Archives pour la catégorie Histoire moderne et contemporaine

Rencontre-dédicace avec l’essayiste Zheng Lunian pour la présentation de son livre « Le bonheur de la bouche »

 

PhotoForBookNous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Zheng Lunian, essayiste, consultant, conférencier, qui viendra nous présenter son livre Le bonheur de la bouche, à paraître en février 2017 aux éditions Félix Torres.

 

Présentation du livre

«À plus de 70 ans, mon père partait, de bonne heure, canne en main, d’un pas décidé, prendre le train pour aller savourer, à soixante kilomètres de Shanghai, son petit déjeuner préféré, un bol de nouilles aozao… » se souvient Zheng Lunian, amateur de bonne chère, comme son père, véritable meishijia, un « fou de nourriture ».

Connaissons-nous vraiment les fondamentaux de la cuisine chinoise, quintessence d’une civilisation et d’un art de vivre multimillénaires, qui n’a rien à voir avec les restaurants dits « chinois » au coin de nos rues ? Les Français mis à part, existe-t-il un autre peuple aussi entiché du fait de manger et qui lui voue un culte quasi-aveugle, multipliant repas, banquets et autres « petites collations » ? Une passion dévorante issue d’une histoire difficile, au cours de laquelle manger a longtemps représenté le « Ciel du peuple ». Avec le fulgurant développement économique du pays du Milieu, les restaurants prolifèrent comme le goût pour les cuisines et recettes d’hier et aujourd’hui, en Chine… et dans le monde entier !

Zheng Lunian a savouré dans son enfance les derniers feux de la haute gastronomie de Shanghai la Belle, l’un des sommets de la cuisine chinoise. Le bonheur de la bouche nous fait vivre et comprendre de l’intérieur la cuisine faite « avec le cœur », de l’art de trancher et cuire aux miracles du tofu et autres merveilles culinaires et diététiques. Promenade gourmande, tour de Chine inspiré des écoles culinaires régionales, Le bonheur de la bouche propose aussi une série de recettes « comme à la maison » et des idées de mariage de plats chinois et de vins français…

Un livre indispensable, un ouvrage de référence pour tous ceux qui, voyageurs et gastronomes, aiment et veuillent connaître la Chine et la cuisine chinoise.

Le bonheur de la bouche

A propos de l’auteur

Né à Shanghai en 1946, Zheng Lunian, vit entre la Chine et la France et a écrit directement en français Le bonheur de la bouche. Essayiste,consultant, conférencier, et fou amoureux de la culture française, il a déjà publié une autobiographie Le Petit MiroirDe Shanghai à Paris : un destin chinois(2009) et Chine-Occident : le grand malentendu du XXIe siècle(avec D. Haber, 2012).

Rendez-vous :
Samedi 4 mars à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec les deux journalistes et spécialistes de l’Asie, Juliette Morillot et Dorian Malovic, pour la présentation de leur livre « La Corée du Nord en 100 questions »

Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Juliette Morillot et Dorian Malovic qui viendront nous présenter leur livre La Corée du Nord en 100 questions, paru le 27 octobre 2016 aux éditions Tallandier.

auteurs

A propos des auteurs

Juliette Morillo, coréanologue spécialiste de la péninsule, a été professeur à l’Université Nationale de Séoul et directrice de séminaire sur les relations intercoréennes à l’Ecole de Guerre de Paris.
Dorian Malovic, spécialiste de la Chine, est chef du service Asie au quotidien La Croix.
Ensemble, ils ont écrit Evadés de Corée du Nord (2004).


Présentation du livre

Faut-il avoir peur de la Corée du Nord ? Les dirigeants nord-coréens sont-ils fous ? Comment la Corée du Nord est-elle devenue la première dynastie communiste du monde ? Combien la famine a-t-elle tué de Nord-Coréens en 1995 ? Comment vit-on aujourd’hui en Corée du Nord ? Une économie de marché y est-elle née ? Comment les réfugiés nord-coréens sont-ils manipulés ? Derrière les menaces nucléaires, que veut vraiment Pyongyang ?

La Corée du Nord défie le monde. L’intensification des essais nucléaires et des tirs de missiles balistiques menés par le jeune leader Kim Jong-un ravive plus que jamais les tensions en Asie du Nord. Systématiquement diabolisée, la République populaire démocratique de Corée reste pourtant une énigme pour les Occidentaux.

Pour dépasser fantasmes et clichés, Juliette Morillot et Dorian Malovic lèvent le voile sur la réalité de cette puissance nucléaire qui inquiète chaque jour davantage la planète.

En 100 questions, ils racontent l’Histoire ancienne pour éclairer le présent, décryptent l’impuissance de la communauté internationale face aux provocations de Pyongyang et nous révèlent une société traversant une mutation sans précédent.

979-10-210-2137-2

Coup de coeur du librairie :

Faites le point sur le vrai du faux à propos de la Corée du Nord…

Cet ouvrage écrit à quatre mains a pour objectif de répondre à nos interrogations sur ce pays énigmatique. Les auteurs y présentent, sous forme de courts articles, clairs et synthétiques, les résultats d’un travail de terrain poursuivi depuis la fin des années 1990, où ils avaient recueilli les témoignages de Coréens réfugiés en Chine, fuyant une grande famine en Corée du Nord (Les évadés de Corée, 2004).

« Que sait-on de Kim Jung-un ? », « Qu’est-ce que le juche »?; « Quel est le poids des nord-coréens au Japon ? », « Y a-t-il des minorités en Corée du Nord ? », « Le chamanisme est-il toujours pratiqué ? », « La politique américaine est-elle un échec ? », « Comment interpréter la rhétorique de la propagande ? », « La première dame est-elle le pivot de la stratégie de communication ? », etc.

