Archives de l’auteur : L'équipe libraire

Rencontre-dédicace avec l’auteur et journaliste Bruno Birolli

BrunoBirolliBisNous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie le journaliste et écrivain Bruno Birolli qui viendra nous présenter son livre La suite de Shanghai Tome 1 : Le music-hall des espions paru en janvier 2017 aux TohuBohu Editions.

Présentation du livre

Shanghai, les années 30. Dans le petit monde occidental, c’est la guerre larvée entre espions. Tout le monde a son idée du bien et du mal. Vous traversez la rue, passez d’une concession à l’autre ou dans un quartier chinois et ce n’est plus la même police, les lois changent, la morale est différente. Fatalement un jour, on se retrouve du mauvais côté de la barrière, à un endroit où on ne devrait pas être… Pour réaliser qu’i n’y a pas de justice, qu’elle est une illusion… aussi creuse que l’intrigue projetée sur l’écran du Carlton… un mirage qui va crever une fois la salle rallumée… Ce ne sont pas les plus intelligents, les plus vertueux ou les plus braves qui survivent.

Mais les chanceux ! Et les tricheurs, comme aux dés, comme à la guerre, comme à Shanghai… Le premier tome de La Suite de Shanghai, une série policière aux effluves d’alcool anglais et de jazz américain dans une chaleur moite qu’un ventilateur de plafond fatigué ne parvient pas à rafraîchir.

A propos de l’auteur
Bruno Birolli a bourlingué 30 ans en Extrême-Orient comme journaliste. Nous l’avions reçu en 2013 à l’occasion de la parution de son ouvrage  : Ishiwara : l’homme qui déclencha la guerre, aux Editions Armand Colin.

couvertureBIS

Rendez-vous :
Samedi 29 avril à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec l’auteur Serge Berthier

Berthier Serge BIS

Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Serge Berthier qui viendra nous présenter son livre Vivre à Hong-Kong, à paraître le 12 avril 2017 aux éditions de l’Archipel.

Présentation du livre

« Hong Kong est une île déserte avec guère plus d’une maison dessus », écrivait en 1841 Lord Palmerston, secrétaire britannique aux Affaires étrangères. C’est aujourd’hui une mégalopole de 7 millions d’habitants pour une superficie de plus de 1 100 km2. Une ville-monde, un monstre, un mythe qui fascine.

Pour y avoir vécu pendant près de trente ans, Serge Berthier parvient pourtant à la démythifier et à nous la rendre accessible, voire compréhensible. Vingt ans après la rétrocession de Hong Kong à la Chine, il en retrace d’abord l’histoire, celle d’un territoire au passé chaotique et mouvementé.

Dans une approche plus intime, il propose une promenade dans les rues de la ville, ainsi que les portraits d’habitants emblématiques, auxquels il donne la parole. Avec ces Chinois d’origines diverses et réputés si secrets, des liens se sont noués qui autorisent l’échange, la confiance et, sous forme de dialogues, débouchent sur des confidences instructives. Une invitation au voyage et à la découverte de cette cité-État unique au monde.

A propos de l’auteur

Né en 1948 à Dijon, Serge Berthier a été conseiller privé du ministre algérien des Transports, puis directeur financier d’une société parapétrolière au Gabon, à Singapour et en Norvège. En 1986, il s’expatrie à Hong-Kong pour monter une société de conseil et fonde La Lettre de Hong Kong et de Chine, puis la revue trimestrielle Asian Affairs. Tombé amoureux de cette « cité-État », il décide de s’y établir. En 1999, il est l’un des cofondateurs du Boao Forum for Asia (le « Davos asiatique »). Retiré des affaires depuis 2013, il est l’auteur d’un livre consacré à la Chine et à ses relations avec les Européens (La Chine en marche : le Choc, Mettis, 2012). Il vit entre Paris et Hong Kong.

Rendez-vous :
Mardi 25 avril à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec les sinologues Marianne Bujard et Michèle Pirazzoli-t’Serstevens pour la présentation de leur livre « Les dynasties Qin et Han »

Livre bisNous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Marianne Bujard et Michèle Pirazzoli-t’Serstevens, qui viendront nous présenter leur livre Les dynasties Qin et Han, paru le 14 février 2017 aux éditions Belles Lettres.

Présentation du livre

Les premiers empires chinois, les dynasties Qin (221-207 av. J. -C. ) et Han (206 av. -220 ap. J. -C. ), forgèrent un système politique, des structures sociales, une organisation économique et des assises culturelles qui allaient rester la référence pour les dynasties à venir. L’unification que ces dynasties imposèrent, l’expansion territoriale et les brassages de populations qui en découlèrent font de ces quatre siècles une époque charnière. Le présent ouvrage est une synthèse sur l’histoire et la civilisation de cette période fondamentale dans l’histoire de la Chine et dont l’étude a été profondément nourrie et renouvelée par les nombreuses découvertes archéologiques de ces cinquante dernières années. L’ouvrage commence par une série de chapitres chronologiques, qui exposent les grands jalons de l’histoire politique et les évolutions institutionnelles des empires Qin et Han. Ils sont suivis par des sections thématiques portant quant à elles sur le système administratif, la vie quotidienne, les marches de l’empire, la religion, la littérature et la pensée.

