Archives de catégorie : Chine

Rencontre-dédicace avec le consultant en communication Didier Goutman autour de son livre « Le Yi Jing»

DidierNous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Didier Goutman qui viendra nous présenter son livre Le Yi Jing, paru  le 20 octobre 2016 aux éditions Eyrolles.

Présentation du livre

Connu sous le nom de « Livre des changements » ou « Livre des mutations », le Yi Jing est l’un des textes fondamentaux de la civilisation chinoise. Créé par des chamanes et mis en forme définitive par des lettrés confucéens, il est à la fois source de sagesse et traité divinatoire. Ce guide en constitue une introduction simple et pratique, proposant ainsi au lecteur un outil pour mieux vivre au quotidien : une aide à la réflexion et à la décision. Accessible et vivant, il nous met ainsi sur la voie d’attitudes plus justes et de choix plus éclairés.

A propos de l’auteur

Didier Goutman est consultant en communication et en ressources humaines. Créateur du site yijing-conseil.fr, il est déjà l’auteur, avec Juliette Allais, du best-seller Trouver sa place au travail (Eyrolles et Le livre de poche, 2012 et 2015).

couverture

 

Rendez-vous :
Vendredi 25 novembre 2016 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

La librairie Le Phénix participe au salon Asie des Livres (Mairie du 2e)

Initiée en 2015 sous l’appellation « Festival du livre asiatique », le salon du livre asiatique aura lieu cette année du 5 au 6 novembre à la Mairie du 2e arrondissement sous un nouveau nom : Asie des Livres.

AsieDesLivres

du samedi 5  et dimanche 6 novembre 2016
Voir le programme détaillé

Notre librairie Le Phénix s’associe à cet événement : nous y tiendrons une table de vente tout le week-end et organisons une série de dédicaces selon le planning suivant :

Samedi 5 novembre

14h30 : KE Wen, pour Les trésors de la médecine chinoise pour le monde d’aujourd’hui (Le courrier du livre, 2015), La voie du calme (Le courrier du livre, 2012), et Entrez dans la pratique du Qi Gong (Le courrier du livre, 2009).

15h : Marie Desplechin pour Sothik (l’Ecole des Loisirs, 2016)

15h : Cyrille Javary, pour ses différents ouvrages sur la culture chinoise, dont Sagesse de Confucius (Eyrolles, 2016), La souplesse du dragon (Albin Michel, 2014), Les trois sagesses chinoises (Albin Michel, 2012), Yi Jing le livre des changements (Albin Michel, 2012), Dans la Cité pourpre interdite (Philippe Picquier, 2009), Les rouages du Yi Jing (Philippe Picquier, 2009), 100 mots pour comprendre les chinois (Albin Michel, 2008), et Yin Yang : L’emblème de la pensée chinoise en CD (Fremeaux & Associés, 2016).

16h : Benjamin Pelletier, pour Toujours plus à l’est (Editions Philippe Picquier, 2016)

16h : Véronique Brindeau, pour J’écris des haïkus (Editions Philippe Picquier, 2016), Hanafuda : Le jeu des fleurs (Editions Philippe Picquier, 2014), et Louange des mousses (Editions Philippe Picquier, 2014).

17h : Lim Yeong-hee, pour La femme-dragon (Le jardin d’essai, 2015)

17h : Pascal Vatinel, pour Le trésor des pandas géants (Actes Sud Junior, 2016), Bao et le dragon de jade (Actes Sud Junior, 2015) et Le tigre de Baiming (Actes Sud Junior, 2015).

Dimanche 6 novembre

14h : Junko Nakamura, pour La visite (Editions MeMo, 2016) et Sous les étoiles (Editions MeMo, 2016).

14h30 : KE Wen, pour Les trésors de la médecine chinoise pour le monde d’aujourd’hui (Le Courrier du Livre, 2015), La voie du calme (Le Courrier du Livre, 2012), et Entrez dans la pratique du Qi Gong (Le Courrier du Livre, 2009).

15h : Margot Zhang, Masui Chihiro, Minh-Tâm Trân pour leur livre Nouilles d’Asie (Editions du Chêne, 2016)

16h : Elisa Shua Dusapin pour Hiver à Sokcho (Editions Zoé, 2016)

16h : Jean-Louis Poitevin pour Seoulplaystation mélancolique (Editions L’atelier des cahiers, 2016)

17h : Marcelino Truong pour Give peace a chance (Editions Denoël, 2015) et Une si jolie petite guerre (Editions Denoël, 2012).

17h : Anne Thiollier pour Le rêve du papillon noir (Editions Talents Hauts, 2014), La maison du Yu Ting (Hongfei Editions, 2012), Miettes de lettres (Seuil Jeunesse, 2010), et La vie en rouge (Gallimard Jeunesse, 2009).

8 rue de la Banque Paris 2e
Entrée libre

 

Rencontre-dédicace avec le réalisateur du documentaire « Sur la piste de Yu Bin »

A l’occasion des écrans de Chine, la sixième édition du festival de films documentaires chinois du 3 au 20 novembre 2016, nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Jean-Christophe Yu qui viendra nous raconter sa redécouverte de l’histoire de la Chine au cours du 20e siècle en remontant la piste de son grand-père avec son film documentaire Sur la piste de Yu Bin 找寻余平的踪迹.

