Archives du mot-clé exposition

« Vocabulaire de la spatialité japonaise : des images au texte », une exposition de photographies à l’Inalco

couverturel’occasion de l’exposition Vocabulaire de la spatialité japonaise : des images au texte du 11 mai au 5 juin 2015 dans la Galerie d’exposition de l’Inalco, nous vous rappelons la parution en mars 2014 de l’excellent ouvrage collectif Vocabulaire de la spatialité japonaise aux éditions du CNRS.

Informations pratiques

GALERIE d’EXPOSITION de l’INALCO
65 Rue des Grands Moulins, 75013 Paris
Horaires : 9h-22h
M° Bibliothèque François Mitterrand (Ligne 14)
http://www.inalco.fr/evenement/exposition-vocabulaire-spatialite-japonaise-images-texte

Expo/vente de peintures et calligraphies de Sonia Stella

Nous accueillons en ce moment une exposition des peintures de Sonia Stella, spécialiste de la technique japonaise du sumi-e.

Venue à l’art du sumi-e par la voie des arts martiaux et de la médecine chinoise, Sonia Stella compte déjà de nombreuses réalisations de kakejiku (calligraphies et peintures).

sonia-stellaLe sumi-e est une technique picturale japonaise originaire de Chine et intimement liée au zen. Elle se caractérise par l’usage du lavis à l’encre noire et l’intention y doit précéder le geste. La peinture reflète ainsi toute la spontanéité et la sincérité du geste.

Ayant à cœur de mettre cette pratique à la portée de tous, l’artiste propose également des stages weekend et des cours à l’année.

Nous vous invitons à venir voir cette exposition dans notre librairie, mais vous pouvez aussi commander ces peintures sur notre site Internet.

expo-sonia-stella-phenixPour en savoir plus sur la démarche de l’artiste : http://sumi-e.fr/

Exposition de peintures de Marcelino Truong

Nous exposons actuellement une sélection de peintures de Marcelino Truong dans notre vitrine consacrée au Vietnam.

vitrine-vietnamN’hésitez pas à venir les admirer en librairie, ou bien nous demander conseil pour des livres sur le Vietnam.

couvMarcelino Truong a publié en 2012 chez Denoël Une si jolie petite guerre, roman graphique racontant l’expérience de sa famille franco-vietnamienne pendant la guerre du Vietnam, alors qu’il était enfant.

Les descriptions de la guerre au quotidien, du ressenti de ses parents, les domestiques ou les gens de la rue sont entrecoupées de textes explicatifs qui replacent ce témoignage familial dans la chronologie historique des évènements. Nous vous conseillons cette très belle introduction à cette guerre qui reste assez méconnue du grand public français.

Voir ce livre sur notre site

« Les Routes bleues », de Etienne Blondeau

coup-de-coeurAsie, Europe, Proche-Orient : l’histoire fascinante d’une couleur.

Lapis-lazuli, indigo, cobalt… d’où viennent ces bleus extraordinaires et quelle est leur histoire ?
Publié à l’occasion de l’exposition « Les routes bleues » au Musée national Adrien Dubouché, ce livre retrace l’histoire et les échanges entre l’Asie orientale, le Proche-Orient et l’Europe de la couleur bleue ou plutôt, des couleurs bleues.

Comment le bleu est-il devenu en Europe une couleur prisée, au point qu’on en fasse la couleur des rois et qu’on en drape les représentations de la vierge Marie ? Comment le lapis-lazuli, l’indigo, le turquoise, le coblat sont-ils extraits et travaillés, comment les utilise-t-on en Iran, en Égypte, en Chine, au Japon ? Quelle est la valeur symbolique prêtée au bleu dans chaque civilisation ? Voilà un échantillon des questions auxquelles ce livre passionnant répond. On découvre à travers les pages que la couleur bleu a acquis dans chaque civilisation une place importante et qu’elle fait partie intégrante des porcelaines de Chine, des estampes du Japon, des fresques iraniennes, des tissus des minorités chinoises… Voyageant grâce aux routes de la soie et aux liaisons maritimes, porcelaines, tissus, bijoux et autres objets décoratifs ont transporté la couleur bleue à travers l’Europe et l’Asie.