Les points abordés dans cet ouvrage sont regroupés en grandes thématiques (histoire, politique, géopolitique, réalités, économie, société et culture, propagandes), afin d’orienter le lecteur qui souhaite « picorer » des bribes d’information…

Rendez-vous :
Vendredi 2 décembre 2016 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec la journaliste à Libération Pascale Nivelle autour de son livre «Histoire du petit livre rouge»

NivelleNous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie la journaliste à Libération Pascale Nivelle qui viendra nous présenter son livre Histoire du petit livre rouge, à paraître le 14 novembre 2016 aux éditions Tallandier.

Présentation du livre

Best-seller international, le petit livre rouge a été imprimé à plus d’un milliard d’exemplaires. Ce recueil de citations de Mao est rapidement devenu le manifeste de la Révolution culturelle et un objet de culte aussi bien en Chine que pour les maoïstes occidentaux. Apparu en 1964, les Citations du président Mao Tsé-toung, bréviaire inspiré des discours ou des œuvres du fondateur de la République populaire, est d’abord conçu comme un outil d’éducation politique pour l’armée, puis devient l’« arme spirituelle » des gardes rouges et le manuel de vie de 700 millions de Chinois. En Europe, il séduit une partie des intellectuels, les « maos » français de Mai 68, qui le rebaptisent « petit livre rouge » et en font le talisman de leur propre « révolution », ignorants les atrocités commises par le régime chinois. Cinquante ans après le début de la Grande Révolution culturelle prolétarienne et quarante ans après la mort de Mao Zedong, la journaliste Pascale Nivelle raconte l’épopée de cette petite bible en vinyle rouge vif qui a été, de Pékin à Paris, le cœur d’une immense et folle passion collective.

9791021021860FS

 

Rendez-vous :
Mardi 29 novembre 2016 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec le réalisateur du documentaire « Sur la piste de Yu Bin »

A l’occasion des écrans de Chine, la sixième édition du festival de films documentaires chinois du 3 au 20 novembre 2016, nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Jean-Christophe Yu qui viendra nous raconter sa redécouverte de l’histoire de la Chine au cours du 20e siècle en remontant la piste de son grand-père avec son film documentaire Sur la piste de Yu Bin 找寻余平的踪迹.

Présentation du film

En remontant la piste de Yu Bin, mon grand père, je redécouvre l’histoire de la Chine au cours du 20e siècle. Entre espoirs et désespoirs. Je mélange mon imaginaire d’enfant fasciné par la Chine révolutionnaire aux réalités moins héroïques. J’apprends le sort des jeunes étudiants chinois en Europe au cours des années ’20 et je brasse à nouveau ces conflits idéologiques qui écartèrent les tenants du Kuomingtang nationaliste, ceux de l’église catholique ou les militants communistes de la première heure.

Ce faisant, je mets à nu ce terreau d’antagonisme qui, au sein de la communauté chinoise, donnera naissance à ce nationalisme ou, du moins, à cette «fierté d’être chinois» dont nous voyons aujourd’hui, en bien ou en mal, les nombreuses illustrations. De l’écrivain Malraux dénonçant ces fameux «Interdits aux chiens et aux Chinois» écrits sur les panneaux à l’entré des parcs de Shanghai, aux clichés surannés dénoncés par l’ensemble des jeunes Chinois d’Europe, je jette une lumière sur un pan d’histoire peu ou mal connu en occident: la prise de conscience puis la lutte des Chinois, et des jeunes Chinois en particulier, pour leur dignité et le respect de leur pays d’origine.

Ce combat fut aussi celui de Yu Bin dont je retrouve les traces, en France ou en Belgique.

Au fil des nombreuses lettres que celui-ci écrit à son fils Georges, au fil de mon enquête, s’élabore ainsi une histoire singulière aux prises avec les soubresauts de l’histoire des années d’avant 2e guerre mondiale puis avec celle de la Chine après la révolution de 1949.

Mêlé à la grande histoire humaine, le destin de Yu Bin s’élabore ainsi en une aventure émouvante, poétique parfois, dont je retrace le cours. Sur la piste de mon grand père, c’est aussi un peu de son fils, c’est un peu de moi, c’est un peu de nous tous, passés, présents ou à venir, Chinois ou non, dont je veux parler.

Plus d’informations sur la Page facebook du film SUR LA PISTE DE YU BIN


Biographie de Chang Kaï-Shek par l’historien Alain Roux

chiang-kai-shek-alain-roux-9782228916257Après sa biographie de Mao Zedong, Le singe et le tigre (Larousse, 2009), l’historien et sinologue Alain Roux nous offre ici le portrait d’un autre grand personnage de la Chine du XXe siècle, son rival Chang Kaï-Shek, paru aux éditions Payot le 31 août 2016.

Fruit d’un énorme travail de recherche bibliographique, l’ouvrage de 650 pages retrace le parcours de ce militaire qui a échoué à réunifier la Chine après l’invasion japonaise. Les annexes proposent également de courtes biographies pour chaque personnage cité.

Un ouvrage de référence pour tout amateur ou spécialiste s’intéressant à la Chine moderne et contemporaine.

A l’occasion de cette parution, nous avons le plaisir d’accueillir Alain Roux pour une rencontre-dédicace de son livre dans notre librairie le vendredi 18 novembre à 18h. Plus d’informations et inscription ici.

