Archives par étiquette : Poésie

Histoire de Lục Vân Tiên

L’Histoire de Lục Vân Tiên est un magnifique ouvrage en deux volumes présentant le manuscrit illustré du poème vietnamien Lục Vân Tiên réalisé à la fin du XIXe siècle sur commande d’un général français, Eugène Gibert, qui l’a ensuite offert à l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres.

Histoire de Lục Vân Tiên, Manuscrit enluminé, Commentaires au manuscrit

Histoire de Lục Vân Tiên, Manuscrit enluminé, Commentaires au manuscrit

Le premier volume présente de très belle reproductions en couleurs du manuscrit, dans lequel le poème est écrit en caractères sino-vietnamiens. La transcription en vietnamien romanisé ainsi que la traduction en français et en anglais sont en vis-à-vis, ce qui permet de lire le poème tout en contemplant les illustrations en vignettes tirées de la vie quotidienne des Vietnamiens du Sud de la fin du XIXe siècle.

Le second volume contient un grand nombre de commentaires et d’annotations, en français, vietnamien et anglais, qui permettent de mieux comprendre le contexte de la réalisation de ce manuscrit, l’oeuvre littéraire de l’auteur et la culture populaire vietnamienne de l’époque.

Description de l’Ecole Française d’Extrême-Orient

Publication commentée d’un manuscrit enluminé inédit du poème Lục Vân Tiên redécouvert à la bibliothèque de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, dans lequel Nguyễn Đình Chiểu (1822-1888) expose les vertus et les beautés du confucianisme et de la culture populaires du Sud du Viêt Nam.

Relevant à la fois de l’érudition classique et de la littérature orale du milieu du XIXe siècle, le poème Lục Vân Tiên de Nguyễn Đình Chiểu a intégré de longue date le panthéon des gloires littéraires nationales en ayant su insuffler au classicisme de la culture lettrée vietnamienne des caractéristiques méridionales. Œuvre traduite en français dès 1864, c’est la publication d’Abel des Michels en 1883 qui incita un officier de marine français, Eugène Gibert, en mission à Huê entre 1895 et 1897, à faire réaliser ce manuscrit enluminé par un lettré de cour du nom de Lê Đức Trạch. De retour en France, son commanditaire l’offrit en 1899 à la bibliothèque de l’Institut de France où il a été redécouvert en 2011. Il s’agit de l’unique version illustrée (139 planches polychromes) d’un poème vietnamien intégral connue à ce jour.

La beauté et la valeur littéraires et historiques de ce document unique justifient l’édition d’un fac-similé complété de commentaires au manuscrit. Le volume I, volontairement épuré, présente les planches enluminées en vis-à-vis desquelles paraît l’extrait du poème en version trilingue (français, quốc ngữ, anglais). Le volume II consigne l’ensemble des commentaires (avant-propos, introduction à l’histoire du manuscrit, annotations du poème, transcription inédite de la version du poème enluminé en vietnamien romanisé).

Le Lục Vân Tiên est une œuvre littéraire vietnamienne. Le manuscrit, engendré par le contact franco-vietnamien est une œuvre d’art qui l’est tout autant. La redécouverte récente de ce joyau de la culture populaire du Viêt Nam exigeait sa diffusion auprès des spécialistes et des passionnés d’histoire, de littérature, de philologie et d’art. Ce souhait est en partie réalisé grâce à la publication de cette Histoire de Lục Vân Tiên.

Commander

« Le garde, le poète et le prisonnier », enquête sur fond historique et hommage à la poésie

Le garde, le poète et le prisonnier, roman de l’auteur coréen LEE Jung-Myung, possède tous les aspects qui font d’un livre une lecture forte et inoubliable. 