A propos des auteures

auteuresBIS1Marianne Bujard est directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études. Ses recherches portent sur la religion de la Chine ancienne et sur les temples et les stèles de Pékin. Elle est, entre autres publications, l’auteur de Le sacrifice au ciel dans la Chine ancienne : théorie et pratique sous les Han Occidentaux (EFEO, 2000).

Michèle Pirazzoli-t’Serstevens est directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études. Ses recherches portent sur l’histoire de l’art de la Chine, l’Art et l’archéologie de l’époque des Han, et Giuseppe Castiglione. Elle est, entre autres publications, l’auteur de La Chine des Han (PUF, 1982), Giuseppe Castiglione (1688-1766). Peintre et architecte à la cour de Chine (Thalia, 2007).

Rendez-vous :
Samedi 22 avril à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

 

Offre d’emploi

Notre librairie recrute un(e) libraire à temps plein pour le fonds en langue chinoise

offre d'emploi

Poste à pourvoir :

Prise en charge, sous la direction d’un libraire confirmé, d’un ensemble de rayons : sélection des titres, commandes, mise en place, animation du magasin, vente et conseil.
Traitement et suivi des commandes institutionnelles (Bibliothèques, universités, etc.)
Animation du site web et des réseaux sociaux (français et chinois).

Profil recherché :

Très bonne maîtrise des langues française et chinoise (à l’oral, à l’écrit)
Solide culture générale en études chinoises (notamment en littérature et civilisation)
La connaissance ou la maîtrise d’une autre langue asiatique (coréen, japonais, etc.) serait un plus.
Compétences ou dispositions commerciales (prospection, accueil, vente)
Maîtrise des principaux outils bureautiques.

Pour plus d’informations, voir l’annonce détaillée

Rencontre-dédicace avec l’écrivain chinois Liu Zhenyun 刘震云

LiuZhenyunNous sommes heureux d’accueillir l’écrivain Liu Zhenyun 刘震云 le jeudi 30 mars 2017 à 18h à la librairie !

Aux côtés de Geneviève Imbot-Bichet, traductrice et directrice de la collection Bleu de Chine (Gallimard), Liu Zhenyun présentera ses derniers livres en français : Le téléphone portable, à paraître en avril 2017 et Je ne suis pas une garceparu en mars 2015 aux éditions Gallimard.

Présentation des livres

Le téléphone portable 手机

9782070144969FSCélèbre présentateur sur une chaîne de télévision pékinoise, Yan Shouyi anime un talk-show intitulé «Appelons un chat un chat» où honnêteté et franchise sont de mise. Mais derrière le rideau, il s’enlise inexorablement dans le mensonge et la trahison. Marié à Yu Wenjuan, il la trompe en effet avec la belle Wu Yue. Or, infidélité et téléphone portable ne font pas bon ménage. Et l’inévitable finit par se produire : Yu confond le mari volage et demande le divorce. Liu Zhenyun signe ici une satire des relations humaines. Car derrière un instrument de communication a priori inoffensif se cache ce qu’il appelle une bombe à retardement. Susceptible d’exploser à tout moment, elle apparaît comme la métaphore d’une société en perte de repères où la communication, parce qu’instantanée, est biaisée, altérée. Pensé comme un outil de rapprochement, le téléphone portable finit ainsi par éloigner les gens les uns des autres. Dans un style incisif, aux phrases simples et lapidaires, l’auteur développe ses thèmes de prédilection : la parole et son rôle dans les interactions humaines, ainsi que les transformations qu’elle subit à travers la modernisation de la société.

—–

Je ne suis pas une garce 我不是潘金莲

Je ne suis pas une garceUne jeune femme se rend chez le juge afin de demander le divorce, lequel a pourtant déjà été prononcé. Situation ubuesque, pourrait-on croire ; mais le lecteur découvrira bientôt que la vie de Li Xuelian s’empêtre dans une réalité aussi absurde que sans issue. Déterminée à lutter pour obtenir réparation de ce qu’elle a vécu comme une injustice, à faire entendre et reconnaître comme telle une parole bafouée, enfin – et surtout – à conserver sa dignité, Li Xuelian affrontera, jusqu’à Pékin et souvent vainement, tous les échelons de l’administration judiciaire et politique. Je ne suis pas une garce serait tragique, voire pathétique, si Liu Zhenyun ne nous livrait ici un roman déconcertant, incisif, quoique enlevé à grands traits d’humour, jusqu’à l’ultime pirouette d’un épilogue inattendu.

A propos de l’auteur

Liu Zhenyun (chinois : 刘震云), né en 1958 dans la province du Henan, est un écrivain chinois.

