Archives de catégorie : Route de la soie

« Une vie avec Alexandra David-Néel »

« Une vie avec Alexandra David-Néel » de Fred Campoy et Mathieu Blanchot nous emporte en BD dans la vie d’une grande aventurière du XIXe siècle.

Une vie avec Alexandra David-Néel, de Fred Campoy et Mathieu Blanchot

Une vie avec Alexandra David-Néel, de Fred Campoy et Mathieu Blanchot

C’est à travers Tortue, comme Alexandra David-Néel surnomme affectueusement son employée, que l’on découvre la vie de cette femme incroyable. Philosophe, féministe, bouddhiste, cantatrice, écrivain, reporter, c’est l’exploratrice la plus célèbre du XXe siècle. Marie-Madeleine Peyronnet nous laisse entrevoir le quotidien d’une femme au caractère irascible mais attachant, dans les dernières années de sa vie dans le sud de la France.

J’ai d’abord été surprise par la colorisation inhabituelle. Le noir et blanc d’ordinaire réservé aux flashbacks est ici un sépia qui présente l’époque de la narration. A l’inverse, ce sont les couleurs lumineuses qui nous font découvrir les aventures passées de l’exploratrice. Un choix surprenant mais adéquat pour apprécier l’intensité de sa vie dans les superbes Himalayas.

Les aventures d’Alexandra David-Néel sont présentées dans des planches courtes, comme des souvenirs qui reviennent en mémoire, par petites touches. Il s’agit, en effet, d’apprendre à la connaître comme l’a fait Marie-Madeleine Peyronnet en entrant à son service. Si j’aurais aimé plus de récits de ses explorations, j’ai toutefois beaucoup apprécié de découvrir « l’après » de 40 ans de découvertes, dont on ne peut ressortir inchangé. Que reste-t-il d’un tel voyage physique et spirituel une fois rentré ? Les connaissances, les souvenirs. J’ai ainsi découvert comment Alexandra David-Néel a couché tout cela sur le papier à l’aide de son assistante.

Et je meurs maintenant d’envie de découvrir les œuvres d’Alexandra David-Néel !

Commander

« Les Routes bleues », de Etienne Blondeau

coup-de-coeurAsie, Europe, Proche-Orient : l’histoire fascinante d’une couleur.

Lapis-lazuli, indigo, cobalt… d’où viennent ces bleus extraordinaires et quelle est leur histoire ?
Publié à l’occasion de l’exposition « Les routes bleues » au Musée national Adrien Dubouché, ce livre retrace l’histoire et les échanges entre l’Asie orientale, le Proche-Orient et l’Europe de la couleur bleue ou plutôt, des couleurs bleues.

Comment le bleu est-il devenu en Europe une couleur prisée, au point qu’on en fasse la couleur des rois et qu’on en drape les représentations de la vierge Marie ? Comment le lapis-lazuli, l’indigo, le turquoise, le coblat sont-ils extraits et travaillés, comment les utilise-t-on en Iran, en Égypte, en Chine, au Japon ? Quelle est la valeur symbolique prêtée au bleu dans chaque civilisation ? Voilà un échantillon des questions auxquelles ce livre passionnant répond. On découvre à travers les pages que la couleur bleu a acquis dans chaque civilisation une place importante et qu’elle fait partie intégrante des porcelaines de Chine, des estampes du Japon, des fresques iraniennes, des tissus des minorités chinoises… Voyageant grâce aux routes de la soie et aux liaisons maritimes, porcelaines, tissus, bijoux et autres objets décoratifs ont transporté la couleur bleue à travers l’Europe et l’Asie.

Composé de courts articles, ce livre est tout simplement captivant pour tous les esprits curieux d’en apprendre plus sur l’histoire de l’art et des relations commerciales entre l’Europe et l’Asie. Des porcelaines chinoises aux miniatures persanes, de l’art religieux indien aux épingles à cheveux que les femmes chinoises mettaient dans leurs cheveux, ce livre vous invite à de multiples plongées dans des civilisations qui ont influencé et marquent encore, par leurs arts et leurs productions, les lecteurs occidentaux que nous sommes.

A lire également : un livre passionnant sur les échanges commerciaux et les hasards de l’histoire qui ont permis la circulation des objets à travers le monde au XVIIe siècle : Le Chapeau de Vermeer de Timothy Brook.

Commander sur notre site