et médailles, où elle se trouve toujours… mais pour le moment inaccessible au public ! Cette histoire aux multiples rebondissements, est ici racontée pour la première fois. Elle éclaire d’une lueur inédite l’histoire de la colonisation indochinoise.

Rendez-vous
Vendredi 27 février 2015 à 18h
Entrée libre
Pour nous aider à organiser cette rencontre, merci de vous inscrire sur notre site

Conférence sur les traditions du nouvel an chinois par Wang Jing, vendredi 20 février 2015

auteurPour la troisième année consécutive, nous avons le plaisir de recevoir Wang Jing, docteur en sociologie et anthropologie, spécialiste du nouvel an chinois, pour une conférence autour des traditions culinaires du nouvel an chinois.

Présentation de la conférence

Comme le repas de Noël en France, le réveillon du nouvel an chinois est l’occasion pour tous les membres de la famille de se retrouver. Chaque année à l’approche de la fête, des centaines de millions de Chinois rentrent chez eux pour partager ce repas. Les ancêtres et les absents sont aussi de la fête.

Dîner le plus copieux de l’année, nous y trouvons le poisson, la viande et toutes les sortes de plats, mais il est très difficile d’en faire une liste car les habitudes alimentaires différent d’une région à l’autre. Pour les Pékinois, les raviolis farcis à la viande ou aux crevettes sont indispensables. Ils sont remplacés par les nian gao (年糕, le « gâteau de l’année ») au sud de la Chine. En revanche, les rouleaux de printemps frits, les gâteaux de riz gluant aux huit trésors (huit sortes de fruits secs) sont très populaires dans le sud de la Chine, mais absents à Pékin.

« Rien n’est plus confortable que de faire une sieste,
rien n’est plus délicieux que les raviolis ».

La préparation des raviolis est assez particulière et spectaculaire. Nous mettons à l’intérieur la farce xian’er 馅儿, mélange de viande et de légumes, dans un morceau de pâte ; nous fermons la pâte, comme un sachet qui ressemble à un lingot d’or (yuan bao 元宝). A ce propos, la prononciation de « xian’er 馅儿 » ressemble à celle de « qian’er 钱儿 ». Il y a des régions où l’on pratique l’interprétation des mots de la cuisine pour signifier les vœux. La prononciation « cai », est celle du mot qui signifie  »légumes 菜 » mais  »fortune 财 », donc  »beaucoup de légumes » égale  »beaucoup de fortune ».

La conférence expliquera le lien entre les pratiques culinaires traditionnelles et la culture chinoise. Elle s’attachera surtout à expliquer la signification que les Chinois donnent aux ingrédients, à la préparation, à la séquence des plats et à leurs noms. Plus que jamais, le soir du nouvel an, la cuisine est un langage que nous déchiffrerons ensemble.

Jing WANG

A cette occasion, nous vous proposons à cette occasion une bibliographie d’ouvrages autour du nouvel an chinois, de la cuisine chinoise, des fêtes traditionnelles ainsi que des coutumes autour du nouvel an et des rites religieux en Chine.

sélectionnouvelanRendez-vous
Vendredi 20 février 2015 à 18h
Entrée libre
Pour nous aider à organiser, merci de vous inscrire sur notre site

Rencontre avec Nathalie Mourier, auteur de « l’Almanach des énergies positives 2015″, le vendredi 13 février 2015

auteurNous avons le plaisir d’accueillir Nathalie Mourier, à l’occasion du nouvel an chinois 2015, pour la présentation du nouvel Almanach 2015 des énergies positives, publié par les éditions Marip.

Présentation de la rencontre
Pour les Chinois chaque année marque la fin d’un cycle et un nouveau départ. Car chaque année a une qualité énergétique particulière qui nous ouvre de nouvelles perspectives.
Quel impact cela a-t-il pour nous ? En quoi cela affecte-t-il le feng shui de nos maisons et notre vie quotidienne ? Comment sommes-nous personnellement influencés par les changements du calendrier ?
Cette conférence d’une heure nous permettra de faire le tour de ces sujets. Vous repartirez en sachant :
- ce qui est important pour vous cette année,
- les « remèdes » de feng shui a mettre en place pour booster les qi intéressants ou neutraliser ceux qui le sont moins,
- les zones sensibles de l’année, ce qui est important pour ceux qui envisagent de faire des travaux chez eux en 2015.