En 1973 Liu Zhenyun entre dans l’armée et passe cinq ans dans le désert de Gobi. Après des études à l’université, il devient journaliste au Quotidien des agriculteurs.

En 1987 il publie une première nouvelle La boutique de la Tour dans la revue Littérature du peuple (人民文学, Rénmín Wénxué), qui est accueillie par le public avec grand intérêt. Son roman-fleuve, La farine et les fleurs de mon pays natal, paru en 1998, est considéré comme le premier roman intellectuel.

Le plus grand succès est rencontré par son roman, Le portable (手机, shǒujī), dont 220 000 exemplaires ont été vendus dès le premier mois. Son adaptation au cinéma, scénarisée par Liu Zhenyun, a été réalisée en 2003 par Feng Xiaogang.

En examinant le style, on remarque une rupture avec l’idéologie de l’ancien système, qui est remplacée par une banalisation se traduisant sous forme de fortes exagérations, d’un langage incontrôlé et de subjectivité, en contraste avec le réalisme socialiste.  (Book.node)

Rendez-vous :
Jeudi 30 mars à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

 

Le Phénix au Salon du Livre

Comme chaque année, notre librairie tiendra le stand des Editions Philippe Picquier au Salon « Livre Paris » qui aura lieu du 24 au 27 mars 2017.

Nous vous présenterons un très large choix parmi les nouveautés et les classiques de cet éditeur que nous aimons et soutenons toute l’année dans nos rayons. Le stand accueillera également trois auteurs en dédicaces :

Véronique Brindeau
Samedi 25 mars, de 14h à 15h
Pour ses ouvrages Louange des mousses, Hanafuda : Le jeu des fleurs et sa toute dernière publication J’écris des haïkus, illustré par Sandrine Thommen.

Florent Chavouet
Dimanche 26 mars de 11h à 13h
Pour ses ouvrages Tokyo Sanpo, Manabe Shima et Petites coupures à Shioguni..



Vincent-Paul Brochard

Dimanche 26 mars de 15h à 16h
Pour son nouveau roman Le pont sans retour..

Informations pratiques sur le Salon du Livre

Rencontre-dédicace avec les trois poètes Yu Xiang, Shu Cai et Li Li pour la présentation de leurs recueils de poèmes bilingues

Nous avons le plaisir de recevoir trois poètes chinois, Yu Xiang 宇向, Shu Cai 树才, et Li Li 李笠, accompagnés de leur traductrice Chantal Chen-Andro et de Xu Shuang, professeur à l’Université Paris Denis Diderot, à l’occasion de la parution de recueils de poèmes bilingues chinois-français aux éditions Caractères.20170224poeteschinoisBIS

Les auteurs présenterons d’abord leur oeuvre après quoi s’en suivront des lectures bilingues d’une sélection de poèmes.

A propos des auteurs 

Shu Cai 树才(1965- )

(à droite)

Poète et traducteur, né à Fenghua dans la province du Zhejiang. Diplômé en 1987 de langue et littérature françaises, il a été diplomate de 1990 à 1994 à l’Ambassade de Chine au Sénégal. Un bon nombre des poèmes du recueil « Le solitaire » (单独者) ont été écrits à Dakar pendant cette période. Chercheur en poésie française à l’Institut des Littératures étrangères de l’Académie des Sciences Sociales de Chine, il vit actuellement à Beijing. Traducteur de Pierre Reverdy, René Char, Saint-John Perse et Yves Bonnefoy, Shu Cai est l’un des fondateurs de l’école de la poésie « la Troisième Voie » et s’investit particulièrement dans l’étude des littératures et cultures étrangères. Il est l’un des fondateurs de la revue trimestrielle 《读诗》(Lire la poésie) et de la revue annuelle 《译诗》(Traduire la poésie), crées en 2011. Ses poèmes ont été traduits en français et en anglais. Il est venu en France invité par la Biennale des poètes en Val de Marne en 1997. Il a participé au numéro double 191-192 de la revue Action poétique « Ateliers d’aujourd’hui » pour la langue chinoise. Il a reçu la Médaille de « Chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques » en 2008. Pour le Printemps des poètes 2013, il a fait une lecture avec le poète tchadien Nimrod à la librairie-galerie des Éditions Caractères. Il est actuellement en résidence à la meet de Saint –Nazaire.

Recueil de poésie:
《单独者》 (Le Seul), Huaxia chubanshe, 1997.
《树才诗选》(Choix de poèmes), The Milky Way Publishing Co. Hongkong, 2003.
《树才诗选》(Choix de poèmes), Changjiang wenyi chubanshe, 2011.
Des traductions en français de ses poèmes ont paru dans Action poétique (automne-hiver 1997), Noir sur blanc, une anthologie (Fourbis, 1998), l’anthologie Le ciel en fuite (Circé, 2004 ) et la revue Europe (n°1003-1004, nov.- déc. 2012) : dans le dossier « Poètes chinois d’aujourd’hui : une poésie en quête du réel ». Dix poèmes ont paru dans la Revue des ressources.