Sommaire

Note de l’auteur
Introduction

Première partie : L’imprévisible ascension d’un général nationaliste (1887-1928)
1. Un militaire très politique (1887-1923)
2. Le général rouge (1923-1926)
3. Le généralissime (1926-1928)

Deuxième partie : La décennie de Nankin ou la révolution interrompue (1928-1937) 
4. La consolidation du nouveau pouvoir (1928-1932)
5. La Chine « forte et prospère » selon Chiang (1932-1936)
6. Le chef des armées (1928-1932)

Troisième partie : Les deux guerres du président (1937-1949) 
7. Chiang perd ses villes (1937-1938)
8. Trois ans de solitude (1939-1941)
9. Le plus petit des quatre grands (décembre 1941 – août 1945)
10. Où Chiang joue à qui gagne perd (1945-1950)

Quatrième partie : L’exil taïwanais (1950-1975)
11. Le président perpétuel

Conclusion : Quot Libras in Duce ? ou la revanche ambiguë
Notes
Glossaire des personnages cités
Index des noms propres

 

Rencontre-dédicace avec Géraut Bournet, illustrateur, autour de son essai graphique « Franckushima »

AuteurNous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Géraud Bournet qui viendra nous présenter son livre Franckushima : Essai graphique sur la catastrophe de Fukushima et le risque nucléaire en France, paru le 23 avril 2016 au Lutopiquant Editions.

Suite à la catastrophe de Fukushima survenue en mars 2011, l’auteur a souhaité réaliser avec l’aide de ses collaborateurs, un ouvrage qui soit attractif tout en proposant une vision globale et complète du sujet. Cette démarche originale a nécessité un travail considérable de                                                                    documentation et de recherches sur le terrain.

Présentation de l’auteur

Illustrateur indépendant de formation scientifique, retrouvez le travail de l’auteur sur son site : http://lutopiquant.fr/

Présentation du livre

FranckushimaComment appréhender l’univers de la radioactivité dont le propre est d’être invisible, inodore, sans goût ni saveur ? Cinq ans après le début de la catastrophe de Fukushima, la liquidation du désastre a en grande partie permis sa banalisation et son oubli généralisé. À travers une démarche documentaire et graphique, Franckushima, « caisse de résonance sur les catastrophes nucléaires», propose de revenir sur les enjeux de la catastrophe pour mieux nous préparer à celle qui nous guette en France.

 

Quatrième de couverture :

- Qu’est-ce qui se passe en ce moment a Fukushima ?
- Hum… Le plus gros problème en ce moment, c’est que tout le monde commence a oublier ce qui s’est passé…

« Avec son travail, très sérieux sur le fond et attractif sur la forme avec les nombreuses illustrations, Géraud Bournet produit un outil d’information et de compréhension des enjeux du nucléaire utile à tous. Franckushima apporte un éclairage inédit sur les conséquences humaines de la catastrophe de Fukushima, et nous amène à nous interroger sur notre modèle énergétique nucléaire en France. Un essai à mettre entre toutes les mains ! »

Consulter le communiqué de presse pour avoir plus d’informations sur cet album.

 

couv

Rendez-vous :
Samedi 8 octobre 2016 à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

 

« Comprendre la Chine en BD », tome 2

« Après plus de 400 ans d’unité sous la dynastie Han, la Chine entra dans une période de division qui allait durer près de quatre siècles. Ce fut la période la plus complexe de toute l’histoire de Chine, une ère de chaos, de guerres civiles et d’invasion. [...]« 

Comprendre la Chine en BD, Jing LIU

Comprendre la Chine en BD, tome 2, Jing LIU

La série Comprendre la Chine en BD de LIU Jing présente de manière ludique l’histoire de la Chine impériale, de l’empereur jaune à la chute du dernier empereur des Qing en 1912, sous forme de bande dessinée en noir et blanc. Ce second tome est consacré à la période de 220 à 907, des Trois Royaumes à la dynastie Tang.

Son auteur, Liu Jing, a souhaité vulgariser l’histoire de son pays afin qu’elle soit mieux comprise par le plus grand nombre. Après son succès aux Etats-Unis, Comprendre la Chine en BD [Understanding China Through Comics, Moli publisher, 2011-2014] est disponible en français grâce aux éditions Kotoji (collection Asian District), dans une traduction de Baptiste Gaussen. Une bonne façon de réviser ses connaissances sur l’histoire de l’Empire du Milieu !

La série est constituée des volumes suivants :
Tome 1 : De l’empereur jaune à la dynastie Han (2697 av. JC – 220 ap. JC)
Tome 2 : De la période des Trois Royaumes jusqu’à la dynastie Tang (220 – 907)
Tome 3 : Des Cinq Dynasties et Dix Royaumes jusqu’à la dynastie Yuan (907 – 1368)
Tome 4 : Les dynasties Ming et Qing (1368 – 1912)

Actuellement, seuls les tomes 1 et 2 sont parus en France.

Commander

Comprendre la Chine en BD, tome 2, Liu Jing, extrait, librairie Le Phénix

Comprendre la Chine en BD, tome 2, Liu Jing, extrait, librairie Le Phénix

« Le peuple des rats » : dans les sous-sols interdits de la Chine

Une véritable aventure souterraine au cœur du miracle économique chinois.
Le peule des rats, de Patrick Saint-Paul
Le peule des rats, de Patrick Saint-Paul

Il existe en Chine, un peu partout, des sous-sols et des espaces souterrains de toutes sortes qui, comme de véritables labyrinthes, parcourent l’espace chinois dans tous les sens. Ceux qui peuplent aujourd’hui ces anciens abris anti-aériens construits à l’époque de la crise sino-soviétique s’appellent en chinois  » 鼠辈 « , le peuple des rats.

