Archives du mot-clé artiste chinois

Une histoire sans mots, de Xu Bing

couverture-2

Voici un livre pas comme les autres, dont la couverture est banale mais qui attire immanquablement l’attention de celui qui se risque à l’ouvrir, car l’intérieur ressemble à ça :

Xu-bing

En effet, le titre est à prendre au mot ! C’est bien une histoire écrite sans utiliser ni mot, ni lettre (ni caractère chinois), qui est l’aboutissement d’un travail de recherche sur le langage du graphiste chinois Xu Bing (徐冰).

D’ailleurs, il est à noter que le titre chinois de l’ouvrage n’a rien à voir avec sa version française qui semble avoir été choisie pour attiser la curiosité des futurs lecteurs. En chinois, Xu Bing a intitulé son livre Dishu : cong dian dao dian (地 书:从点到点), ce qui signifie quelque chose comme « Le livre de (ou sur) la terre : d’un point à un (autre) point ». Le titre n’est pas facile à comprendre ni à expliquer, on comprend mieux le choix des Éditions Grasset d’un titre plus direct qui interroge sur la forme plutôt que sur le fond de l’histoire…

Une fois passé l’étonnement, on est en droit de se demander si une histoire écrite uniquement avec des pictogrammes est réellement compréhensible par un lecteur non initié, et si l’histoire peut être assez élaborée pour être intéressante. Finalement, le texte se lit très facilement pour ceux qui ont l’habitude des smileys et autres normes signalétiques abondamment utilisés sur Internet et sur les appareils électroniques en tous genres. Le déchiffrage risque d’être plus difficile pour ceux qui ne sont pas passés à la nouvelle ère du numérique, mais pas impossible non plus vu que le travail de Xu Bing est avant tout la recherche d’un langage « universel » basé sur ce que les êtres humains ont en commun quelle que soit leur culture.

Concernant l’histoire, c’est sûr qu’elle n’est pas hautement philosophique mais elle permet de raconter avec assez de finesse le déroulement de la journée d’un employé de bureau tiraillé entre les échéances de son travail, les impératifs envers ses amis (e-mails, cadeaux, soutien moral…), la recherche d’une relation amoureuse… et devant faire face à de nombreux imprévus. Tout un programme ! Xu Bing nous fait donc réfléchir non seulement sur notre langage mais aussi sur les effets de la routine, le sens de la vie et le fait que nous ne sommes d’un petit point quelque part dans l’univers…

Si vous aimez les découvertes et les casse-têtes (chinois), ce petit livre est un cadeau idéal, à lire en famille ou entre amis !

Commander ce livre sur notre site

Du 28 février au 30 mars : Rencontre photographique franco-chinoise Echos de Chine

Regards croisés sur la Chine contemporaine

L’idée de cette exposition est de donner différents angles de vue sur la Chine d’aujourd’hui  à travers le regard d’artistes  Qin Ji, Wang Tingting, Charles Plumey et Jean-Maris Cras, et de faire une place à des artistes indépendants talentueux, en lien avec l’actualité…

Une rencontre inédite de quatre artistes français et chinois.

Le vernissage aura lieu Jeudi 28 février à partir de 19h à la Galerie Impressions, 98 rue quicampoix 75003 Paris.

 

Rendez-vous sur le site de l’exposition et le site de Galerie Impressions pour plus d’informations.

Du 14 novembre au 17 mars : Exposition Yue Minjun, l’ombre du fou rire

La Fondation Cartier pour l’art contemporain à Paris organise la plus grande exposition européenne consacrée à l’artiste chinois Yue Minjun. L’exposition Yue Minjun, l’ombre du fou rire se déroule du 14 novembre 2012 au 17 mars 2013.

Figure majeure de la scène artistique contemporaine, Yue Minjun a créé des personnages au fou rire perturbant, énigmatique et déroutant qui offrent une vision de la société défiant le sens commun. Certaines toiles comme The Execution ou Everybody connects to everybody ont l’art de fasciner et déranger l’observateur tout en se dérobant à l’interprétation unique.

La Fondation Cartier a réuni près de 40 toiles de Yue Minjun ainsi que des dessins jamais montrés au public.

Fondation Cartier pour l’art contemporain
261, boulevard Raspail
75014 Paris
métro : Raspail ou Denfert-Rochereau (lignes 4 et 6)
Tel : +33 (0)1 42 18 56 50

Vous trouverez toutes les informations pratiques sur le site de la Fondation Cartier

Copyright : Fondation Cartier pour l’art contemporain

The Execution, Yue Minjun

5 décembre : sortie en salles du documentaire Ai Weiwei Never Sorry

Affiche du documentaire Ai Weiwei Never sorryLe 5 décembre 2012 le documentaire d’Alison Klayman sur l’artiste dissident chinois Ai Weiwei sort dans les salles françaises.

Distribué par Haut et court, ce film a reçu un prix spécial du jury (U.S. Documentary Special Jury Prize for Spirit of Defiance ) au festival du film Sundance 2012.

Résumé du film :

Ai Weiwei, artiste dissident de l’ère numérique, inspire l’opinion publique internationale et brouille les frontières entre art et politique. Arrêté par les autorités chinoises le 3 avril 2011, libéré sous caution le 22 juin, Ai Weiwei est, à ce jour, interdit de sortie du territoire.
Ai Weiwei Never sorry, est le portrait d’un artiste engagé qui affronte sans relâche l’Etat chinois et nous rappelle de manière essentielle notre besoin de liberté individuelle, politique et artistique.

Lectures :

Le livre de Hans Ulrich Obrist représente une excellente introduction pour découvrir Ai Weiwei, son oeuvre et sa pensée.

Ayant eu l’occasion de s’entretenir plusieurs fois avec Ai Weiwei, Hans Ulrich Obrist livre dans cet ouvrage ces conversations au cours desquelles Ai Weiwei s’exprime, avec la liberté de ton qui le caractérise, pour évoquer son travail et ses oeuvres, mais également sa famille et son enfance.

Pour commander ce livre : Ai Weiwei, Hans Ulrich Obrist, Manuella Editions