Li Li 李笠 (1961- )

(à gauche)

Poète, traducteur, photographe, né à Shanghai. En 1979, il est admis au département de suédois de l’Institut des langues étrangères de Beijing. En 1988, il s’inscrit à l’université de Stockholm pour étudier la littérature suédoise. En 1989 il publie son premier recueil en suédois : « Les yeux dans l’eau », suivront « L’évasion », « L’habitat c’est vous » (1999), « La source » (2007) qui lui vaudront le « Prix littéraire de la presse suédoise » et d’autres récompenses. Au début de son séjour en Suède, il a réalisé cinq films poétiques, qui ont été diffusés dans une émission culturelle de la première chaîne de télévision suédoise, dont « La ville blanche » et « Deux villes d’eau ». Il a traduit l’œuvre poétique de Thomas Tanströmer, celle de la poétesse finlandaise d’expression suédoise Edith Södergram (1892-1923). Il a publié des livres de photos : en 2011, « Vera, Simon et leur monde » (维拉,西蒙 和他们的世界), en 2014, « Photographie-poésie » (诗摄影). En 2016 est publié son recueil de poèmes : « 雪的供词 » (Confession de la neige).

Yu Xiang 宇向 (1970-)

(au bas)

Elle vit à Jinan, dans la province du Shandong. Après s’être intéressée à la musique non officielle, à la peinture contemporaine, elle se consacre depuis 2000 à l’écriture. Sa poésie est marquée par un rythme syncopé, souvent répétitif. Yu Xiang s’exprime de façon directe, avec des mots de tous les jours. Toutes ces caractéristiques donnent, à la lecture de ses textes, une impression de force. Elle a reçu de nombreux prix dont, en 2004, le prix de poésie « Rou Gang ». Fondé en 1992, il s’agit du premier grand prix poétique à valeur nationale attribué en Chine par un particulier depuis la fondation de la République. D’autres choses, publié en bilingue en 2016 aux Éditions Caractères, est le premier recueil de poèmes de Yu Xiang traduits en français.

Rendez-vous :
Vendredi 10 mars à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec l’essayiste Zheng Lunian pour la présentation de son livre « Le bonheur de la bouche »

Attention : rencontre reportée au samedi 18 mars à 17h en raison du report de la sortie du livre. Merci pour votre compréhension !

PhotoForBookNous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Zheng Lunian, essayiste, consultant, conférencier, qui viendra nous présenter son livre Le bonheur de la bouche, à paraître en février 2017 aux éditions Félix Torres.

 

Présentation du livre

«À plus de 70 ans, mon père partait, de bonne heure, canne en main, d’un pas décidé, prendre le train pour aller savourer, à soixante kilomètres de Shanghai, son petit déjeuner préféré, un bol de nouilles aozao… » se souvient Zheng Lunian, amateur de bonne chère, comme son père, véritable meishijia, un « fou de nourriture ».

Connaissons-nous vraiment les fondamentaux de la cuisine chinoise, quintessence d’une civilisation et d’un art de vivre multimillénaires, qui n’a rien à voir avec les restaurants dits « chinois » au coin de nos rues ? Les Français mis à part, existe-t-il un autre peuple aussi entiché du fait de manger et qui lui voue un culte quasi-aveugle, multipliant repas, banquets et autres « petites collations » ? Une passion dévorante issue d’une histoire difficile, au cours de laquelle manger a longtemps représenté le « Ciel du peuple ». Avec le fulgurant développement économique du pays du Milieu, les restaurants prolifèrent comme le goût pour les cuisines et recettes d’hier et aujourd’hui, en Chine… et dans le monde entier !

Zheng Lunian a savouré dans son enfance les derniers feux de la haute gastronomie de Shanghai la Belle, l’un des sommets de la cuisine chinoise. Le bonheur de la bouche nous fait vivre et comprendre de l’intérieur la cuisine faite « avec le cœur », de l’art de trancher et cuire aux miracles du tofu et autres merveilles culinaires et diététiques. Promenade gourmande, tour de Chine inspiré des écoles culinaires régionales, Le bonheur de la bouche propose aussi une série de recettes « comme à la maison » et des idées de mariage de plats chinois et de vins français…

Un livre indispensable, un ouvrage de référence pour tous ceux qui, voyageurs et gastronomes, aiment et veuillent connaître la Chine et la cuisine chinoise.

Le bonheur de la bouche

A propos de l’auteur

Né à Shanghai en 1946, Zheng Lunian, vit entre la Chine et la France et a écrit directement en français Le bonheur de la bouche. Essayiste,consultant, conférencier, et fou amoureux de la culture française, il a déjà publié une autobiographie Le Petit MiroirDe Shanghai à Paris : un destin chinois(2009) et Chine-Occident : le grand malentendu du XXIe siècle(avec D. Haber, 2012).