Présentation du film

En remontant la piste de Yu Bin, mon grand père, je redécouvre l’histoire de la Chine au cours du 20e siècle. Entre espoirs et désespoirs. Je mélange mon imaginaire d’enfant fasciné par la Chine révolutionnaire aux réalités moins héroïques. J’apprends le sort des jeunes étudiants chinois en Europe au cours des années ’20 et je brasse à nouveau ces conflits idéologiques qui écartèrent les tenants du Kuomingtang nationaliste, ceux de l’église catholique ou les militants communistes de la première heure.

Ce faisant, je mets à nu ce terreau d’antagonisme qui, au sein de la communauté chinoise, donnera naissance à ce nationalisme ou, du moins, à cette «fierté d’être chinois» dont nous voyons aujourd’hui, en bien ou en mal, les nombreuses illustrations. De l’écrivain Malraux dénonçant ces fameux «Interdits aux chiens et aux Chinois» écrits sur les panneaux à l’entré des parcs de Shanghai, aux clichés surannés dénoncés par l’ensemble des jeunes Chinois d’Europe, je jette une lumière sur un pan d’histoire peu ou mal connu en occident: la prise de conscience puis la lutte des Chinois, et des jeunes Chinois en particulier, pour leur dignité et le respect de leur pays d’origine.

Ce combat fut aussi celui de Yu Bin dont je retrouve les traces, en France ou en Belgique.

Au fil des nombreuses lettres que celui-ci écrit à son fils Georges, au fil de mon enquête, s’élabore ainsi une histoire singulière aux prises avec les soubresauts de l’histoire des années d’avant 2e guerre mondiale puis avec celle de la Chine après la révolution de 1949.

Mêlé à la grande histoire humaine, le destin de Yu Bin s’élabore ainsi en une aventure émouvante, poétique parfois, dont je retrace le cours. Sur la piste de mon grand père, c’est aussi un peu de son fils, c’est un peu de moi, c’est un peu de nous tous, passés, présents ou à venir, Chinois ou non, dont je veux parler.

Plus d’informations sur la Page facebook du film SUR LA PISTE DE YU BIN


Rencontre-dédicace avec l’actrice Laura Weissbecker, star française à Pékin

Photo Studio Cui CuiNous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Laura Weissbecker qui viendra nous raconter son parcours d’actrice et sa découverte de la Chine avec son livre Comment je suis devenue chinoise, à paraître le 6 octobre 2016 aux éditions La Nuée Bleue.

Présentation du livre

Comment une actrice française a-t-elle franchi le fossé qui sépare la culture occidentale de la culture extrême-orientale, au point de quasiment devenir Chinoise? Un destin fascinant, sous une plume poétique et haute en couleurs.

Le récit de cette expérience hors du commun est découpé en sept chapitres thématiques, qui s’articulent autour des cinq éléments chinois (bois, feu, terre, métal, eau), auxquels Laura Weissbecker a ajouté deux éléments occidentaux: l’air et le cosmos. Chaque chapitre évoque, autour de scènes du tournage de Chinese Zodiac 12 et d’un élément de la personnalité de l’auteure (chance, mémoire, courage, apparence…), des anecdotes et réflexions sur sa découverte de plus en plus experte de la Chine et sur son métier de comédienne.

Un parcours initiatique au cœur de la société chinoise.

A propos de l’auteure

Star française du film de Jackie Chan, Laura Weissbecker a débuté en France avec Cédric Klapisch, Elie Chouraqui et Tonie Marshall. Diplômée d’une école d’ingénieur, ancien mannequin, elle parle couramment Français, Anglais, Chinois et Allemand. Elle vit entre Los Angeles, Paris et Pékin. Laura Weissbecker vient de créer une société de production et prépare son premier film, une coproduction franco-chinoise.

 

Rendez-vous :
Samedi 22 octobre 2016 à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre et débat autour du numéro spécial de la revue « Hommes et Migrations », « Migrations chinoises et générations »

À l’occasion de la parution du numéro spécial de Hommes et Migrations “Migrations Chinoises et Générations”, 2016, n°1314.

Revue Hommes et migrations, n1314 :  Migrations chinoises et générations

 

Une génération de Chinois a grandi depuis le renouveau de la mobilité à l’intérieur de la Chine et hors de ses frontières. Entre outre, les routes et motifs migratoires des Chinois en France se diversifient en termes à la fois d’origine régionale et de statut social. Afin de renouveler les connaissances sur cette population chinoise, le dossier spécial d’« Hommes et Migrations » rassemble des travaux sur les enjeux inter-générationnels et sur les descendants de migrants chinois.

Résumé :

Ce numéro présente les migrations chinoises dans le monde – en Europe, au Canada, en Zambie, au Japon et en Chine – sous l’angle des dynamiques familiales. Les travaux pluridisciplinaires récents analysent l’intégration socio-économique des descendants de migrants chinois, tout comme celle des anciens, pionniers de la migration ou grands-parents venus rejoindre leur famille, en observant leurs relations avec les institutions (école, santé) et leurs activités associatives. De manière plus transversale, les questions de l’image de soi et des autres, de représentations sociales et politiques et de transmission culturelle montrent combien ces générations, inscrites parfois malgré elles dans la problématique migratoire, entament des négociations nécessaires pour trouver leur place au sein des sociétés dans lesquelles elles vivent.

Au regard de l’actualité de cet été et de la mobilisation des « Chinois de France » contre l’insécurité, nous proposons dans ce débat de nous intéresser plus particulièrement aux implication des jeunes chinois de France dans la vie associative, leurs désirs de se démarquer des préjugés liés à leurs aînés et leur engagement dans la vie politique.

