Archives quotidiennes :

Rencontre-dédicace avec les trois poètes Yu Xiang, Shu Cai et Li Li pour la présentation de leurs recueils de poèmes bilingues

Nous avons le plaisir de recevoir trois poètes chinois, Yu Xiang 宇向, Shu Cai 树才, et Li Li 李笠, accompagnés de leur traductrice Chantal Chen-Andro et de Xu Shuang, professeur à l’Université Paris Denis Diderot, à l’occasion de la parution de recueils de poèmes bilingues chinois-français aux éditions Caractères.20170224poeteschinoisBIS

Les auteurs présenterons d’abord leur oeuvre après quoi s’en suivront des lectures bilingues d’une sélection de poèmes.

A propos des auteurs 

Shu Cai 树才(1965- )

(à droite)

Poète et traducteur, né à Fenghua dans la province du Zhejiang. Diplômé en 1987 de langue et littérature françaises, il a été diplomate de 1990 à 1994 à l’Ambassade de Chine au Sénégal. Un bon nombre des poèmes du recueil « Le solitaire » (单独者) ont été écrits à Dakar pendant cette période. Chercheur en poésie française à l’Institut des Littératures étrangères de l’Académie des Sciences Sociales de Chine, il vit actuellement à Beijing. Traducteur de Pierre Reverdy, René Char, Saint-John Perse et Yves Bonnefoy, Shu Cai est l’un des fondateurs de l’école de la poésie « la Troisième Voie » et s’investit particulièrement dans l’étude des littératures et cultures étrangères. Il est l’un des fondateurs de la revue trimestrielle 《读诗》(Lire la poésie) et de la revue annuelle 《译诗》(Traduire la poésie), crées en 2011. Ses poèmes ont été traduits en français et en anglais. Il est venu en France invité par la Biennale des poètes en Val de Marne en 1997. Il a participé au numéro double 191-192 de la revue Action poétique « Ateliers d’aujourd’hui » pour la langue chinoise. Il a reçu la Médaille de « Chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques » en 2008. Pour le Printemps des poètes 2013, il a fait une lecture avec le poète tchadien Nimrod à la librairie-galerie des Éditions Caractères. Il est actuellement en résidence à la meet de Saint –Nazaire.

Recueil de poésie:
《单独者》 (Le Seul), Huaxia chubanshe, 1997.
《树才诗选》(Choix de poèmes), The Milky Way Publishing Co. Hongkong, 2003.
《树才诗选》(Choix de poèmes), Changjiang wenyi chubanshe, 2011.
Des traductions en français de ses poèmes ont paru dans Action poétique (automne-hiver 1997), Noir sur blanc, une anthologie (Fourbis, 1998), l’anthologie Le ciel en fuite (Circé, 2004 ) et la revue Europe (n°1003-1004, nov.- déc. 2012) : dans le dossier « Poètes chinois d’aujourd’hui : une poésie en quête du réel ». Dix poèmes ont paru dans la Revue des ressources.

Li Li 李笠 (1961- )

(à gauche)

Poète, traducteur, photographe, né à Shanghai. En 1979, il est admis au département de suédois de l’Institut des langues étrangères de Beijing. En 1988, il s’inscrit à l’université de Stockholm pour étudier la littérature suédoise. En 1989 il publie son premier recueil en suédois : « Les yeux dans l’eau », suivront « L’évasion », « L’habitat c’est vous » (1999), « La source » (2007) qui lui vaudront le « Prix littéraire de la presse suédoise » et d’autres récompenses. Au début de son séjour en Suède, il a réalisé cinq films poétiques, qui ont été diffusés dans une émission culturelle de la première chaîne de télévision suédoise, dont « La ville blanche » et « Deux villes d’eau ». Il a traduit l’œuvre poétique de Thomas Tanströmer, celle de la poétesse finlandaise d’expression suédoise Edith Södergram (1892-1923). Il a publié des livres de photos : en 2011, « Vera, Simon et leur monde » (维拉,西蒙 和他们的世界), en 2014, « Photographie-poésie » (诗摄影). En 2016 est publié son recueil de poèmes : « 雪的供词 » (Confession de la neige).

Yu Xiang 宇向 (1970-)

(au bas)

Elle vit à Jinan, dans la province du Shandong. Après s’être intéressée à la musique non officielle, à la peinture contemporaine, elle se consacre depuis 2000 à l’écriture. Sa poésie est marquée par un rythme syncopé, souvent répétitif. Yu Xiang s’exprime de façon directe, avec des mots de tous les jours. Toutes ces caractéristiques donnent, à la lecture de ses textes, une impression de force. Elle a reçu de nombreux prix dont, en 2004, le prix de poésie « Rou Gang ». Fondé en 1992, il s’agit du premier grand prix poétique à valeur nationale attribué en Chine par un particulier depuis la fondation de la République. D’autres choses, publié en bilingue en 2016 aux Éditions Caractères, est le premier recueil de poèmes de Yu Xiang traduits en français.

Rendez-vous :
Vendredi 10 mars à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site