Composé de courts articles, ce livre est tout simplement captivant pour tous les esprits curieux d’en apprendre plus sur l’histoire de l’art et des relations commerciales entre l’Europe et l’Asie. Des porcelaines chinoises aux miniatures persanes, de l’art religieux indien aux épingles à cheveux que les femmes chinoises mettaient dans leurs cheveux, ce livre vous invite à de multiples plongées dans des civilisations qui ont influencé et marquent encore, par leurs arts et leurs productions, les lecteurs occidentaux que nous sommes.

A lire également : un livre passionnant sur les échanges commerciaux et les hasards de l’histoire qui ont permis la circulation des objets à travers le monde au XVIIe siècle : Le Chapeau de Vermeer de Timothy Brook.

Commander sur notre site

France-Chine 1964-2014 : Exposition et conférences à la mairie du XVIIe

A l’occasion du 50e anniversaire de la reconnaissance de la Chine par la France, la mairie du XVIIe arrondissement organise un exposition de 50 artistes chinois qui rendent hommage au général De Gaulle, du 13 mars au 23 mai 2014. L’exposition sera accompagnée d’un concert franco-chinois, un cycle de conférences et une vente aux enchères.

00001Notre librairie sera présente lors des conférences le 26 avril et le 13 mai pour vous proposer les ouvrages des conférenciers ainsi qu’une choix de livres autour des thèmes choisis :

Samedi 26 avril, 14h-17h
Les fondements de la culture chinoise
par Cyrille Javary
Signature de son dernier livre La Souplesse du Dragon
The Soft Power : Enjeux culturels France-Chine, compétition ou collaboration ?
par Pierre Cornette de Saint-Cyr et Frédérick Pinel

Mardi 13 mai, 19-21h
De Gaulle et la Chine
par Bernard Krouck
Art contemporain chinois : histoire et enjeux
par Emmanuel Lincot
Signature de son dernier livre Esquisse de Chine

Plus d’informations et programme détaillé à télécharger sur le site de la mairie du XVIIe.

« L’échappée belle » Exposition de Kwon In-Kyoung


echapéebelle
Dans le cadre de la série « regard sur les artistes coréen prometteurs »,le centre culturel coréen vous invite à venir découvrir du 27 mars au 24 avril 2013, l’exposition  » L’échappée belle » de Kwon In-Kyoung.

Le vernissage aura lieu le vendredi 29 mars à partir de 18 heures.

Née en 1979, Kwon In-Kyoung vit et travaille à Séoul. Elle a étudié la peinture orientale à l’Université Hongik et obtenu son doctorat en 2012. Elle a participé à de nombreuses expositions collectives depuis 2003. Il s’agit là de sa 6e exposition personnelle.

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site du centre culturel coréen.

Du 28 février au 30 mars : Rencontre photographique franco-chinoise Echos de Chine

Regards croisés sur la Chine contemporaine

L’idée de cette exposition est de donner différents angles de vue sur la Chine d’aujourd’hui  à travers le regard d’artistes  Qin Ji, Wang Tingting, Charles Plumey et Jean-Maris Cras, et de faire une place à des artistes indépendants talentueux, en lien avec l’actualité…

Une rencontre inédite de quatre artistes français et chinois.

Le vernissage aura lieu Jeudi 28 février à partir de 19h à la Galerie Impressions, 98 rue quicampoix 75003 Paris.

 

Rendez-vous sur le site de l’exposition et le site de Galerie Impressions pour plus d’informations.