Simeng Wang, docteure en sociologie diplômée à l’ENS-EHESS, est chargée de recherche au CNRS. Après avoir travaillé sur les liens logiques et dynamiques entre mobilités spatiales, mobilités sociales et souffrances psychiques à partir du cas de migrants chinois et de leurs descendants à Paris (thèse de doctorat), ses travaux actuels portent sur les circulations transnationales de personnes, de produits, d’idées et de savoirs entre la Chine et la France, notamment dans le secteur de la santé.

Ken Chen, doctorant en sociologie à URMIS Paris-Diderot Paris 7. Sujet de travail: L’engagement social et politique des associations chinoises, notamment les associations dirigées par les descendants d’immigrés chinois, pour la montée du statut d’immigrés chinois en France.

Marie Poinsot, responsable des Editions au Musée national de l’histoire de l’immigration et rédactrice en chef de la revue Hommes & Migrations.

Rendez-vous :
Mardi 18 octobre 2016 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Biographie de Chang Kaï-Shek par l’historien Alain Roux

chiang-kai-shek-alain-roux-9782228916257Après sa biographie de Mao Zedong, Le singe et le tigre (Larousse, 2009), l’historien et sinologue Alain Roux nous offre ici le portrait d’un autre grand personnage de la Chine du XXe siècle, son rival Chang Kaï-Shek, paru aux éditions Payot le 31 août 2016.

Fruit d’un énorme travail de recherche bibliographique, l’ouvrage de 650 pages retrace le parcours de ce militaire qui a échoué à réunifier la Chine après l’invasion japonaise. Les annexes proposent également de courtes biographies pour chaque personnage cité.

Un ouvrage de référence pour tout amateur ou spécialiste s’intéressant à la Chine moderne et contemporaine.

A l’occasion de cette parution, nous avons le plaisir d’accueillir Alain Roux pour une rencontre-dédicace de son livre dans notre librairie le vendredi 18 novembre à 18h. Plus d’informations et inscription ici.

Sommaire

Note de l’auteur
Introduction

Première partie : L’imprévisible ascension d’un général nationaliste (1887-1928)
1. Un militaire très politique (1887-1923)
2. Le général rouge (1923-1926)
3. Le généralissime (1926-1928)

Deuxième partie : La décennie de Nankin ou la révolution interrompue (1928-1937) 
4. La consolidation du nouveau pouvoir (1928-1932)
5. La Chine « forte et prospère » selon Chiang (1932-1936)
6. Le chef des armées (1928-1932)

Troisième partie : Les deux guerres du président (1937-1949) 
7. Chiang perd ses villes (1937-1938)
8. Trois ans de solitude (1939-1941)
9. Le plus petit des quatre grands (décembre 1941 – août 1945)
10. Où Chiang joue à qui gagne perd (1945-1950)

Quatrième partie : L’exil taïwanais (1950-1975)
11. Le président perpétuel

Conclusion : Quot Libras in Duce ? ou la revanche ambiguë
Notes
Glossaire des personnages cités
Index des noms propres

 

La librairie Le Phénix participe à la Semaine de la Chine (Mairie du 16e)

Notre librairie est heureuse de participer à la Semaine de la Chine organisée par la mairie du 16e arrondissement de Paris, en collaboration avec l’ambassade de Chine, qui aura lieu :

semaine-chine-0916-16e-petitdu mardi 20 au dimanche 25 septembre 2016
Voir le programme détaillé

Nous organisons dans ce cadre une série de rencontres-signatures qui auront lieu le samedi 24 et le dimanche 25 septembre, selon le planning suivant :

Samedi 24 septembre

14h30
Alain Wang, pour la présentation de Les Chinois (Editions Tallandier, 2016)

U9791021017481

16h00
William Chan Tat Chuen, pour la présentation de Dialogue culture entre les cuisines chinoises et françaises : Canard laqué, canard au sang (Editions Epure, 2016) et A la table de l’empereur de Chine (Editions Philippe Picquier, 2002)

A9782877309219   U9782352552604

17h30
Cycrille Javary, pour la présentation de ses différents ouvrages sur la culture chinoise, dont Sagesse de Confucius (Eyrolles, 2016), La souplesse du dragon (Albin Michel, 2014), Les trois sagesses chinoises (Albin Michel, 2012), Yi Jing le livre des changements (Albin Michel, 2012), Dans la Cité pourpre interdite (Philippe Picquier, 2009), Les rouages du Yi Jing (Philippe Picquier, 2009), L’esprit des nombres écrits en chinois (Signatura, 2008), 100 mots pour comprendre les chinois (Albin Michel, 2008),  Yin Yang : L’emblème de la pensée chinoise en CD (Fremeaux & Associés, 2016), et Confucius : vieux sage ou maître actuel ? en CD (Fremeaux & Associés, 2015)

CouvU9782226239303

U9782226241986 U9782226253897 U9782809702941     

 

 

 

CD

 

Dimanche 25 septembre

13h
Véronique Michel pour la présentation de La communication à la chinoise (Sépia, 2013) et La Chine branchée (Sépia, 2012)

9782842801922FS 9782842802158FS

14h30
Simon pour la présentation de son carnet de voyage Voyages d’encre : Carnets de Chine, 2005 -2013 (Akinomé, 2015)

couv

16h
Dorian Malovic pour la présentation de China Love (Editions Tallandier, 2016)

China Love

17h30
Margot Zhang pour la présentation de Chine, toutes les bases de la cuisine chinoise (Editions Mango, 2015)

Couverture

Rencontre-dédicace avec la sinologue Stéphanie Balme autour de la justice en Chine

Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Stéphanie Balme qui viendra nous présenter son livre Chine, les visages de la justice ordinaire, paru le 23 juin 2016 aux Presses de Sciences-Po.