Dans son livre Le peuple des ratsPatrick Saint-Paul vous emportera dans une véritable aventure souterraine au cœur du miracle économique dont se targue aujourd’hui l’Empire du Milieu. Cette enquête sur la face cachée de l’économie chinoise qui se lit comme un roman policier des plus haletants ne laissera personne indifférent.

« Mao les avait glorifiés. La Chine moderne leur doit son miracle économique. La première puissance mondiale en devenir s’est hissée sur les épaules de ces millions de paysans transformés en ouvriers. S’inscrivant dans la plus grande migration humaine de l’histoire, cette masse laborieuse a quitté les campagnes. A Pékin, ils sont plus d’un million à peupler les sous-sols insalubres de la capitale. Enchaînant les petits boulots en attendant de trouver mieux, les Mingongs, les ouvriers migrants, sont forcés de vivre sous terre. Venu des quatre coins du pays, issu de minorités ethniques diverses, ce peuple avance sans états d’âme à la recherche d’une vie meilleure. Il a fini par adopter le surnom dont il a été affublée : les Shuzu, la « tribu des rats ». Je suis allé à sa rencontre dans les boyaux tentaculaires de Pékin. J’ai partagé leur quotidien, par petites immersions, pendant près de deux ans : dans un monde interdit, sans fenêtre, sans eau et sans chauffage, éclairé au néon. Je les ai suivis dans leurs villages d’origine. Je suis allé à la rencontre des dizaines de millions d’enfants qu’ils ont abandonnés dans les campagnes. Car ils sont l’incarnation des paradoxes chinois. Le rêve du président Xi Jinping, apôtre de l’idéologie maoïste, est un lointain mirage pour eux, au pays du capitalisme débridé. Leur vie n’a rien du conte de fée. Mais ils ne sont pas prêts de renverser le système. La propagande du Parti Communiste, l’espoir d’une vie meilleure et la résurgence du confucianisme ont fait des « miracles »", Patrick Saint-Paul.

Une enquête stupéfiante dans les sous-sols interdits de la nouvelle Chine, dans la tradition des grands reportages littéraires.

Commander

« So Long China » : instantanés de Chine

Ce très bel ouvrage permet de (re-)découvrir la Chine d’une façon originale.

So Long China, Patrick Zachmann

So Long China, Patrick Zachmann

Dans So Long China, Patrick Zachmann a fourni un travail de longue haleine, ses premières photos remontant au début des années 80. Les séries de clichés sont entrecoupées de notes où l’auteur nous donne des informations sur le lieu des prises, l’époque, etc. sous forme de carnet de voyage. Il retrace les grands moments marquants de l’histoire du pays et nous montre également les mutations que la Chine a connues ces 30 dernières années et les différences de développement selon les régions.
Les premiers clichés sont en noir et blanc, puis peu à peu apparaissent les photos couleurs.
Patrick Zachmann a réussi à capter des expressions de joie comme de peine, des images de prospérité comme de désolation. Dans une dernière partie, ce sont des clichés de jeunes avec leurs grand-parents, preuves flagrantes des changements opérés et des différences générationnelles.

Résumé

Cela fait plus de trente ans que Patrick Zachmann parcourt la Chine découverte en 1982 à travers le prisme du cinéma. Des triades de Hong Kong dans les années 80 à la transformation de la ville de Pékin en passant par Tian’anmen, le tremblement de terre du Sichuan et l’exposition universelle de Shanghai, cet ouvrage rassemble près de 350 photographies N&B et couleur, mêlant la petite et la grande histoire dans un pays en pleine mutation. Le fil rouge de ce travail au long cours est la question de l’identité qui devient pour les nouvelles générations, en perte de repères, un enjeu essentiel.
Dans un format intimiste, cet ouvrage rappelle le carnet de voyage ponctué d’extraits du journal de bord tenu par Patrick Zachmann lors de ses voyages, qui apportent un éclairage supplémentaire à ces images, mais aussi sur le travail de photographe dans une société où règnent la censure et la manipulation du régime.

Commander

Rencontre-dédicace avec le sinologue et spécialiste de l’Asie Jean-Luc Domenach

Nous avons le plaisir de recevoir Jean-Luc Domenach pour la présentation de son livre Les fils de princes : Une génération au pouvoir en Chine, à paraître fin mars 2016 aux éditions Fayard.

Domenach

Jean-Luc Domenach est directeur de recherche à Sciences Po, où il a dirigé pendant plus de dix ans le CERI (Centre d’études et de recherches internationales). Il est l’un des meilleurs connaisseurs de la Chine où il a vécu de nombreuses années, et l’auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels Comprendre la Chine d’aujourd’hui (Perrin, 2008), La Chine m’inquiète (Perrin, 2009), Mao, sa cour et ses complots (Pluriel, 2015).

Résumé 

À partir de 1927, les leaders communistes ne sont plus en sécurité et leurs enfants, sur lesquels reposent les espoirs politiques, doivent être protégés. Mao, Zhou Enlai et les autres préfèrent garantir leur survie en les envoyant en URSS, chez des parents éloignés, ou dans de modestes fermes. Ce n’est qu’en 1949 que ces rejetons rejoignent Pékin, après des années de privations, de souffrance et d’exil.