Du 14 novembre au 17 mars : Exposition Yue Minjun, l’ombre du fou rire

La Fondation Cartier pour l’art contemporain à Paris organise la plus grande exposition européenne consacrée à l’artiste chinois Yue Minjun. L’exposition Yue Minjun, l’ombre du fou rire se déroule du 14 novembre 2012 au 17 mars 2013.

Figure majeure de la scène artistique contemporaine, Yue Minjun a créé des personnages au fou rire perturbant, énigmatique et déroutant qui offrent une vision de la société défiant le sens commun. Certaines toiles comme The Execution ou Everybody connects to everybody ont l’art de fasciner et déranger l’observateur tout en se dérobant à l’interprétation unique.

La Fondation Cartier a réuni près de 40 toiles de Yue Minjun ainsi que des dessins jamais montrés au public.

Fondation Cartier pour l’art contemporain
261, boulevard Raspail
75014 Paris
métro : Raspail ou Denfert-Rochereau (lignes 4 et 6)
Tel : +33 (0)1 42 18 56 50

Vous trouverez toutes les informations pratiques sur le site de la Fondation Cartier

Copyright : Fondation Cartier pour l’art contemporain

The Execution, Yue Minjun

3 oct 2012 – 17 mars 2013 : Exposition Hiroshige à la Pinacothèque

La Pinacothèque consacre, pour la première fois en France, une exposition au maître japonais Utagawa Hiroshige du 3 octobre 2012 au 17 mars 2013. Cette exposition a non seulement pour but de faire connaître Hiroshige, jusque là injustement délaissé des salles d’exposition, mais également de mettre en perspective l’oeuvre du maître d’Edo avec celle de Van Gogh. La Pinacothèque vous propose ainsi deux expositions complémentaires : Hiroshige et Van Gogh.

Hiroshige fut en effet le peintre japonais qui inspira et fascina les impressionnistes, notamment Van Gogh. Les échos entre les toiles de Van Gogh et celles d’Hiroshige sont mises en évidence dans l’exposition consacrée à Van Gogh, aux côtés d’extraits de lettres dans lesquelles Van Gogh évoque Hiroshige et Hokusai. L’exposition Hiroshige à la Pinacothèque permet d’admirer le style Ukiyo-e, un style d’estampes fortement colorées, à travers un très grand nombre d’estampes issues notamment du Tokaido, du Kisokaido et des vues d’Edo.

L’exposition se focalise principalement sur le thème du voyage et ses représentations dans les oeuvres d’Hiroshige. L’artiste japonais est en effet connu pour ses deux séries d’estampes : les voyages de Tokyo (Edo) à Kyoto. L’un empruntant la route du Sud (longeant la côte) : le Tokaido, l’autre celle du Nord (dans les terres) : le Kisokaido. Pour chaque voyage, Hiroshige a peint chacune des étapes ponctuant le voyage (villages où les voyageurs trouvaient tous les produits de première nécessité et de quoi se restaurer).

Ces étapes sont l’occasion de dessiner des scènes de la vie quotidienne et de représenter certains métiers. Les voyageurs et les porteurs sont également un thème récurrent aux côtés des paysages, montagnes et fleuves

L’exposition offre également l’occasion d’admirer un palanquin et divers accessoires de voyage comme des nécessaires à thé ou à écriture.

 Toutes les informations pratiques de l’exposition sur le site de la Pinacothèque.

Lectures :

Le Tokaido d’Hiroshige de Jocelyn Bouquillard reproduit les 53 étapes du Tokaido dans un livre au format italien, beau, simple et peu onéreux.

Le Tokaido contient quelques unes des estampes les plus célèbres d’Hiroshige.

 

Les éditions Hazan ont signé un magnifique coffret également consacré au Tokaido : Hiroshige sur la route du Tokaido réalisé par Nelly Delay. Le coffret contient le fac-similé du Petit Tokaido, les notes d’Hiroshige décrivant chacune des 53 étapes ainsi que des reproductions d’autres variantes des stations de la route du Tokaido.