Nathalie Mourier

a-couvNathalie Mourier est aussi auteur de l’Almanach Pro 2015.

Rendez-vous
Vendredi 13 janvier 2015
Entrée libre – Inscription sur notre site

Rencontre avec Liao Yiwu 廖亦武, auteur de « Dieu est rouge » 《上帝是红色的》, le jeudi 12 février 2015

auteurNous avons le plaisir d’accueillir Liao Yiwu 廖亦武, à l’occasion de la parution de Dieu est rouge, un nouveau livre consacré au christianisme en Chine à paraître le 11 février aux éditions Books. Ce nouveau manifeste de Liao Yiwu a été traduit par Hervé Dénès et Li Ru, agrémenté d’une préface de Marie Holzman et Jean-François Bouthors.

Ce livre est paru à Taïwan en 2011 sous le titre Shangdi shi hongse de 上帝是紅色的. Nous avions déjà reçu Liao Yiwu en janvier 2013, à l’occasion de la parution de Dans l’empire des ténèbres, témoignage très fort de ses années de prison en Chine.

Résumé
a-couvLiao Yiwu a été élevé dans l’idée que la religion incarnait le mal. Dans son pays, la Chine communiste, les croyants sont au mieux considérés comme des illuminés, au pire comme des espions impérialistes. Cependant, à force d’être persécuté, Liao Yiwu s’est découvert un lien fort avec les chrétiens chinois, admirant leur engagement pour la liberté d’expression et leur quête de sens dans une société en pleine mutation idéologique. Il s’est donné pour mission de sauvegarder la mémoire des histoires enfouies de ces croyants courageux dont le gouvernement totalitaire n’a pas réussi à briser la foi.
Avec truculence et tendresse, l’écrivain dissident fait parler celles et ceux qu’il est allé rencontrer en ville ou dans les campagnes les plus reculées, jouant parfois à cache-cache avec la police.
À travers ces destins inouïs, se dévoile tout un pan méconnu de l’histoire de la Chine. L’incroyable fidélité, la modestie, la douceur des chrétiens chinois leur vaut aujourd’hui l’admiration d’une grande partie de la population… et fait trembler le régime, qui ne sait comment s’y prendre avec ces insoumis aussi indomptables que pacifiques, prêts à payer le prix du sang.
a-couv2Vieille nonne centenaire ; tibétain catholique ; jeune converti branché ; vénérable doyen protestant descendant d’une lignée de pasteurs d’avant la révolution chinoise ; musicien de rue handicapé ; médecin aux pieds nus… Autant de portraits hauts en couleurs, de récits fascinants, dans lesquels Liao, en agnostique qui ne méprise pas la mystique, s’affirme à la fois comme l’un des écrivains chinois les plus originaux et comme un témoin essentiel pour les générations à venir.
Liao Yiwu est né en 1958. Son père a été condamné lors de la Révolution culturelle en 1966. Marqué par la lecture de Keats et de Baudelaire, l’œuvre de Ginsberg et les chansons de Bob Dylan, il est devenu dans les années 1980 l’un des poètes majeurs de l’avant-garde chinoise. La tragédie du 4 juin 1989 l’a fait basculer dans la dissidence. Libéré en 1994 après quatre ans de prison, il a vécu comme un marginal, poète, musicien, chanteur et écrivain. Ses livres sont interdits en Chine, même s’il est l’un des écrivains chinois les plus lus clandestinement. Son premier ouvrage publié à l’étranger a été L’Empire des bas fonds (Bleu de Chine, 2003). Menacé d’un nouvel emprisonnement, Liao Yiwu s’est enfui en 2011. Il vit aujourd’hui en Allemagne et a reçu en 2012 le prix pour la Paix des libraires allemands. En 2013 la publication en France, de Dans l’empire des ténèbres, le récit de son séjour dans les prisons chinoises pour avoir rendu hommage aux victimes du massacre de la place Tian’anmen (1989) a été un véritable événement.
Depuis vingt ans, son œuvre est la plus puissante et la plus bouleversante description de la Chine vue du côté des humbles et des victimes d’un régime dont il ne cesse de dénoncer la perversion et la folie. Un immense talent littéraire, associé à une grande profondeur spirituelle, un humour ravageur et une juste colère.