Présentation de l’auteur

s200_stephanie.balmeSinologue, chercheur et professeur au Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI) et à l’Ecole des Affaires Internationales (PSIA) de Sciences Po paris, Stéphanie Balme, après un essai sur les guanxi et un ouvrage passant au crible les idées reçues sur la Chine contemporaine, nous offre ici une étude approfondie mais aussi très vivante de la réalité du système judiciaire en Chine, à l’échelle des gens « ordinaires ».

Présentation du livre

Que sait-on de la justice chinoise contemporaine ? Quelles sont les caractéristiques et la marge d’indépendance d’un système judiciaire qui a muté au rythme de l’évolution de la Chine post-maoïste pour devenir, aujourd’hui, l’un des plus vastes et l’un des plus high-tech du monde ?

Pour répondre à ces questions, Stéphanie Balme a choisi d’observer la justice chinoise de l’intérieur. Son ouvrage s’appuie sur des enquêtes de terrain menées auprès des cours populaires de nombreuses localités. Il dévoile ainsi les multiples visages de la justice ordinaire tout en montrant les écarts entre les discours officiels, le droit positif et le droit en action.

Ce travail inédit révèle les contradictions majeures d’un appareil judiciaire qui se réforme de façon chaotique en plaquant les principes internationaux de bonne gouvernance sur des rites ancrés dans une double tradition impériale et maoïste. Comprendre cette réalité est essentiel alors que la Chine est au cœur de la globalisation et que son modèle tant juridique que politique défie les principes fondateurs de l’État de droit.

Sommaire

1/ La règle et le droit
2/ Réformer la justice
3/ Les institutions judiciaires
4/ L’ordinaire de la justice civile
5/ Enjeux et malheurs de la justice pénale
6/ Une absence critique de justice constitutionnelle

9782724617405

 

Rendez-vous :
Vendredi 30 septembre 2016 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec le journaliste Patrick Saint-Paul pour son livre « Le peuple des rats »

P Saint-PaulNous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Patrick Saint-Paul qui viendra nous présenter son livre Le peuple des rats, paru le 11 mai 2016 aux éditions Grasset & Fasquelle.

Présentation du livre

« Mao les avait glorifiés. La Chine moderne leur doit son miracle économique. La première puissance mondiale en devenir s’est hissée sur les épaules de ces millions de paysans transformés en ouvriers. S’inscrivant dans la plus grande migration humaine de l’histoire, cette masse laborieuse a quitté les campagnes. A Pékin, ils sont plus d’un million à peupler les sous-sols insalubres de la capitale. Enchaînant les petits boulots en attendant de trouver mieux, les Mingongs, les ouvriers migrants, sont forcés de vivre sous terre. Venu des quatre coins du pays, issu de minorités ethniques diverses, ce peuple avance sans états d’âme à la recherche d’une vie meilleure. Il a fini par adopter le surnom dont il a été affublée : les Shuzu, la « tribu des rats ». Je suis allé à sa rencontre dans les boyaux tentaculaires de Pékin. J’ai partagé leur quotidien, par petites immersions, pendant près de deux ans : dans un monde interdit, sans fenêtre, sans eau et sans chauffage, éclairé au néon. Je les ai suivis dans leurs villages d’origine. Je suis allé à la rencontre des dizaines de millions d’enfants qu’ils ont abandonnés dans les campagnes. Car ils sont l’incarnation des paradoxes chinois. Le rêve du président Xi Jinping, apôtre de l’idéologie maoïste, est un lointain mirage pour eux, au pays du capitalisme débridé. Leur vie n’a rien du conte de fée. Mais ils ne sont pas prêts de renverser le système. La propagande du Parti Communiste, l’espoir d’une vie meilleure et la résurgence du confucianisme ont fait des « miracles » ». Patrick Saint-Paul.

Une enquête stupéfiante dans les sous-sols interdits de la nouvelle Chine, dans la tradition des grands reportages littéraires.

U9782246856863

L’avis du librairie 

Une véritable aventure souterraine au cœur du miracle économique chinois
Il existe en Chine un peu partout des sous-sols et des espaces souterrains de toutes sortes qui comme de véritables labyrinthes parcourent l’espace chinois dans tous les sens. Ceux qui peuplent aujourd’hui ces anciens abris anti-aériens construits à l’époque de la crise sino-soviétique s’appellent en chinois 鼠辈, le peuple des rats.

Dans son livre Le peuple des rats, Patrick Saint-Paul vous emportera dans une véritable aventure souterraine au cœur du miracle économique dont se targue aujourd’hui l’empire du Milieu. Cette enquête sur la face cachée de l’économie chinoise qui se lit comme un roman policier des plus haletants ne laissera personne indifférent.

A propos de l’auteur 

Patrick Saint-Paul est correspondant en Chine du Figaro depuis 2013, après avoir couvert le Sierra Leone (Lauréat du prix Jean Marin des Correspondants de Guerre en 2000), le Libéria, le Soudan, la Côte d’Ivoire, l’Irak, l’Afghanistan, le conflit israélo-palestinien et l’Allemagne.             Le peuple des rats est son premier livre.

