Archives par étiquette : Danielle Elisseeff

Rencontre-dédicace avec Danielle Elisseeff autour de la parution de l’ouvrage « Esthétique du quotidien en Chine »

ElisseeffNous avons le plaisir de recevoir Danielle Elisseeff pour une rencontre dans notre librairie consacrée à la présentation du livre publié sous sa direction Esthétiques du quotidien en Chine, paru en avril 2016 aux éditions du Regard & Institut français de la mode.

Présentation du livre :

Nées à l’ombre des expressions voyantes d’un art officiel, de nouvelles manières d’être et de vivre, d’habiter ou de jouir composent aujourd’hui en Chine une esthétique du quotidien originale. C’est d’elle dont se saisissent dans cet ouvrage, écrivains et spécialistes de la culture chinoise, la pistant dans l’art culinaire, les soins du corps, l’architecture, la beauté, la mode, sans oublier les dernières variantes du luxe.

Des différentes contributions, inédites et diverses dans leur esprit comme dans leur approche, ressortent au fil des pages tant la complexité historique, sociale, religieuse, éthique, artistique et économique que le renouvellement profond des arts de vivre et des goûts en Chine à l’âge du nouveau capitalisme d’Etat.

Sommaire :
1. L’espace
*de la qualité des relations dans l’architecture chinoise (Françoise Ged)
*les mémoires d’un appartement de Shanghai (Marylise Hébrard)

2. Corps et beauté
*«beau», «belle », «beauté » : qu’entendez-vous par là ? (Danielle Elisseeff)
*Economie du luxe (Jacqueline Tsai)
*la fabrique d’un parfum (Jean-Claude Ellena)
*entre Occident et orient : la nouvelle culture de la mode en chine (Ou Na)

3. Nourrir la vie
*l’harmonieuse beauté de la santé (Élisabeth Rochat de la Vallée)
*cuisine et gastronomies chinoises (Gilles Fumey)

4. Valeurs et croyances
*richesse, ostentation et religion (Pascal Morand)
*l’esthétique chinoise des défunts (Cyrille J.-D. Javary)

Esthétiques du quotidien en Chine

Rendez-vous :
Samedi 2 juillet 2016 à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre avec Danielle Elisseeff, auteur de « Pu Yi : Le dernier empereur de Chine »

auteurNous sommes heureux d’accueillir Danielle Elisseeff pour la présentation de sa biographie de Puyi, le dernier empereur de Chine. Également auteure de Cixi, impératrice de Chine, Danielle Elisseeff s’attache ici à retracer la vie de Puyi de son éducation dans la Cité Interdite à ses dernières années.

Cette magnifique biographie nous permet de retrouver l’homme derrière les productions diverses et variées que son destin unique et dramatique a pu susciter en Chine. Ce livre nous permet également de retracer ces années chaotiques de l’histoire de Chine, des dernières années de l’Empire à l’éclatement de la Révolution culturelle.

Résumé
couvPuyi, qui régna de 1908 à 1912, est le dernier empereur de la dernière dynastie impériale chinoise : un souverain au destin particulièrement troublé puisque, de péripéties en choix calamiteux, il dut abdiquer trois fois, devint un jouet aux mains des militaires japonais, fut fait prisonnier par l’armée soviétique, comparut enfin devant le tribunal des criminels de guerre de Tôkyô et, malgré une cour assidue à Staline, fut rendu à Mao. Ainsi les premières retrouvailles avec son pays se feront d’abord derrière les portes des prisons de la République populaire… Cent ans plus tard, dans l’imaginaire collectif d’une Chine plus que jamais en quête identitaire, Puyi occupe une place grandissante. D’une manière paradoxale, et depuis plus de 25 ans, les Chinois, tout comme les Occidentaux, ne cessent de regarder ce  » Dernier empereur » à travers les yeux du grand cinéaste Bertolucci : un homme pathétique, mais habité par une haute idée d’un Etat qu’il espère incarner un jour pour le plus grand bien de son pays…. La réalité est cependant moins  » romantique  » et bien plus pragmatique : son éducation et son statut hors-normes ont fait de Puyi un être autocentré sur sa personne et, de ce fait, d’abord un prédateur, tant sur le plan personnel que sur le plan politique. C’est paradoxalement avec ses  » rééducateurs  » communistes qu’il découvre, dans la douleur – en se perdant ou en se trouvant, qui le saura jamais ? -, le remords mais aussi l’intérêt porté à autrui. En s’appuyant sur la publication de documents récemment déclassifiés et de nombreux travaux universitaires, cette belle biographie de Puyi révèle un personnage inattendu sur lequel l’auteur pose un regard neuf et objectif servi par une plume inspirée.

Rendez-vous
Vendredi 5 septembre 2014 à 18h
Inscription et informations pratique sur notre site
Entrée libre