Rendez-vous
Jeudi 12 février 2015 à 18h
Entrée libre – Inscription sur notre site

Rencontre avec Sébastien Higonet, auteur de « Fleur de Laos”, le samedi 7 février 2015

auteurNous avons le plaisir d’accueillir Sébastien Higonet pour la présentation de ce roman Fleur de Laos, publié en 2014 aux éditions Vinotilus. Cette présentation sera accompagnée d’une exposition des photographies que l’auteur a pris lors de ses séjours dans le Laos rural.

Résumé
a-couvCe livre est un voyage au cœur des montagnes du Laos. Un voyage au cœur de l’opium. Un voyage au cœur de la drogue. Un jeune Français, installé à Vientiane, part à la rencontre des diverses ethnies du Laos et des cultivateurs du pavot, dont il partagera le quotidien. Curieux, enthousiaste, idéaliste, il cherchera à s’imprégner de leur mode de vie, jusqu’à le vivre de tout son être. Son envolée vers l’opium s’avérera déterminante pour le reste de son séjour. Il en découvrira, dans sa chair, toutes les étapes, des plus suaves aux plus douloureuses. Sa plongée lente et inexorable l’entraînera au plus profond de lui-même. Ce sera son voyage le plus sensuel, le plus fascinant, le plus terrible ; une aventure dont nul ne revient indemne.

Rendez-vous
Samedi 7 février 2015 à 18h
Entrée libre – Inscription sur notre site

Rencontre avec Li Zhiwu 李志武, illustrateur du lianhuanhua « Au pays du cerf blanc » 《白鹿原》, le vendredi 6 février 2015

auteurNous avons le plaisir d’accueillir l’artiste chinois Li Zhiwu 李志武, de passage en France à l’occasion du Festival International de Bande dessinée d’Angoulême. Il viendra présenter en exclusivité la version française de son adaptation en lianhuanhua 连环画 (bande dessinée chinoise traditionnelle) du célèbre roman de Chen Zhongshi, Au pays du cerf blanc 白鹿原, à paraître le 1er mars 2015 aux éditions de la Cerise. Il s’agit du premier tome, l’adaptation du roman ayant été divisée en deux volumes. Le second tome étant prévu pour le mois d’avril 2015.

Résumé de la bande dessinée
a-couvÀ une journée de marche de l’antique cité de Xi’an, se trouve le pays du Cerf blanc. En son chef-lieu de Bailu, la vie s’écoule au rythme des saisons et des travaux des champs, tandis que la vieille rivalité qui oppose les deux familles des Bai et des Lu ne manque pas de suivre le fil du calendrier rituel ni d’obéir à l’alternance des mariages, naissances et enterrements.
Quand survient la fin de l’Empire en 1911, la querelle villageoise va se mettre au diapason de l’Histoire et s’alimenter peu à peu du trouble jeté par la succession des épisodes révolutionnaires… Devenu un classique de la littérature chinoise contemporaine, le célèbre roman de Chen Zhongshi trouve ici, par la grâce du pinceau de Li Zhiwu, une adaptation graphique à la mesure de son univers foisonnant.

intérieur-bailuyuanLa version chinoise publiée en 2002 aux éditions Renmin meishu 人民美术出版社 est malheureusement déjà épuisée en Chine.

Rendez-vous
Vendredi 6 février 2015 à 18h
Entrée libre – Inscription sur notre site

Rencontre avec Jacques Pimpaneau pour la parution de deux ouvrages de traduction de textes inédits de littérature chinoise classique, le vendredi 30 janvier 2015

auteurNous avons le plaisir d’accueillir Jacques Pimpaneau, spécialiste de la littérature chinoise classique, pour la présentation de deux nouveaux recueils de textes classiques à paraître le 23 janvier 2015 chez la toute jeune maison d’édition Espaces&Signes.