Rendez-vous :

Vendredi 23 septembre 2016 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

4ème numéro de la revue Jentayu : Cartes et Territoires

jentayu-cartes-et-territoires-9782954989273Les éditions Jentayu publient deux fois par an la revue Jentayu qui nous présentent des textes littéraires d’écrivains des différents pays d’Asie, de la Chine au Japon, en passant par des régions aux littératures moins connues en France, à savoir la Thaïlande, les Philippines, la Malaisie, le Laos, le Bangladesh, le Tibet, la Mongolie, l’île de Taïwan, etc.

Ce quatrième numéro est consacré à la notion d’espace, de territoire et de frontière.

« Toute frontière imaginée par l’homme est le fruit d’un arbitraire. En d’autres termes, elle n’est qu’une construction intellectuelle, une illusion, un mirage constamment pris en défaut par des facteurs sur lesquels l’homme, malgré ses prétentions de grand ordonnateur, n’a pas d’emprise. Une frontière pourra être presque tangible un jour, réduite à néant le lendemain, avant de se voir redessinée par d’autres, ailleurs. […] » (éditorial de la revue)

« China Ten » le 4 août 2016 à la Mairie du 10e

Nous vous rappelons que notre librairie tiendra une table de vente dans le cadre du festival de la culture chinoise à Paris, China Ten  :

Jeudi 4 août 2016
au Forum de la Mairie du 10e arrondissement
72, rue du Faubourg Saint-Martin

Programme :

15h : Wall Painting avec Hibou Freque (Lyon)

15h45 : Projection du documentaire Les travailleurs chinois dans la Grande Guerre présenté par le réalisateur Karim Houfaïd

17h30 : Débat avec :
– Gérard Tchang, descendant d’ouvrier chinois
– Li Xiuyun, descendant d’ouvrier chinois
– Chen Jianqing, de l’amicale des anciens légionnaires d’origine chinoise en France
– Ye Xingqiu , écrivain, président du Cénacle Poétique du Dragon d’Europe
– Zhu Renlai, directeur des éditions Pacifica
– Loïc Jacob, des éditions Hongfei Cultures ayant publié Te souviens-tu de Wei  ? l’histoire d’un travailleur chinois de la Grande Guerre
– Jiang Jingshi, président de l’Association des Trésors Artistiques du Monde

18h30 : Performances artistiques : calligraphie, danse (Ke Wen ), présentation d’ouvrages sur la culture chinoise et la communauté chinoise en France

En parallèle, nous vous invitons à aller visiter l‘exposition de peintures Liu Zhao intitulée « Orphelins au pays des merveilles » installée dans le hall de la mairie du 10e arrondissement, du 4 au 27 août 2016 .

Rencontre-dédicace avec Danielle Elisseeff autour de la parution de l’ouvrage « Esthétique du quotidien en Chine »

ElisseeffNous avons le plaisir de recevoir Danielle Elisseeff pour une rencontre dans notre librairie consacrée à la présentation du livre publié sous sa direction Esthétiques du quotidien en Chine, paru en avril 2016 aux éditions du Regard & Institut français de la mode.

Présentation du livre :

Nées à l’ombre des expressions voyantes d’un art officiel, de nouvelles manières d’être et de vivre, d’habiter ou de jouir composent aujourd’hui en Chine une esthétique du quotidien originale. C’est d’elle dont se saisissent dans cet ouvrage, écrivains et spécialistes de la culture chinoise, la pistant dans l’art culinaire, les soins du corps, l’architecture, la beauté, la mode, sans oublier les dernières variantes du luxe.

Des différentes contributions, inédites et diverses dans leur esprit comme dans leur approche, ressortent au fil des pages tant la complexité historique, sociale, religieuse, éthique, artistique et économique que le renouvellement profond des arts de vivre et des goûts en Chine à l’âge du nouveau capitalisme d’Etat.

Sommaire :
1. L’espace
*de la qualité des relations dans l’architecture chinoise (Françoise Ged)
*les mémoires d’un appartement de Shanghai (Marylise Hébrard)

2. Corps et beauté
*«beau», «belle », «beauté » : qu’entendez-vous par là ? (Danielle Elisseeff)
*Economie du luxe (Jacqueline Tsai)
*la fabrique d’un parfum (Jean-Claude Ellena)
*entre Occident et orient : la nouvelle culture de la mode en chine (Ou Na)

3. Nourrir la vie
*l’harmonieuse beauté de la santé (Élisabeth Rochat de la Vallée)
*cuisine et gastronomies chinoises (Gilles Fumey)

4. Valeurs et croyances
*richesse, ostentation et religion (Pascal Morand)
*l’esthétique chinoise des défunts (Cyrille J.-D. Javary)

Esthétiques du quotidien en Chine

Rendez-vous :
Samedi 2 juillet 2016 à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

« Comprendre la Chine en BD », tome 2

« Après plus de 400 ans d’unité sous la dynastie Han, la Chine entra dans une période de division qui allait durer près de quatre siècles. Ce fut la période la plus complexe de toute l’histoire de Chine, une ère de chaos, de guerres civiles et d’invasion. […] »

Comprendre la Chine en BD, Jing LIU

Comprendre la Chine en BD, tome 2, Jing LIU

La série Comprendre la Chine en BD de LIU Jing présente de manière ludique l’histoire de la Chine impériale, de l’empereur jaune à la chute du dernier empereur des Qing en 1912, sous forme de bande dessinée en noir et blanc. Ce second tome est consacré à la période de 220 à 907, des Trois Royaumes à la dynastie Tang.