S’ouvrent alors pour eux les portes des Murs rouges de Zhongnanhai, dépendance de la cité interdite dans laquelle les clans familiaux des plus grands révolutionnaires sont réunis. Fêtes, loisirs et abondance rythment leur quotidien au sein de cette enceinte où ils font l’objet des plus grands soins. Ce sont les princes de la nouvelle aristocratie rouge.

Les purges révolutionnaires n’auront pas raison d’eux : ils sont formés dans les meilleures universités et le réseau colossal qu’ils ont développé dans la cour de Mao leur permet de prétendre aux meilleurs postes. Économie, politique, défense, la caste prend bientôt, et dans tous les domaines, la place des anciens leaders affaiblis, jusqu’à devenir, aujourd’hui, les maîtres de la Chine.

C’est l’histoire de ces princes rouges que nous raconte Jean-Luc Domenach dans cet ouvrage passionnant, enquête historique inédite sur cette élite à la tête d’un des empires les plus puissants du monde.

Les_Fils_De_Princes

Rendez-vous :
Samedi 9 avril 2016 à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre avec Isabelle Attané pour « La Chine à bout de souffle »

Nous avons le plaisir de recevoir Isabelle Attané pour une rencontre dans notre librairie à l’occasion de la parution de son livre La Chine à bout de souffle en janvier 2016 aux éditions Fayard.

Après Une Chine sans femmes ? (Perrin, 2005), En espérant un fils… La masculinisation de la attanepopulation chinoise (INED, 2010) et Au pays des enfants rares : La Chine vers une catastrophe démographique (Fayard, 2011), la démographe Isabelle Attané publie ce nouvel essai dans lequel elle poursuit son étude de la population chinoise et évoque les défis auxquels la Chine va devoir faire face dans les décennies à venir.

Elle met cette fois-ci l’accent sur le problème du vieillissement accéléré de la population chinoise, le replace dans le contexte particulier du développement de la Chine depuis le milieu du XXe siècle, ainsi que dans le contexte démographique et économique mondial.

Un essai passionnant qui fait le point sur ce nouveau défi souvent mentionné dans les médias français mais rarement analysé avec tant de précision. Il met en lumière la nécessité pour la Chine de chercher de nouvelles voies de développement afin d’éviter une impasse économique tout autant que sociétale…

Sommaire

LA FIN D’UN MONDE
Un nouvel ordre démographique mondial
La Chine en repli
Un déclin annoncé
LA CHINE MURIT ?
A la recherche de l’ »harmonie »
A l’école du libéralisme
VIEILLIR EN CHINE
En route vers le monde des ancêtres
Les aînés dans la tourmente
Quand vieillesse rime avec détresse
A LA CROISEE DES CHEMINS
Le Japon pour modèle ?
Le nouveau temps des réformes
Au pied du mur

Résumé de l’éditeur

La Chine est au pied du mur : son modèle économique s’essouffle, les inégalités de revenus battent des records mondiaux. Mais son plus gros boulet au pied, celui qui entravera le plus lourdement sa course au développement, est sans conteste sa démographie : d’ici 2050, son réservoir de main-d’oeuvre va perdre 250 millions d’individus et le nombre de ses personnes âgées va doubler, surpassant alors, à lui seul, la population de l’Union européenne.

Vieille avant d’être riche, la Chine doit mener le combat contre sa démographie sans avoir eu le temps de s’armer. Sans réforme de fond, la formidable mécanique grâce à laquelle elle s’est hissée en tête des classements mondiaux pourrait rapidement s’enrayer, brisant son rêve de puissance émergente : celui d’accéder au rang d’économie riche et développée.

Un passionnant document étayé de témoignages qui révèle les singularités d’une société en pleine mutation

Rendez-vous :
Vendredi 12 février 2016 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre avec Jean-Paul Tchang et Alain Roux, pour une analyse du programme politique de Xi Jinping, le vendredi 6 mars 2015

a-couv2Nous avons le plaisir d’accueillir l’économiste Jean-Paul Tchang et l’historien Alain Roux pour une présentation critique du programme politique de Xi Jinping, à partir de l’ouvrage paru en janvier 2015 aux éditions Mille Fleurs Xi Jinping : La gouvernance de la Chine.

Résumé de l’ouvrage :

Xi Jinping : la gouvernance de la Chine rassemble 79 articles regroupés en 18 thèmes, sous forme de discours, allocutions, exposés, réponses, apostilles, courriers, etc., rédigés entre le 15 novembre 2012 et le 13 juin 2014 par Xi Jinping. Les éditeurs ont accompagné ces interventions d’annotations et de 45 photos pour permettre au lecteur de mieux comprendre l’histoire, la culture et le système social chinois, et lui en apprendre davantage sur la carrière et la vie privée de Xi Jinping.

La publication en neuf langues de Xi Jinping : la gouvernance de la Chine permettra de comprendre de manière générale et avec plus de précision les idéologies et les stratégies politiques de la direction centrale du Parti communiste chinois, et de répondre aux questions qui préoccupent la communauté internationale concernant les concepts et le modèle de développement de la Chine, ainsi que ses politiques intérieures et extérieures.

Rendez-vous
Vendredi 6 mars 2015 à 18h
Entrée libre
Pour nous aider à organiser cette rencontre, merci de nous inscrire sur notre site

Rencontre avec François Thierry, auteur de « Le trésor de Huê », le vendredi 27 février 2015

auteurNous avons le plaisir d’accueillir François Thierry, conservateur au département des Médailles de la Bibliothèque nationale de France et spécialiste de l’histoire asiatique, à l’occasion de la parution en 2014 aux éditions du Nouveau Monde, de son nouveau livre Le trésor de Hue qui raconte la découverte du trésor caché de la Cité interdite de la dynastie impériale vietnamienne des Nguyen en 1885, dont des pièces et médailles ont pu être conservées jusqu’à aujourd’hui… C’est un pan de l’histoire de la colonisation française en Indochine peu connu que nous révèle François Thierry dans cet ouvrage précis et bien documenté.

