Archives du mot-clé Cuisine

« Le restaurant de l’amour retrouvé »

Tout commence par un abandon. Rinco, jeune japonaise de 25 ans, se retrouve sans rien après le départ inopiné de son petit-ami indien et n’a pas d’autre choix que revenir habiter chez sa mère, avec qui elle ne s’est jamais vraiment entendu. Ce choc lui fait perdre la voix mais sera l’occasion d’un nouveau départ…

Elle décide de monter un restaurant dans ce petit village de montagne et de mettre ses talents de cuisine à profit pour concocter des repas sur commande, ne servant qu’une seule table à la fois, après avoir longuement discuté avec ses clients pour savoir ce qui leur ferait réellement plaisir. Choisissant des aliments de premier choix, venant de la forêt voisine ou produits localement, elle émerveille ses clients et leur redonne goût à la vie.

Beaucoup de choses s’entremêlent dans le livre d’Ito Ogawa : la déception amoureuse, les relations entre mère et fille, entre grand-mère et petite fille, l’amour de la cuisine, des choses bien faites, des bons produits, le don de soi, le partage d’expérience, l’harmonie avec la nature, l’importance de la parole pour faire passer ses émotions, les mythes de l’enfance…

J’ai beaucoup aimé la vision qu’a Rinco de la cuisine comme un art, un raffinement, mais en même temps quelque chose d’essentiel à la vie car elle apporte l’énergie dont on a besoin pour le corps et pour l’esprit ! Rinco cuisine avec une précision et une finesse extrême et le lecteur la suit dans ses réflexions et ses choix culinaires. On découvre à la fois la cuisine japonaise et une cuisine multiculturelle inventive que Rinco a acquise en travaillant dans de nombreux cafés et restaurants en ville. Cuisine japonaise, chinoise, indienne, turque, française, italienne… toutes les saveurs s’entremêlent avec bonheur pour construire des menus sur mesure censés combler les manques dans la vie des clients de ce restaurant hors du commun.

Cependant, Le restaurant de l’amour retrouvé ne finit pas avec l’habituel « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Rinco ne tombe pas amoureuse de l’ami d’enfance qui lui semble tout destiné et les relations avec sa mère changent brutalement pour amener vers une fin à laquelle on ne s’attendait pas…

Bref, je recommande la lecture de ce livre à tous ceux qui voient la cuisine comme un art immanquablement créatif et qui pensent que concocter un bon repas à ses proches est la meilleure des thérapies du bonheur !

Commander

Apprenez à cuisiner en chinois ! 用中文学会做饭!

Voici une sélection de livres de cuisine tout en chinois, pour apprendre à cuisiner tout en pratiquant votre lecture du chinois et apprendre le vocabulaire spécifique de la cuisine. Ces titres peuvent aussi être de bonnes idées de cadeaux à offrir à des amis chinois qui veulent se perfectionner en cuisine chinoise ou cuisine française…

A mettre entre les mains de tout sinophone amateur de cuisine !

1/ Livres bilingues

cuisine1Tout d’abord, le seul livre de cuisine chinoise bilingue chinois-français actuellement disponible est La cuisine chinoise de tous les jours 家庭速食. Ce petit livre présente une trentaine de recettes bilingues (attention le chinois est en caractères traditionnels) avec illustrations. Les recettes sont choisies parmi les plats les plus connus en Chine.

meiweitiEnsuite, le légendaire Cuisine, mei wenti, livre bilingue français-chinois de cuisine française d’un format original type « calendrier » que l’on peut poser sur la table : la recette est alors en français d’un côté et en chinois de l’autre. Les recettes sont classées par type (entrées, plats principaux, accompagnements, desserts) avec une rubrique « à savoir ». Parfait pour apprendre le vocabulaire chinois de la cuisine française ou bien pour faire un cadeau à un Chinois amateur de cuisine !

Lire la suite

Le restaurant de l’amour retrouvé, d’Ogawa Ito

Le restaurant de l’amour retrouvé, d’Ogawa Ito, publié aux éditions Philippe Picquier

Le restaurant de l’amour retrouvé, d’Ogawa Ito, publié aux éditions Philippe Picquier

Dans Le restaurant de l’amour retrouvé, tout commence par un abandon. Rinco, une jeune japonaise de 25 ans, se retrouve sans rien après le départ inopiné de son petit-ami indien et n’a pas d’autre choix que de revenir habiter chez sa mère, avec qui elle ne s’est jamais vraiment entendu. Ce choc lui fait perdre la voix mais sera l’occasion d’un nouveau départ.

Ne sachant rien faire d’autre que cuisiner, elle se lance dans une aventure audacieuse, celle de monter un restaurant dans ce petit village de montagne avec une seule table à servir ! Son point fort : une cuisine sur mesure avec des ingrédients de qualité produits localement et un menu fixé après une longue discussion avec ses clients. Grâce à son talent particulier pour deviner ce qui ferait plaisir aux gens, Rinco surprend ses clients et leur redonne goût à la vie.

Ce roman d’Ogawa Ito a pour arrière-plan la campagne japonaise mais pourrait se passer dans n’importe quel endroit du monde car les sujets abordés sont universels : l’amour de la cuisine, des choses bien faites, des bons produits, le don de soi, le partage d’expérience, l’harmonie avec la nature… mais aussi la déception amoureuse, les relations mère/fille et grand-mère/petite-fille,  l’importance de la parole pour communiquer ses émotions, les mythes de l’enfance, etc.

Rinco voit la cuisine comme un art, un raffinement, mais en même temps comme une chose essentielle puisque c’est elle qui nourrit notre corps et notre esprit. En suivant les gestes précis de Rinco lors de la confection des plats mais aussi ses réflexions pour le choix du menu ou de la façon de les préparer, le roman nous fait découvrir la cuisine japonaise mais surtout une cuisine multiculturelle et inventive que Rinco a développée grâce à ses petits boulots en ville dans toutes sortes de cafés et restaurants. Cuisine japonaise, chinoise, indienne, turque, française, italienne… toutes les saveurs s’entremêlent avec bonheur pour construire des menus sur mesure censés combler les manques dans la vie des clients de ce restaurant hors du commun.

Une lecture très agréable qui met l’eau à la bouche et qui vous convaincra (si ce n’est pas encore le cas) que la cuisine n’est rien sans la créativité et que concocter un bon repas à ses proches est la meilleure des thérapies du bonheur !