Son auteur, Liu Jing, a souhaité vulgariser l’histoire de son pays afin qu’elle soit mieux comprise par le plus grand nombre. Après son succès aux Etats-Unis, Comprendre la Chine en BD [Understanding China Through Comics, Moli publisher, 2011-2014] est disponible en français grâce aux éditions Kotoji (collection Asian District), dans une traduction de Baptiste Gaussen. Une bonne façon de réviser ses connaissances sur l’histoire de l’Empire du Milieu !

La série est constituée des volumes suivants :
Tome 1 : De l’empereur jaune à la dynastie Han (2697 av. JC – 220 ap. JC)
Tome 2 : De la période des Trois Royaumes jusqu’à la dynastie Tang (220 – 907)
Tome 3 : Des Cinq Dynasties et Dix Royaumes jusqu’à la dynastie Yuan (907 – 1368)
Tome 4 : Les dynasties Ming et Qing (1368 – 1912)

Actuellement, seuls les tomes 1 et 2 sont parus en France.

Commander

Comprendre la Chine en BD, tome 2, Liu Jing, extrait, librairie Le Phénix

Comprendre la Chine en BD, tome 2, Liu Jing, extrait, librairie Le Phénix

Paris Pop-up – 巴黎立体地图

La carte Paris Pop-up, 巴黎立体地图, est une petite merveille en format cartonné pop-up pour faire découvrir à vos amis chinois Paris en miniature ! Sur les trente quatre pages défilent comme par magie les huit prodiges architecturaux parisiens que tout un chacun se doit de connaître !

Carte Paris Pop-up - 巴黎立体地图

Carte Paris Pop-up – 巴黎立体地图

Vous allez découvrir ou redécouvrir la « ville-lumière » à travers l’Arc de Triomphe, la Tour Eiffel, les Invalides, le Louvre, Notre-Dame, la Place des Vosges, Beaubourg et le Sacré-Cœur ainsi que tous leurs secrets grâce à des fiches bien documentées.

L’ouvrage des éditions Les grandes personnes est rédigé presque entièrement en chinois et accompagné des plans de quartiers (en français).

Présentation par les éditions Les grandes personnes

Cette promenade à travers Paris dévoile en trois dimensions les plus beaux monuments parisiens. Chacun fait l’objet d’une présentation architecturale et historique en chinois, émaillée d’anecdotes ou faits insolites : L’Arc de Triomphe, La tour Eiffel, L’Hôtel des Invalides, Le Louvre, Notre-Dame de Paris, La Place des Vosges, Le Centre Pompidou et Le Sacré-Cœur.

Un livre qui invite à la flânerie, à la balade, celle où l’on prend tout son temps… La cartographie, à la manière des guides d’autrefois, confère un charme nostalgique et un brin désuet à cet ouvrage. Et quand la visite sera finie, on gardera, en souvenir de Paris, ce petit livre précieux.
Paris Pop-Up fera la joie de ceux qui n ont pas la chance d’habiter notre magnétique capitale, mais aussi celle de ceux qui la parcourent tous les jours.

Commander

China Love : comment s’aiment les Chinois

L’amour existe-t-il en Chine ? Vaste question à laquelle il n’est pas aisé de répondre. Dorian Malovic s’est intéressé au sujet et a essayé d’y apporter une réponse.

China Love, Dorian Malovic

China Love, Dorian Malovic

China Love est une enquête constituée sur deux axes : un axe chronologique en quatre parties (la recherche de l’amour, le mariage, la vie conjugale et le chaos sentimental post-mariage). Dans les premiers chapitres, l’auteur s’est prêté au jeu de l’amoureux transi dans des relations épistolaires et a accepté de participer à des rencontres organisées par des agences matrimoniales afin de découvrir les attentes des Chinoises et leur vision de l’amour. S’ensuivent un dur retour à la réalité et un désenchantement. A travers son enquête, nous pouvons constater une certaine tendance matérialiste qui se traduit par la recherche d’un mari fortuné, aux dépends du romantisme généralement associé à l’amour et au mariage. L’auteur ne critique pas les faits, il les expose et essaie de comprendre les causes de cette vision pragmatique.

Le second axe est conçu selon les différentes couches de la société. Sur un ton neutre, l’auteur nous brosse différents portraits, notamment celui de parents qui organisent désespérément des rendez-vous arrangés entre eux pour décider d’une potentielle rencontre entre leurs enfants. Dans chaque récit, nous découvrons les blessures profondes de ceux qui se sont épanchés auprès de Dorian Malovic, ils ont dû s’adapter à la société chinoise actuelle, qui a connu un développement économique très rapide.

Une enquête inédite qui vous fera découvrir les dessous de la séduction à la chinoise, les aléas de la vie conjugale et qui donne également une rare voix aux sujets qui fâchent : l’homosexualité, la prostitution, l’éducation sexuelle et le rapport à l’argent.

China Love, comment les Chinois s'aiment, Dorian Malovic

China Love, comment les Chinois s’aiment, Dorian Malovic

Notre conseil

Lire l’article de Juliette Morillo publié sur Asialyst à propos de China Love : « Les Chinois ne peuvent pas encore s’offrir le luxe de l’amour », ainsi que les articles sur Asialyst de Dorian Malovic.