Rendez-vous :
Samedi 18 mars à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec la styliste et écrivaine Anna Moï pour la présentation de ses livres « Le venin du papillon » et « Le pays sans nom »

Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Anna Moï, écrivaine d’origine vietnamienne, qui viendra nous présenter ses deux derniers livres, Le venin du papillon, paru le 9 février 2017 aux éditions Gallimard et Le pays sans nom : Déambulations avec Marguerite Duras, paru le 5 janvier aux éditions de l’Aube.

Présentation des livres

product_9782070197842_195x320Le venin du papillon

Pendant une année de sa vie, Xuân caracole à travers une adolescence qui s’achève en accéléré, sur fond d’ère post-coloniale française et de guerre américaine, dans un pays non nommé qui pourrait être le Vietnam. Ba, son père, est un officier militaire excentrique. Sa mère, Mae, exerce les métiers les plus improbables afin de joindre les deux bouts. Préoccupée par ses seins trop petits, Xuân l’est également par les positions yogiques et politiques de Ba, l’animisme de sa mère, le décompte quotidien des morts de la guerre et le climat urbain explosif. Elle est initiée au sexe par Edgar, un énarque membre des services de renseignements français, et se joint à une bande incontrôlable qui s’adonne aux rodéos à moto dans la ville et à tous les excès : drogue, alcool, sexualité débridée.
Loin du climat nostalgique propre aux réminiscences de la jeunesse enfuie, le ton à la fois caustique et sensuel, très tonique du récit le rend particulièrement attachant. Chez Anna Moï la jeunesse a raison de tout, même des désastres historiques et des tragédies guerrières.

——-

2093-Moï-Le pays sans nom-couv avec bandeauLe pays sans nom : Déambulations avec Marguerite Duras

Elles sont deux écrivaines nées dans le même pays. C’est le Viet-nâm… et ce n’est pas le Viet-nâm. C’est le Pays sans nom. À partir de ce fil, Anna Moï déambule avec ­Marguerite Duras dans des lieux qui leur sont mythes communs – le passage Éden, le bac, les bungalows, les voitures de légende, le Mékong – revisités de nos jours. En filigrane s’écrit une histoire d’amour avec un homme auquel Anna Moï s’adresse en creux, sans jamais le ­nommer. Ce texte, écrit avec toute la malice et la tendresse qui caractérisent son auteure, est un vrai délice pour tous les amoureux de la littérature, du Viet-nâm, d’Anna Moï et de Marguerite Duras.

A propos de l’auteure

Originaire de l’ancien Sud Vietnam, Anna Moï vit et travaille à Paris. Elle a déjà publié plusieurs recueils de nouvelles et romans parmi lesquels Riz noir et Rapaces aux Éditions Gallimard.

MOÏ Anna photo F. Mantovani Gallimard 8248C2 12.2016

Rendez-vous :
Samedi 25 février à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

 

Rencontre-dédicace avec l’auteur Qiu Xiaolong(裘小龙) pour la présentation de son dernier polar «Il était une fois l’inspecteur Chen»

Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie l’écrivain chinois Qiu Xiaolong裘小龙, à l’occasion de la publication en français de son dernier roman intitulé Il était une fois l’inspecteur Chen, paru le 3 octobre 2016 aux éditions Liana Levi et traduit de l’anglais par Adelaïde Pralon.

Présentation du livreQIUXIAOLONG-Sophie Bassouls - Copie

Chen Cao a grandi au temps des dénonciations de masse et des excuses publiques : « Honte aux intellectuels bourgeois ! », »le suis pourri du coeur aux orteils, je mérite des milliers de morts ! » Il a vu son père accusé, sa famille humiliée. Des années plus tard, lorsque l’Etat lui assigne un poste subalterne dans un commissariat de la ville, un drame fait écho à ce passé de fils de « monstre noir ». Fu, un commerçant de la Cité de la Poussière Rouge, spolié sous Mao puis réhabilité et grassement indemnisé, est retrouvé assassiné…
Une affaire qui marquera les premiers pas sur le terrain d’un poète de coeur devenu flic par hasard. Pour ce dixième volet des aventures de l’incorruptible Chen, Qiu Xiaolong dévoile la jeunesse de son personnage fétiche, sa toute première enquête et les heures les plus sombres de la Révolution culturelle, il y a cinquante ans. Il signe ici son roman le plus personnel.

A propos

Pour ce dixième volet des aventures de l’incorruptible Chen, Qiu Xiaolong dévoile la jeunesse de son personnage fétiche, sa toute première enquête et les heures les plus sombres de la Révolution culturelle, il y a cinquante ans. Il signe ici son roman le plus personnel.

«Le roman le plus émouvant de Qiu Xiaolong.» Les Échos (lire la suite)

«Il n’en finit pas de dénoncer le système politico-économique chinois et la corruption qui le gangrène.» Libération (lire la suite)

«Un livre poignant du Sherlock Holmes chinois.» Europe 1

«Le dixième et très émouvant volet des aventures de son héros Chen.» Le Figaro Magazine (lire la suite)

«Ce roman intime est aussi une “rédemption symbolique”.» Le Point (lire la suite)

«Xiaolong sait plonger son lecteur dans un autre siècle, il suffit de tourner une seule page de ses romans.» La Croix (lire la suite)

«C’est un extraordinaire roman que nous livre Qiu Xiaolong à travers la jeunesse de l’inspecteur Chen, où il partage avec nous la sombre histoire de la révolution culturelle et une des clés de son parcours d’écrivain.» Page des libraires, Librairie Le Passeur de l’Isle, L’Isle-sur-la-Sorgue (lire la suite)

A Mathematician (?)