 

 

a-couv2Chroniques sanglants de Chinoises amoureuses
De Jacques Pimpaneau
108 p. – 23€

Résumé
Ces cinq récits retracent la tragédie de femmes qui vécurent en Chine il y a bien longtemps, criminelles ou cruelles, toutes follement amoureuses – des hommes, de leurs enfants ou du pouvoir. Des femmes passionnées dont les histoires, pour la plupart sanglantes, ont marqué à ce point leur époque qu’aujourd’hui encore, de Pékin à Canton, on se raconte leurs vies comme autant de légendes.
Rédigés à partir de la traduction de documents anciens, ces cinq courts récits sont à la fois des témoignages sur la société chinoise traditionnelle et des nouvelles dont le suspense n’a rien à envier aux meilleurs romans policiers.

a-couvUne robe de papier pour Xue Tao : Choix de textes inédits de littérature chinoise
Ouvrage collectif, sous la direction de Vincent Durand-Dastès et Valérie Lavoix – Préface de Jacques Pimpaneau
220 p. – 20€

Résumé
Xue Tao, courtisane et poétesse chinoise, vécut à Chengdu, dans le centre de la Chine, au début du IXe siècle, sous la dynastie des Tang. Elle est restée célèbre pour avoir aussi bien su chanter l’amour que confectionner elle-même le papier coloré sur lequel elle écrivait.
À cette figure presque mythique, il convenait d’offrir un vêtement de fantaisie : c’est ce que se sont efforcés de réaliser les auteurs ici réunis en proposant des traductions inédites de textes choisis de la littérature chinoise. On trouvera des poèmes médiévaux, modernes ou contemporains, mais aussi des histoires d’immortels, de religieux excentriques et de bandits. On rencontrera un esprit-serpent, deux philosophes, une actrice d’opéra Kunqu, des lettrés en goguette au bord de la mer et un bestiaire pour le moins bigarré…
Puisse cette petite anthologie délibérément hétéroclite égarer agréablement son lecteur !

Rendez-vous
Vendredi 30 janvier 2015 à 18h
Entrée libre – Inscription sur notre site

Rencontre avec Charlotte Dang, traductrice de « Une bien modeste famille »

auteurNous avons le plaisir d’accueillir Charlotte Dang, traductrice du roman de Da Ngan publié dernièrement aux éditions Intervalles.

Résumé du livre

a-couv2Une bien modeste famille est un roman majeur sur la condition féminine dans le Vietnam de la seconde moitié du XXe siècle. Il conte les obstacles rencontrés par un amour de deux êtres que tout oppose : leur famille, leur environnement politique, le qu’en-dira-t-on, l’éloignement géographique, ainsi que la pénurie dans laquelle est plongé le pays dans les années qui suivent l’Indépendance. Peignant la jeunesse idéaliste ayant pris part au combat pour l’Indépendance comme les vicissitudes de la construction d’un foyer en temps de paix, puis sa déliquescence, le roman est celui du combat d’une femme, un combat de douze ans pour atteindre l’émancipation.

Rendez-vous
Vendredi 23 janvier 2015 à 18h
Entrée libre
Pour nous aider à organiser, merci de vous inscrire sur notre site

Rencontre avec Christian Henriot et Yvan Macaux, auteurs de « Scènes de la vie en Chine : Les figurines de bois de T’ou-se-we »

push_16385_deux auteursNous avons le plaisir d’accueillir Ivan Macaux et Christian Henriot pour la présentation de leur livre Scènes de la vie en Chine : Les figurines de bois de T’ou-se-we, qui présente les figurines en bois exposées au Musée des arts décoratifs de Lyon, du 5 décembre 2014 au 15 janvier 2015.

Publié aux éditions des Equateurs, ce livre raconte l’histoire d’une malle rapportée de Chine à la fin des années 1930, dans laquelle Yvan Macaux a découvert une collection de figurines sculptées dans du bois représentant des scènes de la vie quotidienne du Shanghai des années 1930.  Yvan Macaux a ensuite fait le choix de travailler avec le sinologue Christian Henriot pour retracer le parcours de cette malle et analyser les figurines.