Commander

« Le peuple des rats » : dans les sous-sols interdits de la Chine

Une véritable aventure souterraine au cœur du miracle économique chinois.
Le peule des rats, de Patrick Saint-Paul
Le peule des rats, de Patrick Saint-Paul

Il existe en Chine, un peu partout, des sous-sols et des espaces souterrains de toutes sortes qui, comme de véritables labyrinthes, parcourent l’espace chinois dans tous les sens. Ceux qui peuplent aujourd’hui ces anciens abris anti-aériens construits à l’époque de la crise sino-soviétique s’appellent en chinois  » 鼠辈 « , le peuple des rats.

Dans son livre Le peuple des ratsPatrick Saint-Paul vous emportera dans une véritable aventure souterraine au cœur du miracle économique dont se targue aujourd’hui l’Empire du Milieu. Cette enquête sur la face cachée de l’économie chinoise qui se lit comme un roman policier des plus haletants ne laissera personne indifférent.

« Mao les avait glorifiés. La Chine moderne leur doit son miracle économique. La première puissance mondiale en devenir s’est hissée sur les épaules de ces millions de paysans transformés en ouvriers. S’inscrivant dans la plus grande migration humaine de l’histoire, cette masse laborieuse a quitté les campagnes. A Pékin, ils sont plus d’un million à peupler les sous-sols insalubres de la capitale. Enchaînant les petits boulots en attendant de trouver mieux, les Mingongs, les ouvriers migrants, sont forcés de vivre sous terre. Venu des quatre coins du pays, issu de minorités ethniques diverses, ce peuple avance sans états d’âme à la recherche d’une vie meilleure. Il a fini par adopter le surnom dont il a été affublée : les Shuzu, la « tribu des rats ». Je suis allé à sa rencontre dans les boyaux tentaculaires de Pékin. J’ai partagé leur quotidien, par petites immersions, pendant près de deux ans : dans un monde interdit, sans fenêtre, sans eau et sans chauffage, éclairé au néon. Je les ai suivis dans leurs villages d’origine. Je suis allé à la rencontre des dizaines de millions d’enfants qu’ils ont abandonnés dans les campagnes. Car ils sont l’incarnation des paradoxes chinois. Le rêve du président Xi Jinping, apôtre de l’idéologie maoïste, est un lointain mirage pour eux, au pays du capitalisme débridé. Leur vie n’a rien du conte de fée. Mais ils ne sont pas prêts de renverser le système. La propagande du Parti Communiste, l’espoir d’une vie meilleure et la résurgence du confucianisme ont fait des « miracles » », Patrick Saint-Paul.

Une enquête stupéfiante dans les sous-sols interdits de la nouvelle Chine, dans la tradition des grands reportages littéraires.

Commander

Rencontre-dédicace avec Bernard Allanic pour la présentation de son nouveau manuel « Le chinois comme en Chine 2 »

Bernard ALLANIC bisNous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Bernard Allanic qui viendra nous présenter son nouveau manuel Le chinois…comme en Chine 2 : Méthode de langue et d’écriture chinoises Niveau B1, paru le 2 mai 2016 aux Presses universitaires de Rennes.

Présentation du livre :

Enseigner 1 300 mots et 600 caractères supplémentaires, soit un total cumulé pour les deux tomes de 2 300 mots et 1 150 caractères, couvrant plus de 90 % de tous les caractères des publications courantes. Renforcer la compréhension orale avec 220 enregistrements audio, dont de nombreux entretiens avec des étudiants chinois étudiant en France.Améliorer la compréhension écrite, avec plus de 60 textes à lire, dont un grand nombre proposé en bonus sur le DVD Rom, pour commencer à lire en autonomie et prendre confiance en ses capacités. Voilà les objectifs de ce second tome qui vise le niveau B1, celui de l’indépendance, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit, et qui permet aussi de préparer les tests HSK 3 et 4. Un soin particulier a été apporté à l’élaboration du DVD, qui permet d’effectuer tous les exercices de compréhension orale en totale autonomie, et contient la traduction des textes et le corrigé des exercices.

Expérimentée en cours de chinois optionnel (ou Lansad) de niveau avancé à l’université, cette méthode peut aussi convenir aux lycéens étudiant le chinois LV2 ou LV1, ainsi qu’à toute personne connaissant au moins 350 caractères et 600 mots du vocabulaire courant, souhaitant se perfectionner. Il n’est pas nécessaire d’avoir étudié le tome 1 car les mots jugés difficiles sont systématiquement expliqués dans les notes de bas de page.

Un spécimen sera remis aux enseignants sur présentation d’un justificatif.

A propos de l’auteur : 

Maître de conférence à l’Université Rennes 2, Bernard Allanic enseigne la langue et l’écriture chinoises. Il est chercheur en didactique du chinois langue étrangère et membre de LIDILE EA 3874, Axe DiLeM (Didactique des Langues et Multimédia).

Rendez-vous :
Samedi 28 mai 2016 à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

« So Long China » : instantanés de Chine

Ce très bel ouvrage permet de (re-)découvrir la Chine d’une façon originale.

