Archives par étiquette : Mao Zedong

Rencontre-dédicace avec la journaliste à Libération Pascale Nivelle autour de son livre «Histoire du petit livre rouge»

NivelleNous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie la journaliste à Libération Pascale Nivelle qui viendra nous présenter son livre Histoire du petit livre rouge, à paraître le 14 novembre 2016 aux éditions Tallandier.

Présentation du livre

Best-seller international, le petit livre rouge a été imprimé à plus d’un milliard d’exemplaires. Ce recueil de citations de Mao est rapidement devenu le manifeste de la Révolution culturelle et un objet de culte aussi bien en Chine que pour les maoïstes occidentaux. Apparu en 1964, les Citations du président Mao Tsé-toung, bréviaire inspiré des discours ou des œuvres du fondateur de la République populaire, est d’abord conçu comme un outil d’éducation politique pour l’armée, puis devient l’« arme spirituelle » des gardes rouges et le manuel de vie de 700 millions de Chinois. En Europe, il séduit une partie des intellectuels, les « maos » français de Mai 68, qui le rebaptisent « petit livre rouge » et en font le talisman de leur propre « révolution », ignorants les atrocités commises par le régime chinois. Cinquante ans après le début de la Grande Révolution culturelle prolétarienne et quarante ans après la mort de Mao Zedong, la journaliste Pascale Nivelle raconte l’épopée de cette petite bible en vinyle rouge vif qui a été, de Pékin à Paris, le cœur d’une immense et folle passion collective.

9791021021860FS

 

Rendez-vous :
Mardi 29 novembre 2016 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec l’historien et sinologue Alain Roux autour de son livre « Chiang Kaï-shek : Le grand rival de Mao»

push_30838_alain rouxNous avons le plaisir d’accueillir l’historien et sinologue Alain Roux à l’occasion de la parution de sa biographie de Chiang Kaï-shek : Le grand rival de Mao aux éditions Payot.

Après sa biographie de Mao Zedong, Le singe et le tigre (Larousse, 2009), l’historien et sinologue Alain Roux nous offre ici le portrait d’un autre grand personnage de la Chine du XXe siècle, son rival Chang Kaï-Shek.

Fruit d’un énorme travail de recherche bibliographique, l’ouvrage de 650 pages retrace le parcours de ce militaire qui a échoué à réunifier la Chine après l’invasion japonaise. Les annexes proposent également de courtes biographies pour chaque personnage cité.

Un ouvrage de référence pour tout amateur ou spécialiste s’intéressant à la Chine moderne et contemporaine.

Présentation du livre :

« Brutal et tyrannique. Irritable. Vaniteux, têtu, méchant, extravagant, jaloux, avare, luxurieux, arrogant. Aime à se donner en spectacle et fanfaronne sur sa richesse. » Ainsi se décrit sans fard Chiang Kaï-shek (1887-1975), à l’âge de 31 ans, dans son journal de 16 000 pages conservé à l’université de Stanford. Brutal, le jeune Chiang l’est assurément : à Shanghai, il n’hésite pas à assassiner pour le compte du gang de la Bande Verte, à battre sa première femme ou à malmener les soldats placés sous ses ordres.

Après la mort de son mentor, Sun Yat-sen, en 1925, le « général rouge » saisit sa chance en s’emparant du Guomindang, le Parti nationaliste. Désormais marié à la belle et brillante Meiling, qui lui sert de conseillère occulte et d’interprète auprès des Etats-Unis, il s’attache à réunifier la Chine, massacrant ses alliés communistes de jadis et soumettant les seigneurs de la guerre. Pendant douze ans, il mène un double combat : à l’extérieur contre les Japonais, à l’intérieur contre les communistes.

Si, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, cet habile stratège est considéré, avec Churchill, Franklin Roosevelt et Staline comme un des « Quatre Grands », il ne se montre pas à la hauteur de son destin et doit capituler en 1949 devant Mao, son rival de toujours. Exilé à Taïwan, il impose sur l’île sa dictature et tente en vain de reconquérir une Chine continentale perdue. Une biographie monumentale, fruit de cinq années de recherches, qui redonne à cette figure majeure du XXe siècle la place qu’elle mérite dans l’Histoire.

A propos de l’auteur
Sinologue reconnu, Alain Roux est professeur émérite des universités â l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco). Il est l’auteur, entre autres, d’une biographie de Mao (Le Singe et le Tigre, 2009) et d’un manuel sur La Chine contemporaine devenu un classique.

Sommaire

Note de l’auteur
Introduction

Première partie : L’imprévisible ascension d’un général nationaliste (1887-1928)
1. Un militaire très politique (1887-1923)
2. Le général rouge (1923-1926)
3. Le généralissime (1926-1928)

Deuxième partie : La décennie de Nankin ou la révolution interrompue (1928-1937) 
4. La consolidation du nouveau pouvoir (1928-1932)
5. La Chine « forte et prospère » selon Chiang (1932-1936)
6. Le chef des armées (1928-1932)

Troisième partie : Les deux guerres du président (1937-1949) 
7. Chiang perd ses villes (1937-1938)
8. Trois ans de solitude (1939-1941)
9. Le plus petit des quatre grands (décembre 1941 – août 1945)
10. Où Chiang joue à qui gagne perd (1945-1950)

Quatrième partie : L’exil taïwanais (1950-1975)
11. Le président perpétuel

Conclusion : Quot Libras in Duce ? ou la revanche ambiguë
Notes
Glossaire des personnages cités
Index des noms propres

U9782228916257

Rendez-vous :
Vendredi 18 novembre 2016 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

« La pensée politique chinoise : de Confucius à Mao » (bilingue français-chinois)

coup-de-coeurCe recueil de textes bilingues choisis, traduits et présentés par Jacques Pimpaneau est à la fois intéressant par son contenu, un choix de textes illustrant l’évolution de la pensée politique chinoise de l’Antiquité au XXe siècle, mais aussi par sa forme, qui présente le texte original avec sa traduction en vis-à-vis, le tout agrémenté de notes de vocabulaire et de notes permettant de mieux comprendre les allusions historiques ou politiques des textes.

Les textes datant de l’Antiquité et de la période impériale sont en chinois classique, en caractères traditionnels. Leur lecture dans le texte original requiert un certain niveau de chinois classique.

Les textes du XXe siècle sont en chinois simplifié et leur lecture est plus facile d’accès, mais reste d’un niveau avancé. C’est une lecture idéale pour les sinophones qui souhaitent se perfectionner dans la lecture de textes politiques ou institutionnels, mais aussi pour les amateurs de politique chinoise connaissant un peu le chinois et qui souhaitent lire les textes fondamentaux tout en ayant la version originale en vis-à-vis.

Table des matières

Introduction
La pensée politique de l’Antiquité
1. Le confucianisme
2. Le taoïsme
3. Le légisme
Textes datant de l’Empire
Concepts du XXe siècle
1. La démocratie
2. L’anarchisme
3. Dictature ou démocratie
4. La pensée de Mao Zedong

Format poche, 121 pages

Commander sur notre site