L’ouvrage présente d’abord le contexte historique et les conditions de création de ces figurines, gravées par les enfants d’un orphelinat à Shanghai au moment de la guerre sino-japonaise, et rapportées par l’arrière grand-père d’Yvan Macaux. Les figurines sont ensuite présentées une par une, avec des légendes et photographies d’époques qui permettent de les remettre en contexte et de les comparer à la réalité. Elles sont impressionnantes par la finesse des détails malgré leur petite taille (une dizaine de cm).

Une très belle découverte !

Rendez-vous
Mercredi 21 janvier à 18h
Entrée libre
Plus d’informations et inscription sur notre site

a-couv

Et pour ceux qui habitent près de Lyon :

Exposition Musée des Arts Décoratifs de la ville de Lyon
du 5 décembre au 15 janvier 2014
Plus d’informations sur le site du musée

Rencontre avec Dominique Jolly, auteur de l’essai « Colosse aux pieds d’argile »

push_14893_Photo auteurNous avons le plaisir d’accueillir Dominique Jolly à l’occasion de la sortie de son essai sur la Chine contemporaine aux éditions Maxima en juin dernier, Chine : Colosse aux pieds d’argile.

En guise d’introduction au livre et à la rencontre, l’auteur répond ici à quelques questions :

1) Qui êtes-vous ?
Dominique Jolly, Professeur de Stratégie d’Entreprise à SKEMA Business School (Sophia-Antipolis, France) et Professeur Visitant à CEIBS (Shanghai, Chine). J’ai sillonné la Chine un peu dans tous les sens depuis seize ans pour y faire des recherches, pour y donner des cours et travailler pour des entreprises.

a-couv2) Quel est le thème central de ce livre ?
Il s’agit de montrer que le système chinois qui a si remarquablement réussi depuis plus de trente ans doit aujourd’hui faire face à de nombreuses zones de fragilité. Les tensions touchent aussi bien l’économique, le social que le politique. De nombreux changements sont en cours, à commencer par le ralentissement économique. Si rien n’est fait, le désenchantement ne touchera pas seulement les Chinois mais tous les étrangers qui font du business en Chine ou avec la Chine.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
« La nouvelle superpuissance est fragile. Il y a de bonnes nouvelles mais les craquements dans la société chinoise sont légion : surchauffe, spoliation et spéculation dans l’immobilier, restrictions sur les libertés, atteintes écologiques, manquements à l’éthique, justice discrétionnaire, absence de partis politiques, corruption des décideurs politiques, scandales alimentaires, distorsion des revenus, polarisation de la société, soulèvements aux frontières de l’ex-empire, etc. »

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Cela pourrait une musique chinoise. Si l’on doit puiser dans nos racines européennes, ce serait plus une symphonie qu’un requiem.

5) Qu’aimeriez-vous partager avec les lecteurs en priorité ?
Les fragilités du système chinois ne doivent pas être vues seulement du côté sombre. Chacune recèle aussi un potentiel d’opportunités. Par exemple, la catastrophe écologique qui étouffe la Chine est aussi une opportunité pour toutes les entreprises étrangères qui vendent des technologies propres. Même chose pour les questions sanitaires et l’agro-alimentaire (cf. le scandale du lait). Pareillement, le vieillissement de la population est une opportunité pour les entreprises étrangères spécialisées dans l’exploitation de maisons de retraite. Autre exemple, face à l’inflation des coûts salariaux, il y a une opportunité pour les firmes qui produisent des robots. Et ainsi de suite … Et bien sûr, les opportunités existent aussi pour les entreprises qui travaillent en sous-traitance de ces firmes.

Plus d’informations sur le blog de Dominique Jolly

Rendez-vous
Vendredi 16 janvier 2015 à 18h
Entrée libre
Plus d’informations et inscription sur notre site

Rencontre avec François Boucher, alias Fan Tong, auteur du polar « Dans ma jungle affectueusement »

push_14892_auteur-recadréNous avons le plaisir d’accueillir François Boucher à l’occasion de la sortie cette année de deux nouveaux romans aux éditions du Non-Agir : Voguant vers l’avenir lumineux (édition de poche) et De ma jungle affectueusement.