So Long China, Patrick Zachmann

So Long China, Patrick Zachmann

Dans So Long China, Patrick Zachmann a fourni un travail de longue haleine, ses premières photos remontant au début des années 80. Les séries de clichés sont entrecoupées de notes où l’auteur nous donne des informations sur le lieu des prises, l’époque, etc. sous forme de carnet de voyage. Il retrace les grands moments marquants de l’histoire du pays et nous montre également les mutations que la Chine a connues ces 30 dernières années et les différences de développement selon les régions.
Les premiers clichés sont en noir et blanc, puis peu à peu apparaissent les photos couleurs.
Patrick Zachmann a réussi à capter des expressions de joie comme de peine, des images de prospérité comme de désolation. Dans une dernière partie, ce sont des clichés de jeunes avec leurs grand-parents, preuves flagrantes des changements opérés et des différences générationnelles.

Résumé

Cela fait plus de trente ans que Patrick Zachmann parcourt la Chine découverte en 1982 à travers le prisme du cinéma. Des triades de Hong Kong dans les années 80 à la transformation de la ville de Pékin en passant par Tian’anmen, le tremblement de terre du Sichuan et l’exposition universelle de Shanghai, cet ouvrage rassemble près de 350 photographies N&B et couleur, mêlant la petite et la grande histoire dans un pays en pleine mutation. Le fil rouge de ce travail au long cours est la question de l’identité qui devient pour les nouvelles générations, en perte de repères, un enjeu essentiel.
Dans un format intimiste, cet ouvrage rappelle le carnet de voyage ponctué d’extraits du journal de bord tenu par Patrick Zachmann lors de ses voyages, qui apportent un éclairage supplémentaire à ces images, mais aussi sur le travail de photographe dans une société où règnent la censure et la manipulation du régime.

Commander

« La concession française » : intrigue dans le Shanghai des années 30

Quelle agréable surprise que La concession française, roman noir se déroulant dans le milieu cosmopolite des concessions de Shanghai ! Son univers est vraiment très différent des romans écrits ces 30 dernières années en Chine, et cela est révélateur des changements qui s’opèrent peu à peu dans les milieux littéraires.

La concession française, Xiao Bai 小白

La concession française, Xiao Bai 小白

Sous le nom de plume de Xiao Bai, l’auteur, né en 1968, s’est inspiré de rapports d’enquête de police sur un groupe de terroristes et de trafic d’armes puis a laissé parler son imagination pour nous concocter un roman puissant, extrêmement bien documenté à tout point de vue : le port de Shanghai, la Concession française avec ses habitants, leur mentalité et leurs habitudes, les relations entre les différents services de polices, les différents intérêts en jeu à Shanghai (communistes, nationalistes, puissances étrangères), etc.

Les lecteurs découvriront un romancier chinois contemporain qui écrit sans censure des scènes très réalistes, et décrit avec sensualité les moments d’intimité de ses protagonistes.

Emmanuelle Péchenart nous offre là une très belle traduction de La concession française, premier roman de Xiao Bai publié en français, qui nous plonge dans la moiteur de l’été shanghaïen, dans les complots et les histoires d’amour compliquées.

Résumé

Shanghai, 1931. Un immense chaudron bouillonnant des intérêts contradictoires qui se partagent la ville. Et, entraîné malgré lui au cœur des événements les plus dangereux, Xue, un jeune photographe franco-chinois, qui se met au service de la police de la Concession française, un peu par peur, un peu par intérêt. Sa maîtresse russe, Teresa, trafiquante d’armes au passé trouble, navigue entre mafieux et organisations clandestines qu’elle approvisionne au gré de leurs besoins.
C’est alors que Xue croise la route d’une beauté enrôlée par un groupuscule révolutionnaire… Ce roman noir très précisément documenté et intensément jubilatoire baigne dans les brumes poisseuses montant du fleuve Huangpu. Les hommes y arborent la fausse nonchalance des héros de Raymond Chandler, les femmes y sont fatales ou terriblement émouvantes, l’action est sujette à de brusques accélérations comme dans un vieux film en noir et blanc qui s’emballe.
Nous, lecteurs, sommes aux premières loges, victimes consentantes des illusions, mensonges, retournements de situation incessants, ballottés des terroristes rouges aux hommes de main de la Bande noire, portés par une langue sensuelle et évocatrice, et par le plaisir communicatif de l’auteur à déployer une retorse et complexe scène historique pour mieux jouer de la magie du romanesque.

Titre original : zujie 租界 également disponible dans notre librairie.

Commander

La maison chinoise : construire et habiter en Chine à la fin de l’époque impériale

L’art d’habiter à la chinoise, une approche anthropologique

Voici une étude consacrée à « l’art d’habiter » dans la Chine ancienne et abordée sous deux angles : comment construire une maison chinoise et comment y habiter. Vous découvrirez dans cet ouvrage une autre facette de la Chine ancienne : la maison où habitent les Chinois, leurs activités domestiques et leurs habitudes, qui se transforment en rites et codes culturels qui différencient les Chinois des Occidentaux.

Dans la première partie, l’auteur décompose et analyse la maison chinoise en expliquant la construction de chaque partie afin de montrer des principes communs qui caractérisent cet ensemble et contribuent à définir un système technique qui serait proprement chinois. La multifonction organique d’une maison chinoise est montrée dans la seconde partie : la maison comme gîte, comme habitat, comme lieu de travail, etc.

Antoine Gournay a fait un travail colossal d’analyse de nombreuses sources bibliographiques et cherche à ouvrir de nouvelles perspectives et de réflexions en croisant les aspect techniques, sociétaux et anthropologique.

200 illustrations en couleur et noir & blanc avec un glossaire à la fin du livre sont des bonus à ne pas rater !
Un vrai régal pour les amateurs de Chine et d’architecture !

Pour découvrir plus de détails et commander, suivez le lien.