Rendez-vous :
Mercredi 29 mars 2017 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec les directeurs de l’anthologie historique de la de littérature taïwanaise moderne

 
Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Mme Isabelle Rabut et M.Angel Pino, directeurs de l’anthologie, qui viendront nous présenter cette publication en deux tomes, Le petit bourg aux papayers et Le cheval à trois jambes, édités sous leur direction et parus le 01 décembre 2016 aux éditions You Feng.Présentation des livres

LE PETIT BOURG AUX PAPAYERS
Anthologie historique de la prose romanesque taïwanaise moderne I

En 1895, Taiwan devient possession japonaise. Le japonais s’impose peu à peu comme langue d’écriture, et le mouvement kôminka enclenché en 1937 accélère l’acculturation des élites taïwanaises. La littérature en langue vernaculaire qui naît sur l’Île au milieu des années 1920 dans le sillage du mouvement de la Nouvelle Culture est profondément marquée par le contexte colonial : les thèmes de l’oppression et de l’injustice sociale y tiennent une place essentielle, qui lui confère une tonalité de gauche très prégnante ; mais on y lit aussi, surtout à partir des années de guerre, le désarroi des jeunes gens déchirés entre leurs racines taïwanaises et la fascination d’un Japon symbole de modernité. C’est ce tableau mouvant et complexe que la présente anthologie s’est efforcée de rendre sensible : à côté des classiques incontournables que sont devenus « Une balance », de Lai He ou « Le Livreur de journaux » de Yang Kui, elle donne la parole à des auteurs moins connus comme Wang Changxiong et Wu Yongfu, dont les textes exposent les doutes qui taraudaient nombre de Taïwanais au cours des années 1930 et 1940.

Textes de Lai He, Yang Kui, Wu Yongfu, Lü Heruo, Long Yingzong, Zhang Wenhuan
et Wang Changxiong,
traduits du chinois ou du japonais par Sonia Au Ka-lai, Mélie Chen, Tan-ying Chou, Gérard Henry, Charlotte Malo-Masuda, Angel Pino et Isabelle Rabut, et édités par Angel Pino et Isabelle Rabut.
—————————–

LE CHEVAL A TROIS JAMBES
Anthologie historique de la prose romanesque taïwanaise moderne II

En 1945, le gouvernement nationaliste de Tchiang Kai-chek reprend possession de Taiwan. La grande migration consécutive à sa défaite en Chine amène de l’autre côté du détroit plus d’un million d’exilés du Continent. Les écrivains taïwanais sont marginalisés et l’interdiction faite d’utiliser le japonais réduit au silence nombre d’entre eux. Un climat politiquement lourd s’installe sur l’Île, placée sous le régime de la loi martiale pour de longues années. La littérature parvient cependant à s’affranchir des thèmes imposés de la lutte anti-communiste, et la fin des années 1950 voit éclore un courant moderniste très ouvert sur l’Occident, cependant que des auteurs du cru recommencent à se faire entendre dans des œuvres imprégnées de couleur locale et de réalisme. Le choix proposé ici, qui rassemble des écrivains tous nés avant 1945, mêle ces différentes voix, souvent graves, plus rarement teintées d’une touche d’humour : voix du déracinement, voix de la détresse sociale dans un monde qui bouge, voix obsédante du souvenir, voire de la mauvaise conscience, pour ceux qui se rappellent que Taiwan fut japonaise pendant un demi-siècle.

Textes de Zhong Lihe, Lin Haiyin, Chen Qianwu, Zheng Qingwen, Bai Xianyong, Guo Songfen, Wang Wenxing et Wang Zhenhe
traduits du chinois par Sonia Au Ka-lai, Gérard Henry, Marie Laureillard, Charlotte Malo-Masuda, Sandrine Marchand, Angel Pino et Isabelle Rabut, et édités par Angel Pino et Isabelle Rabut.

Rendez-vous :
Samedi 18 février à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec l’auteur et diplomate Michel Humbert pour la présentation de son livre « Impressions asiatiques »

michel_humbert BIS

Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Michelle Humbert, diplomate et poète, qui viendra nous présenter son livre Impressions asiatiques, paru le 18 novembre 2016 aux éditions Pacifica.

Présentation du livre

Les pérégrinations en Chine et en Extrême-Orient d’un Français curieux de tout

Ce recueil ne prétend pas être un guide touristique ni un vade-mecum pour voyageurs pressés. Tout au contraire, l’auteur, amoureux de l’Asie depuis 27 années, nous conte avec amusement et enthousiasme la vie pittoresque de la  » vieille Chine « . Il flâne avec une insatiable curiosité le long des sentiers, des rivières et des montagnes… partageant ses multiples impressions sur le vif, ses émotions, ses coups de cœur.