Journaliste vivant à Hong Kong depuis une vingtaine d’années, François Boucher est l’auteur de plusieurs romans policiers sous le pseudonyme chinois Fan Tong. Ses romans ont généralement pour cadre la Chine du sud, dans laquelle nous suivons des personnages attachants qui tentent de démêler des enquêtes dans des cadres originaux, où le chemin de fer a souvent sa place…

a-couv2Dans Voguant vers l’avenir lumineux, François Boucher nous plonge dans le Hong Kong des années 1960, sur les traces du vieux tramway hongkongais et au moment des manifestations anticolonialistes de la fin de la décennie. Ce roman a remporté en 2012 le prix du roman décerné par les élèves des lycées français d’Asie, et peut être lu par tout public, à partir de 15 ans.

Dans De ma jungle, affecTUEUSEment, l’auteur entremêle deux intrigues, entre le Paris des années 1950 et la Chine des années 1930, et plus précisément la colonie de Fort-Bayard. Ce roman a reçu d’excellentes critiques des lecteurs loa-couvrs de l’opération « Masse critique » sur le site de lecteurs Babelio.

Rendez-vous
Vendredi 9 janvier 2015 à 18h
Entrée libre
Plus d’informations et inscription sur notre site

 

Rencontre avec Lucien Bianco, auteur de l’essai « La récidive : Révolution russe, révolution chinoise »

auteur Nous avons le plaisir d’accueillir Lucien Bianco, historien et sinologue, qui a publié le 23 octobre denier aux éditions Gallimard un nouveau livre consacré à la révolution chinoise : La récidive : Révolution russe, révolution chinoise. Après Les origines de la révolution chinoise 1915-1949 (2007 [1967]) et La révolution fourvoyée (2010), Lucien Bianco nous livre ici une analyse comparative de cette filiation avec la révolution russe que Mao Zedong a très vite voulu dépasser… pour arriver aux catastrophes que nous connaissons.

couvRésumé

L’accession de la Chine au rang de deuxième puissance économique mondiale confère une meilleure image à la révolution chinoise qu’à la russe. Elles ont pourtant presque tout en commun : la révolution chinoise a d’abord été une copie conforme de l’autre, Mao Tsé-toung ne connaissant guère le marxisme qu’à travers la vulgate de Staline. Puis il a pris conscience moins des vices de son modèle que de son inadaptation à un pays surpeuplé du tiers-monde.
Mais au lieu de corriger le modèle, il a prétendu aller plus loin et plus vite dans le même sens. A la différence de la réplique d’un séisme, d’ordinaire moins catastrophique, le Grand Bond en avant est une réplique aggravée du premier plan quinquennal soviétique (1929-1933), conçu en fonction d’une fin rêvée sans tenir compte des possibilités. Et c’est en tournant le dos à la révolution que la Chine se développe à vive allure.
Finalement, le panorama que fait ressortir Lucien Bianco de son étude est assez similaire : système politique, surexploitation de la paysannerie, entraînant les deux plus grandes famines du siècle, mise au pas des intellectuels, répression, camps. La comparaison entre Staline et Mao qui couronne le tableau le conduit à remonter jusqu’à Lénine et à faire sien le constat d’un historien chinois :  » Autant que possible, le mieux est d’éviter de recourir aux révolutions. »

Rendez-vous
Vendredi 19 décembre 2014 à 18h
Entrée libre
Plus d’informations et inscription sur notre site

Rencontre avec Badema, auteur de « Calendrier Fengshui 2015, année de la Chèvre »

auteurNous avons le plaisir d’accueillir de nouveau Badema pour la présentation de son Calendrier Feng Shui 2015, Année de la Chèvre, qui vient de paraître.