Nous avions déjà reçu François Thierry en 2013, à l’occasion de la parution de son livre précédent, La ruine du Qin.

a-couv2Résumé de l’ouvrage

Au cours du siècle, la dynastie impériale vietnamienne, les Nguyên, a thésaurisé dans son palais de Huê une quantité inimaginable de lingots et de pièces d’or et d’argent. En proie à des troubles, le Tonkin est mis sous tutelle par la France en 1883 malgré l’opposition de la Chine, suzerain du Vietnam. L’empereur Tu Duc meurt la même année, son successeur , est assassiné, de même que le successeur du successeur ! A chaque fois la France doit renégocier les concessions politiques obtenues du souverain précédent.
Un piège diabolique permet aux Français de s’emparer de la Cité interdite et de son trésor caché le 5 juillet 1885 : 6000 lingots et 2000 médailles d’or ! C’est le début d’une lutte acharnée pour ce trésor qui va s’étaler sur plusieurs années. Enjeu de sourdes manoeuvres entre trois ministères français, réclamé par le nouveau souverain vietnamien installé par la France, le trésor va faire l’objet d’une bataille homérique et de nombreux rebondissements.
La majeure partie de l’or sera finalement fondue pour être transformée en pièces. La collection résiduelle entrera au Musée des Monnaies et médailles, où elle se trouve toujours… mais pour le moment inaccessible au public ! Cette histoire aux multiples rebondissements, est ici racontée pour la première fois. Elle éclaire d’une lueur inédite l’histoire de la colonisation indochinoise.

Rendez-vous
Vendredi 27 février 2015 à 18h
Entrée libre
Pour nous aider à organiser cette rencontre, merci de vous inscrire sur notre site

Nouvelle édition de « 100 questions sur le Cambodge »

a-couvLes éditions Gope publient une nouvelle édition de leur ouvrage 100 questions sur le Cambodge, de Frédéric Amat et Jérôme Morinière.

Huit experts de l’Asie du Sud-Est vous livrent leurs visions et leurs connaissances pour vous raconter ce pays de plus énigmatiques dans un style empreint de limpidité et de précision. C’est un ouvrage indispensable pour comprendre l’ancien royaume khmer ; un livre d’histoire ou un guide de voyage pour seconder vos premiers pas sur le sol cambodgien.

Résumé
Le Cambodge est une destination touristique de choix. Du mythique site d’Angkor au fascinant fleuve Mékong, ce pays recèle tous les trésors recherchés par les voyageurs et vacanciers. A l’exotisme du climat et de la nourriture s’ajoute le légendaire sourire des habitants. Mais derrière les visages, il y a un pays, une histoire, des tragédies, des Cambodgiens et des Cambodgiennes, une jeunesse, un développement économique, des difficultés, des raisons d’espérer… Frédéric Amat et Jérôme Morinière, deux journalistes français qui ont posé leurs valises et leurs regards sur cette terre, vous proposent d’arriver dans le pays moins ignorants ou d’en repartir mieux renseignés. Pour cela, ils ont posé à neuf spécialistes du Cambodge, des questions que vous pourriez, vous aussi, vous poser. Pourquoi les moines portent-ils des toges orange ? Le Cambodge est-il le pays le plus miné au monde ? Pourquoi les Cambodgiens embrassent en pinçant les lèvres et en inspirant fortement ? Comment évoluent les droits de l’homme dans le pays ? Neuf experts s’expriment simplement, parmi lesquels le père François Ponchaud, l’historien David Chandler ou encore Pung Kek, la présidente de la Ligue cambodgienne pour la promotion et la défense des droits de l’Homme (Licadho). Observations, analyses, souvenirs, anecdotes… chacun apporte à cet ouvrage sa part de savoir. Au total, une foule d’informations basées sur un attachement profond au pays. Pour ceux qui désirent découvrir le Cambodge ou mieux le comprendre, ce livre va au-delà du partage des connaissances. Il bouscule les idées reçues et refuse les clichés.

Frédéric Amat est né à Narbonne en 1968. Après des études de droit à Montpellier, il devient journaliste et intègre le groupe Midi-Libre. Dans le courant des années 1990, il part à Hanoï au Vietnam, puis rejoint le Cambodge où il collabore à l’Agence France Presse avant d’intégrer l’agence Sygma jusqu’à sa reprise par Corbis. En 2007, il est rédacteur en chef de Cambodge Soir Hebdo puis directeur de la rédaction jusqu’en 2009. Il vit à Siem Reap d’où il collabore à plusieurs magazines de la région. Frédéric Amat fait partie de la rédaction d’Asie-Info, le site d’actualité en continu de l’Asie du Sud-Est. Jérôme Morinière : ancien rédacteur en chef au sein du groupe Ouest-France. Il est également ancien directeur de l’hebdomadaire francophone Cambodge Soir Hebdo. Jérôme Morinière fait partie de la rédaction d’Asie-Info.