Impressions_asiatiques-couv1 BIS

A propos de l’auteur

Homme d’affaires, diplomate et poète, Michel Humbert est basé à Yantai (province du Shandong, Chine) dont il est le Conseiller pour les investissements internationaux. Cofondateur du Cercle francophone de Yantai et fondateur des trois Bibliothèques françaises Chantal Humbert à Yantai. Il est Chevalier de la Légion d’honneur, médaillé de l’Amitié nationale chinoise, médaillé d’argent de l’Académie française, citoyen d’honneur de Yantai et de la province du Shandong.

Rendez-vous :
Samedi 8 Avril à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Offre de stage

Notre librairie recherche un(e) étudiant(e) pour un stage à pourvoir dès le mois de février 2017.

stage-phenix-0116Profil recherché : Etudiant(e) en métiers du livre intéressé(e) par la Chine et l’Asie ou étudiant(e) en études chinoises souhaitant découvrir le métier de libraire. Personne dynamique, de bonne condition physique (escaliers, manutention) aimant le travail en équipe et le contact avec les clients. Des connaissances ou une maîtrise de la langue chinoise ou coréenne seront appréciées. Durée et rémunération du stage en fonction du profil.

Pour plus d’informations, voir l’annonce détaillée en format pdf.

Rencontre-dédicace avec Duncan Clark, expert de l’entrepreneuriat en Chine, pour la présentation de son livre « Alibaba : L’incroyable histoire de Jack Ma, le milliardaire chinois »

Duncan Clark BISNous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Duncan Clark, ancien banquier d’affaires chez Morgan Stanley, qui viendra nous présenter son livre Alibaba : L’incroyable histoire de Jack Ma, le milliardaire chinois, à paraître le 26 janvier 2017 aux éditions François Bourin.

Présentation du livre

À l’âge de quatorze ans, Jack Ma, amoureux de la langue anglaise, promenait les touristes étrangers dans sa ville natale de Hangzhou. La Chine sortait alors à peine de la Révolution Culturelle. Quarante ans plus tard, il est devenu milliardaire et l’un des acteurs mondiaux les plus influents de l’économie d’Internet. Alibaba, l’entreprise qu’il a créée en 1999, joue à égalité avec les géants américains comme Amazon. Ses sites de commerce en ligne attirent chaque année plus de 400 millions de clients. Il investit également dans les médias, la finance en ligne, la santé et les vignobles, notamment en France.

Quels sont les ressorts secrets de cette trajectoire exceptionnelle, alors qu’il n’appartient pas à la classe des « héritiers rouges » ? Comment a-t-il construit son groupe face à des concurrents redoutables et à un pouvoir chinois mal à l’aise avec le monde de l’Internet ? C’est ce que retrace Duncan Clark, dans un récit passionnant, déjà traduit en seize langues, et qui raconte aussi le grand tournant de la Chine vers la société de consommation.

Alibaba_final_HD

A propos de l’auteur

Ancien banquier d’affaires chez Morgan Stanley, Duncan Clark vit et travaille en Chine depuis plus de vingt ans. Il y a créé une firme de conseil en investissements, notamment dans l’Internet et les nouvelles technologies, qui compte plus d’une centaine de collaborateurs. Il fut le témoin direct de la naissance et des premières années d’Alibaba, en qualité de conseiller de Jack Ma, et n’a cessé depuis d’observer et d’analyser le succès foudroyant de « Crazy Jack ». (Seghers).

Rendez-vous :
Mardi 31 janvier 2017 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec le peintre et écrivain chinois RAO Pingru(饶平如) pour la présentation de son livre « Notre histoire : Pingru et Meitang» (我俩的故事:平如美棠)

Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie RAO Pingru饶平如, peintre et écrivain chinois, qui viendra nous présenter son livre Notre histoire : Pingru et Meitang我俩的故事:平如美棠, à paraître le 19 janvier 2017 aux éditions du Seuil.

HTML_Couple2

Présentation du livre

En 2008, à la mort de sa femme Meitang, Rao Pingru entreprend de conjurer le deuil par l’encre et l’aquarelle en retraçant, in memoriam et en dessin, le destin de sa famille. Dans son appartement shanghaïen, le vieil homme se souvient du sel des jours qu’il a partagés avec Meitang et de leur vie rythmée par les battements d’une Chine en ébullition.

De sa petite enfance à son mariage avec celle qui porte aux lèvres « une touche d’écarlate », de son engagement militaire lors de la guerre contre le Japon à son internement dans un camp de rééducation où il resta vingt ans, de l’établissement de sa famille à Shanghai à la maladie de son épouse, Rao Pingru restitue dans cette histoire les jours de fête comme les jours difficiles et livre une œuvre qui ne ressemble à aucune autre, une vie dessinée à l’échelle de la Chine.

