Archives pour la catégorie Littérature 文学

Rencontre-dédicace avec l’écrivain chinois Liu Zhenyun 刘震云

LiuZhenyunNous sommes heureux d’accueillir l’écrivain Liu Zhenyun 刘震云 le jeudi 30 mars 2017 à 18h à la librairie !

Aux côtés de Geneviève Imbot-Bichet, traductrice et directrice de la collection Bleu de Chine (Gallimard), Liu Zhenyun présentera ses derniers livres en français : Le téléphone portable, à paraître en avril 2017 et Je ne suis pas une garceparu en mars 2015 aux éditions Gallimard.

Présentation des livres

Le téléphone portable 手机

9782070144969FSCélèbre présentateur sur une chaîne de télévision pékinoise, Yan Shouyi anime un talk-show intitulé «Appelons un chat un chat» où honnêteté et franchise sont de mise. Mais derrière le rideau, il s’enlise inexorablement dans le mensonge et la trahison. Marié à Yu Wenjuan, il la trompe en effet avec la belle Wu Yue. Or, infidélité et téléphone portable ne font pas bon ménage. Et l’inévitable finit par se produire : Yu confond le mari volage et demande le divorce. Liu Zhenyun signe ici une satire des relations humaines. Car derrière un instrument de communication a priori inoffensif se cache ce qu’il appelle une bombe à retardement. Susceptible d’exploser à tout moment, elle apparaît comme la métaphore d’une société en perte de repères où la communication, parce qu’instantanée, est biaisée, altérée. Pensé comme un outil de rapprochement, le téléphone portable finit ainsi par éloigner les gens les uns des autres. Dans un style incisif, aux phrases simples et lapidaires, l’auteur développe ses thèmes de prédilection : la parole et son rôle dans les interactions humaines, ainsi que les transformations qu’elle subit à travers la modernisation de la société.

—–

Je ne suis pas une garce 我不是潘金莲

Je ne suis pas une garceUne jeune femme se rend chez le juge afin de demander le divorce, lequel a pourtant déjà été prononcé. Situation ubuesque, pourrait-on croire ; mais le lecteur découvrira bientôt que la vie de Li Xuelian s’empêtre dans une réalité aussi absurde que sans issue. Déterminée à lutter pour obtenir réparation de ce qu’elle a vécu comme une injustice, à faire entendre et reconnaître comme telle une parole bafouée, enfin – et surtout – à conserver sa dignité, Li Xuelian affrontera, jusqu’à Pékin et souvent vainement, tous les échelons de l’administration judiciaire et politique. Je ne suis pas une garce serait tragique, voire pathétique, si Liu Zhenyun ne nous livrait ici un roman déconcertant, incisif, quoique enlevé à grands traits d’humour, jusqu’à l’ultime pirouette d’un épilogue inattendu.

A propos de l’auteur

Liu Zhenyun (chinois : 刘震云), né en 1958 dans la province du Henan, est un écrivain chinois.

En 1973 Liu Zhenyun entre dans l’armée et passe cinq ans dans le désert de Gobi. Après des études à l’université, il devient journaliste au Quotidien des agriculteurs.

En 1987 il publie une première nouvelle La boutique de la Tour dans la revue Littérature du peuple (人民文学, Rénmín Wénxué), qui est accueillie par le public avec grand intérêt. Son roman-fleuve, La farine et les fleurs de mon pays natal, paru en 1998, est considéré comme le premier roman intellectuel.

Le plus grand succès est rencontré par son roman, Le portable (手机, shǒujī), dont 220 000 exemplaires ont été vendus dès le premier mois. Son adaptation au cinéma, scénarisée par Liu Zhenyun, a été réalisée en 2003 par Feng Xiaogang.

En examinant le style, on remarque une rupture avec l’idéologie de l’ancien système, qui est remplacée par une banalisation se traduisant sous forme de fortes exagérations, d’un langage incontrôlé et de subjectivité, en contraste avec le réalisme socialiste.  (Book.node)

Rendez-vous :
Jeudi 30 mars à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

 

Rencontre-dédicace avec le peintre et écrivain chinois RAO Pingru(饶平如) pour la présentation de son livre « Notre histoire : Pingru et Meitang» (我俩的故事:平如美棠)

Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie RAO Pingru饶平如, peintre et écrivain chinois, qui viendra nous présenter son livre Notre histoire : Pingru et Meitang我俩的故事:平如美棠, à paraître le 19 janvier 2017 aux éditions du Seuil.

HTML_Couple2

Présentation du livre

En 2008, à la mort de sa femme Meitang, Rao Pingru entreprend de conjurer le deuil par l’encre et l’aquarelle en retraçant, in memoriam et en dessin, le destin de sa famille. Dans son appartement shanghaïen, le vieil homme se souvient du sel des jours qu’il a partagés avec Meitang et de leur vie rythmée par les battements d’une Chine en ébullition.

De sa petite enfance à son mariage avec celle qui porte aux lèvres « une touche d’écarlate », de son engagement militaire lors de la guerre contre le Japon à son internement dans un camp de rééducation où il resta vingt ans, de l’établissement de sa famille à Shanghai à la maladie de son épouse, Rao Pingru restitue dans cette histoire les jours de fête comme les jours difficiles et livre une œuvre qui ne ressemble à aucune autre, une vie dessinée à l’échelle de la Chine.