Le garde, le poète et le prisonnier, LEE Jung-myung - 이정명, librairie Le Phénix

Le garde, le poète et le prisonnier, LEE Jung-myung – 이정명

L’aspect historique tout d’abord. Lee Jung-Myung entraîne son lecteur en 1944 dans un pénitencier situé à Fukuoka, au Japon. Y sont incarcérés opposants politiques et résistants parmi lesquels de nombreux Coréens. Ces derniers se voient réservés une unité spéciale et un traitement des plus rigoureux et l’on saisit mieux la complexité des relations entre Coréens et Japonais de cette époque.

L’aspect littéraire ensuite : une belle écriture qui rend hommage à la poésie. Une censure stricte règne sur le pénitencier et de nombreux romans y sont interdits. Pourtant l’amour de la poésie règne étrangement parmi les protagonistes de ce roman et les poèmes retrouvés mystérieusement serviront de fil d’Ariane pour conduire le héros dans son enquête.

Le suspense est le troisième aspect qui rend ce livre passionnant. Le roman s’ouvre sur un meurtre d’une cruauté choquante : un gardien qui avait la réputation d’être violent envers les prisonniers a sauvagement été assassiné. C’est le jeune Watanabe qui sera chargé de l’enquête et c’est lui que le lecteur suit dans la révélation de secrets et de machinations qui dépassent le cadre de la prison…

L’aspect humain enfin, nous mène à travers les relations animant gardiens et prisonniers, dans ce lieu terrifiant où la violence tolérée ne détruit pas pour autant l’authenticité des relations humaines, surtout lorsqu’elles sont illuminées par la poésie.

Résumé

Pénitencier de Fukuoka, Japon, 1944. Dans ce sombre lieu dont peu sortent vivants, le gardien Sugiyama, réputé pour sa cruauté bestiale, vient d’être assassiné. Le jeune conscrit Watanabe est chargé de l’enquête, mais un détenu coréen, communiste et résistant, s’accuse du crime. Pourtant, Watanabe ne le croit pas et décide de poursuivre ses investigations, malgré les ordres contraires de sa hiérarchie. Il découvre l’étrange relation qui s’était nouée entre la brute Sugiyama et le poète Yun Dong-ju. Alors que les bombes pleuvent sur Fukuoka, Watanabe mettra tout en oeuvre pour protéger Yun Dong-ju et affronter un complot qui dépasse largement l’enceinte de la prison…

Inspiré par la vie du poète Yun Dong-ju, adulé en Corée, Le garde, le poète et le prisonnier est à la fois un huis clos fascinant et un plaidoyer passionné pour le pouvoir de rédemption de la littérature.

A propos de l’auteur :

Lee Jung-myung est l’un des romanciers les plus populaires de Corée, auteur des best-sellers Deep Rooted Tree (meilleur livre de l’année en 2006) et Painter of the Wind, tous deux adaptés pour la télévision. Le Garde, le Poète et le Prisonnier est son premier roman traduit en français.

Commander

Rencontre-lecture avec les poètes chinois Mang Ke, Yu Jian, Ouyang Jianghe et Wang Yin

poètes-chinois-biennale2015En prolongation de la Biennale Internationale des Poètes en Val de Marne, nous avons le plaisir de recevoir quatre poètes chinois contemporains Mang Ke 芒克, Yu Jian 于坚, Ouyang Jianghe 欧阳江河 et Wang Yin 王寅, accompagnés de leur traductrice Chantal Chen-Andro, à l’occasion de la parution de recueils de poèmes bilingues chinois-français aux éditions Caractères.

Les éditions Caractères ont en effet lancé depuis 2014 une collection de recueils poésie chinoise contemporaine, bilingue chinois-français. Pour l’instant, on compte cinq titres, dont Le temps sans le temps 没有时间的时间 de MANG Ke 芒克, Rose évoquée 被暗示的玫瑰 de YU Jian 于坚 et Euphémisme 最委婉的词 de ZHAI Yongming 翟永明.

Pour cette rencontre, les auteurs présenterons d’abord leur œuvre et s’en suivront des lectures bilingues d’une sélection de poèmes.

Rendez-vous
Vendredi 12 juin à 18h
Entrée libre
Plus d’information et inscription sur notre site

couv-caractères-poètes