Présentation de son calendrier par Badema :

couvVous cherchez un guide pour prendre la bonne décision au bon moment ? Vous souhaitez optimiser l’énergie dans votre maison en 2015 ? Alors, ce calendrier est pour vous !
Ce livre est la traduction fidèle de l’almanach millénaire – le Tong Sheng 通胜. Son utilisation dépasse aujourd’hui les frontières de l’Asie. Compagnon de tous les jours, il vous indique quels sont les meilleurs moments pour accomplir vos désirs. Suivez la composition des étoiles volantes de 2015 pour ne pas perturber le Qi. L’horoscope chinois vous apportera les clés de la réussite pour l’année en cours. Pendant la conférence, Badema vous expliquera comment lire et utiliser ce calendrier pour être au bon endroit au bon moment en 2015. Comment calculer l’heure solaire pour bien pratiquer le Feng Shui. Vous pourrez aussi lui poser des questions sur le calendrier et votre horoscope Chinois pour l’année 2015. Cette année est placée sous le signe de la Chèvre. Nous suivrons son chemin, le long des sentiers de la beauté, de la bonté et du bonheur.

Badema est maître chinois de Feng Shui, d’astrologie chinoise (Ba Zi) et de Qi Gong. Elle est également l’auteur de plusieurs livres, sur le Feng Shui et le Qi Gong.

Contact :
Badema : 32 476 465 368
Badema@befengshui.com
www.befengshui.com

Rendez-vous
Vendredi 12 décembre 2014 à 18h
Entrée libre
Plus d’informations et inscription sur notre site

Rencontre avec Thûan, auteur du roman « Paris 11 août »

auteurAprès T. a disparu (2012) et L’ascenseur de Saïgon (2013), voici le quatrième roman de Thûan à paraître en français le 27 novembre prochain : Paris 11 août. Nous avons le plaisir d’organiser une rencontre avec l’auteur, en collaboration avec les éditions Riveneuve.

Résumé

couvCanicule 2003. Cet été meurtrier va faire basculer le destin de deux jeunes Vietnamiennes vivant à Paris. Nées toutes deux la même année à Hanoi, tout semble pourtant opposer Liên et Mai Lan. Autant l’une, interprète entretenue par un riche amant, est jolie et extravertie, autant l’autre, femme de compagnie de personnes âgées venant justement de perdre son emploi, est timide avec un visage ingrat. Mais la beauté de Mai Lan ou la laideur de Liên peuvent-elles apaiser les souffrances de l’exil ? A travers ces deux chemins qui se croisent un après-midi de 2003 au supermarché Tang Frères, le lecteur plonge dans plusieurs univers. Mêlant d’autres destins d’exilés – Cubains, Tchèques, Libanais, le roman dévoile une certaine France vue par ses immigrés.

D’une écriture tissée d’humour et de grâce, Paris 11 Août a reçu en 2006 le prix de l’Union des Écrivains du Vietnam.

Rendez-vous
Samedi 6 décembre 2014 à 18h30
Entrée libre
Plus d’informations et inscription sur notre site

Rencontre avec Renaud De Spens, auteur du « Dictionnaire impertinent de la Chine »

auteurNous avons le plaisir d’accueillir Renaud de Spens pour la présentation de la nouvelle édition revue et augmentée de son Dictionnaire impertinent de la Chine, paru le 5 novembre dernier chez Books éditions.

Installé à Pékin depuis 2006, Renaud de Spens est spécialiste de l’analyse d’Internet et des réseaux sociaux sociaux chinois. Il a fait paraître aux éditions Books une nouvelle version augmentée du Dictionnaire impertinent de la Chine (co-écrit avec Jean-Jacques Augier) qui vous ouvre l’accès aux coulisses de la société chinoise et vous apprend bien des choses sur des thèmes aussi variés que l’actualité, la politique, la culture, les moeurs, etc.couv

Présenté comme un dictionnaire, l’ouvrage vous propose plusieurs entrées qui se recoupent et s’interpellent tout en vous invitant à déjouer la « censure » que Renaud De Spens décortique et analyse.

Avec une écriture franche et non dénuée d’humour, Renaud de Spens entraîne son lecteur de l’autre côté de la Grande Cybermuraille, passe en revue les affaires qui ont fait scandale ces dernières années, s’attarde sur des objets et pratiques qui en disent long sur la société chinoise…

Le Dictionnaire impertinent de la Chine est lauréat du Prix des Députés 2013. Cette nouvelle édition a été mise à jour et augmentée pour intégrer les actualités récentes.