À chaque page d’un récit à la fois tendre, grave et poétique, la petite et la grande histoire, la voix unique de Rao Pingru et la marche des évolutions politiques du pays se rejoignent, donnant à lire un témoignage fort sur la vie des héros ordinaires de la Chine du siècle passé ainsi qu’une magnifique histoire d’amour.

Tour à tour soldat, comptable et éditeur, RAO Pingru est devenu peintre et écrivain à l’orée de ses quatre-vingt-dix ans. Sa sagesse, son style simple et vif, son talent d’illustrateur en font un auteur inclassable.

Traduit du chinois par François Dubois

HTML_couverture (1)

Rendez-vous :
Mercredi 25 janvier 2017 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

« La concession française » : intrigue dans le Shanghai des années 30

Quelle agréable surprise que La concession française, roman noir se déroulant dans le milieu cosmopolite des concessions de Shanghai ! Son univers est vraiment très différent des romans écrits ces 30 dernières années en Chine, et cela est révélateur des changements qui s’opèrent peu à peu dans les milieux littéraires.

La concession française, Xiao Bai 小白

La concession française, Xiao Bai 小白

Sous le nom de plume de Xiao Bai, l’auteur, né en 1968, s’est inspiré de rapports d’enquête de police sur un groupe de terroristes et de trafic d’armes puis a laissé parler son imagination pour nous concocter un roman puissant, extrêmement bien documenté à tout point de vue : le port de Shanghai, la Concession française avec ses habitants, leur mentalité et leurs habitudes, les relations entre les différents services de polices, les différents intérêts en jeu à Shanghai (communistes, nationalistes, puissances étrangères), etc.

Les lecteurs découvriront un romancier chinois contemporain qui écrit sans censure des scènes très réalistes, et décrit avec sensualité les moments d’intimité de ses protagonistes.

Emmanuelle Péchenart nous offre là une très belle traduction de La concession française, premier roman de Xiao Bai publié en français, qui nous plonge dans la moiteur de l’été shanghaïen, dans les complots et les histoires d’amour compliquées.

Résumé

Shanghai, 1931. Un immense chaudron bouillonnant des intérêts contradictoires qui se partagent la ville. Et, entraîné malgré lui au cœur des événements les plus dangereux, Xue, un jeune photographe franco-chinois, qui se met au service de la police de la Concession française, un peu par peur, un peu par intérêt. Sa maîtresse russe, Teresa, trafiquante d’armes au passé trouble, navigue entre mafieux et organisations clandestines qu’elle approvisionne au gré de leurs besoins.
C’est alors que Xue croise la route d’une beauté enrôlée par un groupuscule révolutionnaire… Ce roman noir très précisément documenté et intensément jubilatoire baigne dans les brumes poisseuses montant du fleuve Huangpu. Les hommes y arborent la fausse nonchalance des héros de Raymond Chandler, les femmes y sont fatales ou terriblement émouvantes, l’action est sujette à de brusques accélérations comme dans un vieux film en noir et blanc qui s’emballe.
Nous, lecteurs, sommes aux premières loges, victimes consentantes des illusions, mensonges, retournements de situation incessants, ballottés des terroristes rouges aux hommes de main de la Bande noire, portés par une langue sensuelle et évocatrice, et par le plaisir communicatif de l’auteur à déployer une retorse et complexe scène historique pour mieux jouer de la magie du romanesque.

Titre original : zujie 租界 également disponible dans notre librairie.

Commander

L’Alchimiste《牧羊少年奇幻之旅》de Paulo Coelho

coelho您是否已看过巴西作家保罗·柯艾略(Paulo Coelho)写的最卓越的小说: 《牧羊少年奇幻之旅》

该书属于世界著名小说,被翻译成很多种语言;大部分法国人都读过,其法文版 《L’Alchimiste》 在法国也很好找。

故事讲述一位年轻的西班牙牧羊人向埃及寻宝的长途旅行,描述他沿途遇到的幸与不幸。作家主要想启迪读者考虑生活的目标以及个人的梦想。他说,正在寻找幸福的人,一定能得到上帝的帮助。

Le nouveau roman de Yu Hua publié en Chine : 《第七天》

00000Yu Hua vient de publier en Chine son nouveau roman : 第七天 Di qi tian [Le septième jour]. Il n’est pour le moment disponible qu’en chinois. Pour ceux qui ont un niveau suffisant en langue chinoise, n’hésitez pas à vous lancer dans la lecture de ce roman à la fois original dans sa forme et dans lequel Yu Hua continue à décrire la société chinoise contemporaine avec talent.

Dans ce roman, Yu Hua traite de nombreux sujets brûlants comme l’expulsion des habitants de quartiers urbains en rénovation, les restaurateurs devant faire face aux impayés, la maladie des personnes âgées, le mariage, etc. Mais c’est avant tout l’histoire d’un homme qui, au moment de sa mort, se remémore les étapes importantes de sa vie et retrouve son premier amour avant de la perdre définitivement.

中国著名作家余华于近日发表了新小说 《第七天》。这部小说涉及很多关于中国日常生活与社会矛盾的重要问题:爱情,婚姻,收养,房地产,示威,自杀,家庭关系,癌症等。

尽管话题很严肃且没有改变的希望,但这部小说却很有意思,余华的笔迹很流利,看得很舒服,写法比较简单但意思很深刻。

余华称,他写这部小说的主要目的在于描述中国目前的日常生活细节,避免它被遗忘。