Commande sur notre site

Rencontre avec Lucien Bianco, auteur de l’essai « La récidive : Révolution russe, révolution chinoise »

auteur Nous avons le plaisir d’accueillir Lucien Bianco, historien et sinologue, qui a publié le 23 octobre denier aux éditions Gallimard un nouveau livre consacré à la révolution chinoise : La récidive : Révolution russe, révolution chinoise. Après Les origines de la révolution chinoise 1915-1949 (2007 [1967]) et La révolution fourvoyée (2010), Lucien Bianco nous livre ici une analyse comparative de cette filiation avec la révolution russe que Mao Zedong a très vite voulu dépasser… pour arriver aux catastrophes que nous connaissons.

couvRésumé

L’accession de la Chine au rang de deuxième puissance économique mondiale confère une meilleure image à la révolution chinoise qu’à la russe. Elles ont pourtant presque tout en commun : la révolution chinoise a d’abord été une copie conforme de l’autre, Mao Tsé-toung ne connaissant guère le marxisme qu’à travers la vulgate de Staline. Puis il a pris conscience moins des vices de son modèle que de son inadaptation à un pays surpeuplé du tiers-monde.
Mais au lieu de corriger le modèle, il a prétendu aller plus loin et plus vite dans le même sens. A la différence de la réplique d’un séisme, d’ordinaire moins catastrophique, le Grand Bond en avant est une réplique aggravée du premier plan quinquennal soviétique (1929-1933), conçu en fonction d’une fin rêvée sans tenir compte des possibilités. Et c’est en tournant le dos à la révolution que la Chine se développe à vive allure.
Finalement, le panorama que fait ressortir Lucien Bianco de son étude est assez similaire : système politique, surexploitation de la paysannerie, entraînant les deux plus grandes famines du siècle, mise au pas des intellectuels, répression, camps. La comparaison entre Staline et Mao qui couronne le tableau le conduit à remonter jusqu’à Lénine et à faire sien le constat d’un historien chinois :  » Autant que possible, le mieux est d’éviter de recourir aux révolutions. »

Rendez-vous
Vendredi 19 décembre 2014 à 18h
Entrée libre
Plus d’informations et inscription sur notre site

« Chine, une certaine vision de l’histoire », de Yves Wintrebert et Han Huaiyuan

couvOù les petites histoires font l’Histoire avec un grand H !

Yves Wintrebert et Han Huaiyuan ont vraiment réussi le pari de nous distraire tout en expliquant certains aspects de la culture et de la société chinoise. Ils ont choisi des histoires puisées dans les répertoires classiques pour illustrer certains thèmes (piété filiale, séduction, cadeaux, éducation, … ) et les ont mis en parallèle avec des anecdotes liées à l’actualité, venant de la presse ou d’Internet.  Par exemple, pour les superstitions, on passe des Royaumes combattants à des conseils trouvés sur Weibo ! Nous vous invitons à vous plonger sans attendre dans ces histoires et anecdotes, aux commentaires non dénués d »humour !

Chine, une certaine vision de l’histoire : Anecdotes et curiosités de la Chine ancienne et moderne, de Yves Wintrebert et Han Huaiyuan, L’Aube, 2014, 240 p.

Commander sur notre site

Rencontre avec Boris Martin, auteur de « L’iconoclaste : L’histoire véritable d’Auguste François »

auteurNous avons le plaisir d’accueillir Boris Martin pour la présentation de son ouvrage sur Auguste François publié en mai dernier par les Editions du Pacifique, L’iconoclaste : L’histoire véritable d’Auguste François, consul, photographe, explorateur, misanthrope, incorruptible et ennemi des intrigants.

Cette présentation sera accompagnée de l’inauguration d’une exposition de photographies.

Résumé
a-couvLorsqu’en février 1886, Auguste François embarque à bord du Melbourne, il ignore que son existence va basculer. Durant vingt ans, ce consul promis à une belle carrière va parcourir le monde d’un pas volontaire, menant une vie de diplomate-vagabond, s’improvisant explorateur pour la Société de géographie, armé d’un appareil-photo et d’un caractère bien trempé. Misanthrope plus à l’aise en forêt qu’en société, curieux des peuples rencontrés et hostile aux intrigants de tous bords, il ne tarde pas à payer le prix d’une intransigeance inflexible et parfois coupable.
Dépêché en Indochine puis au Paraguay – après un intermède dans le Paris de la Belle Époque –, c’est en Chine, entre 1896 et 1904, qu’il donne la pleine mesure de son tempérament. Là, il s’oppose à Paul Doumer, tout puissant gouverneur de l’Indochine et futur président de la République, bien décidé à construire le chemin de fer du Yunnan au risque d’une guerre avec la Chine. Là, il soutient un siège de 14 jours dans son consulat pour sauver la vie de ses compatriotes. Et là encore, il réalise des expéditions inédites qui lui permettent de cartographier des zones jusqu’alors inexplorées.
« Pour moi, l’idéal consiste à vivre à ma guise, et à ne pas m’enliser dans la banalité. Vivre d’action, et puis, le moment venu, souffler ma chandelle en souhaitant le bonsoir à la compagnie. » De ce serment, Auguste François aura fait sa vie, illustrée ici par ses photographies – parmi les premières de cette région d’Asie – et de ses correspondances. Le récit témoignant d’une époque épique autant que d’une destinée unique.