Rendez-vous
Mardi 2 décembre 2014 à 18h
Entrée libre
Plus d’information et inscription sur notre site

Rencontre avec Benjamin 本杰明 dessinateur et auteur de « Chinese Girls »

auteurNous avons le plaisir d’accueillir Benjamin (本杰明), écrivain et graphiste chinois, à l’occasion de la parution aux éditions Pika d’un nouvel album, Chinese Girls, recueil de portraits de jeunes chinoises à paraître le 13 novembre prochain dans deux éditions dont une édition deluxe (grand format avec couverture cartonnée).

Le mot de l’éditeur

couvPar ses illustrations aux couleurs vibrantes et ses textes émouvants, Benjamin, célèbre auteur de BD chinoise, nous livre dans cet album des portraits de jeunes chinoises en pleins tourments amoureux. Des travaux préparatoires en fin d’album offrent une vision nouvelle sur les travaux de l’artiste.

« Après d’innombrables moments de douleur et de plaisir, j’ai appris à respecter les femmes, à aimer les femmes. » Benjamin

À travers ses œuvres aux couleurs riches et aux textes tourmentés, l’artiste nous livre un regard empreint de sensualité et d’émotions sur la femme chinoise. Des portraits sur le vif d’une jeunesse perdue entre tradition et modernité, dans une Chine nouvelle où réussite ne rime pas toujours avec bonheur.

En attendant…

…vous pouvez feuilleter un extrait de ce magnifique album sur le site des éditions Pika :

belles-de-nuit-11-14Venez nombreux pour profiter de cette occasion unique de rencontrer ce jeune artiste chinois !

Rendez-vous
Vendredi 28 novembre à 18h
Entrée libre
Pensez à vous inscrire pour nous aider à organiser cette rencontre

Rencontre avec Catherine Becker, auteur de « La marque rouge : Shanghai, luxe, art et mémoire »

auteurNous avons le plaisir d’accueillir Catherine Becker à l’occasion de la parution de son livre La marque rouge : Shanghai, luxe et art contemporain, à paraître début octobre aux éditions du Cherche Midi.

Cet ouvrage aborde un sujet passionnant qu’est le lien entre les marques chinoises et internationales en Chine, le développement de l’art contemporain en parallèle avec le développement économique et sociologique du pays.

Présentation du livre par l’éditeur
a-couvUn miroir de la société chinoise entre art contemporain et marques.
La « modernité » chinoise s’est construite sur deux piliers d’argile, le silence de sa propre mémoire et le risque d’inféodation aux marques internationales. Ces dernières ont cristallisé, en moins de deux décennies, la transformation d’un système sociopolitique, la volonté d’une classe moyenne émergente de s’appuyer sur des symboles internationaux pour exister. L’art contemporain, d’abord en rupture et critique, s’est construit ensuite au cœur de l’économique.
Mais le nouveau contemporain chinois ne s’esquisse-t-il pas à travers la confrontation de l’art et des marques, et les possibilités de résistances et d’échappatoires ?

Rendez-vous
Vendredi 10 octobre 2014 à 18h
Inscription sur notre site
Entrée libre

Rencontre avec Mo Yan 莫言, prix Nobel de Littérature 2012

auteurLe célèbre écrivain chinois Mo Yan n’était pas revenu en France depuis son attribution du Prix Nobel de la littérature en octobre 2012.

C’est donc avec un immense plaisir que nous l’accueillerons dans notre librairie le 29 septembre prochain, à l’occasion de la parution en français de la version complète de son roman Le clan du sorgho, aux éditions du Seuil, le 18 septembre 2014.

La rencontre se fera en présence de ses traducteurs Sylvie Gentil, Chantal Chen-Adro et Noël Dutrait, ainsi que Zhang Yinde, spécialiste de la littérature chinoise et auteur de Mo Yan, le lieu de la fiction, à paraître aussi le 18 septembre prochain.

Rendez-vous
Lundi 29 septembre 2014 à 18h
Entrée libre – Inscription sur notre site

 a-couv-2            a-couv