Rendez-vous
Vendredi 17 octobre 2014 à 18h
Entrée libre – Pensez à vous inscrire sur notre site

Rencontre avec Quynh Delaunay, auteur de « Naissance de la Chine moderne : L’empire du milieu dans la mondialisation »

couvComment expliquer le succès économique de la Chine ? Cette question a été mainte fois posée et nombreux sont ceux qui ont contribué à apporter des éléments de réponse. Dans la Naissance de la Chine moderne : L’empire du milieu dans la mondialisation, paru en avril dernier aux éditions L’Atelier, Quynh Delaunay s’attaque elle aussi à cette vaste question mais ne se contente pas d’observer les données économiques pour avancer dans la compréhension de la Chine d’aujourd’hui.auteur

Quynh Delaunay propose d’étudier la Chine d’aujourd’hui avec en main des éléments fondamentaux : les singularités de la civilisation chinoise, son histoire, sa pensée et les problèmes récurrents auxquels elle a dû faire face. Ces particularités et les différents défis qui se sont posés à la Chine impériale l’ont amenée à développer un Etat tutélaire fort et une idéologie de l’ordre social chapeautée par le confucianisme.

En remontant à l’histoire chinoise Quynh Delaunay vous invite à mieux comprendre comment la Chine a su s’adapter et se hisser au rang des grandes puissances mondiales.

Rendez-vous
Vendredi 26 septembre 2014 à 18h
Inscription et informations pratiques sur notre site
Entrée libre

Rencontre avec Yves Le Jariel, auteur de « L’ami oublié de Malraux en Indochine »

couvNous avons le plaisir d’accueillir Yves Le Jariel pour la présentation de son livre L’ami oublié de Malraux en Indochine : Paul Monin (1890-1929), Une vie inachevée, biographie inédite de Paul Monin, compagnon d’André Malraux dans sa lutte contre la colonisation dans l’Indochine des années 1920.

auteurN’ayant pas le génie littéraire ni l’ambition politique d’André Malraux, Paul Monin n’en est pas moins un témoin de premier plan et un acteur modeste des changements qui ont agité l’Indochine à cette période. Sa rencontre avec André Malraux, ainsi que la création avec lui du journal L’Indochine en 1925, seront un tournant dans la vie de Paul Monin. Dénonciateur de la première heure des abus de la colonisation française en Indochine, il rencontrera plus tard le futur Ho Chi Minh lors de ses séjours en Chine. Victime du paludisme en 1929, il n’aura pas l’occasion d’assister au déploiement progressif des communistes au Vietnam, mais il était parmi les premiers Français à avoir compris l’évolution inévitable vers une indépendance de l’Indochine.

Ce récit bien documenté malgré la rareté des sources sur la vie de Paul Monin, est basé sur les récits de la famille et des personnes ayant côtoyé Paul Monin lors de son séjour en Indochine, notamment Clara Malraux, mais aussi sur l’étude des archives (journaux, rapports administratifs, etc.) et ouvrages traitant de l’Indochine de l’époque. La lecture de ce livre nous replonge dans cette période passionnante de notre histoire et de celle de l’émergence d’états indépendants en Indochine.

Cet événement est organisé en partenariat avec l’association des Amitiés Internationales André Malraux qui sera présente lors de la rencontre.

Rendez-vous
Vendredi 12 septembre 2014 à 18h
Inscription et informations pratique sur notre site
Entrée libre

Rencontre avec Danielle Elisseeff, auteur de « Pu Yi : Le dernier empereur de Chine »

auteurNous sommes heureux d’accueillir Danielle Elisseeff pour la présentation de sa biographie de Puyi, le dernier empereur de Chine. Également auteure de Cixi, impératrice de Chine, Danielle Elisseeff s’attache ici à retracer la vie de Puyi de son éducation dans la Cité Interdite à ses dernières années.

Cette magnifique biographie nous permet de retrouver l’homme derrière les productions diverses et variées que son destin unique et dramatique a pu susciter en Chine. Ce livre nous permet également de retracer ces années chaotiques de l’histoire de Chine, des dernières années de l’Empire à l’éclatement de la Révolution culturelle.

Résumé
couvPuyi, qui régna de 1908 à 1912, est le dernier empereur de la dernière dynastie impériale chinoise : un souverain au destin particulièrement troublé puisque, de péripéties en choix calamiteux, il dut abdiquer trois fois, devint un jouet aux mains des militaires japonais, fut fait prisonnier par l’armée soviétique, comparut enfin devant le tribunal des criminels de guerre de Tôkyô et, malgré une cour assidue à Staline, fut rendu à Mao. Ainsi les premières retrouvailles avec son pays se feront d’abord derrière les portes des prisons de la République populaire… Cent ans plus tard, dans l’imaginaire collectif d’une Chine plus que jamais en quête identitaire, Puyi occupe une place grandissante. D’une manière paradoxale, et depuis plus de 25 ans, les Chinois, tout comme les Occidentaux, ne cessent de regarder ce  » Dernier empereur » à travers les yeux du grand cinéaste Bertolucci : un homme pathétique, mais habité par une haute idée d’un Etat qu’il espère incarner un jour pour le plus grand bien de son pays…. La réalité est cependant moins  » romantique  » et bien plus pragmatique : son éducation et son statut hors-normes ont fait de Puyi un être autocentré sur sa personne et, de ce fait, d’abord un prédateur, tant sur le plan personnel que sur le plan politique. C’est paradoxalement avec ses  » rééducateurs  » communistes qu’il découvre, dans la douleur – en se perdant ou en se trouvant, qui le saura jamais ? -, le remords mais aussi l’intérêt porté à autrui. En s’appuyant sur la publication de documents récemment déclassifiés et de nombreux travaux universitaires, cette belle biographie de Puyi révèle un personnage inattendu sur lequel l’auteur pose un regard neuf et objectif servi par une plume inspirée.

Rendez-vous
Vendredi 5 septembre 2014 à 18h
Inscription et informations pratique sur notre site
Entrée libre