À chaque page d’un récit à la fois tendre, grave et poétique, la petite et la grande histoire, la voix unique de Rao Pingru et la marche des évolutions politiques du pays se rejoignent, donnant à lire un témoignage fort sur la vie des héros ordinaires de la Chine du siècle passé ainsi qu’une magnifique histoire d’amour.

Tour à tour soldat, comptable et éditeur, RAO Pingru est devenu peintre et écrivain à l’orée de ses quatre-vingt-dix ans. Sa sagesse, son style simple et vif, son talent d’illustrateur en font un auteur inclassable.

Traduit du chinois par François Dubois

HTML_couverture (1)

Rendez-vous :
Mercredi 25 janvier 2017 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec le journaliste et sinologue Alain Wang pour la présentation de son livre « Les chinois »

Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Alain Wang, journaliste et sinologue, qui viendra nous présenter son livre Les chinois, paru le 25 août 2016 aux éditions Tallandier.

9791021017481FS

Présentation du livre

Quarante ans après la mort de Mao, la vie des Chinois a profondément changé : de grandes métropoles modernes ont surgi le long du littoral ; des autoroutes et un réseau de trains à grande vitesse quadrillent désormais le territoire et ont levé les freins d’une migration de la population, à l’origine d’un essor industriel exceptionnel ; le boom des nouvelles technologies de l’information bouleverse le quotidien ; la fin de la politique de limitation des naissances a entraîné une véritable révolution des mœurs pour les jeunes Chinois qui se libèrent aujourd’hui du carcan familial confucéen.

Mais la montée en puissance globale de la Chine cache une société inégalitaire où les multimillionnaires et la classe moyenne côtoient un milliard de paysans et d’ouvriers. Confrontée à des mouvements de protestation d’une société civile inquiète des problèmes environnementaux engendrés par une hyper-croissance économique mal contrôlée, la cinquième génération de dirigeants communistes trouvera-t-elle un nouveau souffle pour poursuivre le développement du pays, relever le défi de la démocratisation et réaliser la promesse d’une « prospérité relative » ? Pour comprendre le fonctionnement, l’originalité et le pragmatisme de la mentalité des Chinois, Alain Wang analyse les événements politiques, sociaux et culturels passés et contemporains dans ce pays hors norme qui a le pouvoir de transformer le monde.

A propos de l’auteur

Alain Wang bisAlain Wang, journaliste, sinologue, enseigne à l’Ecole centrale Paris et à l’Institut français de la mode. Il intervient aussi comme consultant auprès des entreprises pour les aider à mieux comprendre leurs interlocuteurs chinois.

 

Rendez-vous :
Samedi 21 janvier 2017 à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec la sinologue Christine Kontler pour son ouvrage « L’art chinois, une histoire culturelle »

Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Christine Kontler, spécialiste de l’art et de la spiritualité chinoise, qui viendra nous présenter son livre L’art chinois : Une histoire culturelle, paru le 10 novembre 2016 au CNRS éditions.

Présentation du livre

Retracer à grands traits l’histoire culturelle de la Chine pour donner à voir et à lire les principales réalisations de ses arts dans leurs dimensions rituelles, spirituelles et religieuses, telle est l’ambition de ce livre. Christine Kontler restitue ici toute la richesse d’une civilisation qui s’est développée pendant quatre, voire cinq millénaires sur un territoire à l’échelle d’un continent. En un ouvrage original, l’auteur profite de la distance qui s’impose à l’observateur né hors de la culture chinoise et l’utilise.

Faisant oeuvre de synthèse, elle saisit à la fois le singulier et le tout. Sans jamais en gommer l’immense diversité, ni en réduire la complexité, elle nous fait découvrir l’essence du monde chinois. Nous suivons ainsi pas à pas toutes les évolutions dynastiques qui dessinent les grandes lignes des transformations politiques et spirituelles, mais aussi des changements sociaux et économiques. Nous découvrons, grâce aux plans et aux documents commentés, les nombreux échanges intérieurs et ceux du monde chinois avec l’Asie des steppes, l’Asie centrale, l’Inde, l’Iran, le monde arabo-islamique, l’Asie orientale et méridionale, mais aussi avec le Tibet et l’Europe. Les allers-retours éclairants entre l’écrit et l’image font émerger les traits les plus pertinents de l’art de Chine. Son évolution, des temps néolithiques jusqu’au XVIIIe siècle, se lit avec évidence, simplicité et beauté. Un grand tableau d’ensemble en six grandes périodes de la variété des productions chinoises. Un essai magistral servi par une iconographie, monumentale.

art

A propos de l’auteur 

Sinologue et docteur d’Etat en sciences des religions, Christine Kontler est membre de la Société asiatique et du centre de recherche sur l’Extrême-Orient de Paris Sorbonne (CREOPS).
Familière de la Chine, où elle se rend chaque année, elle apporte son concours aux activités culturelles de l’Association française des amis de l’Orient (AFAO) en relation avec le musée Guimet à Paris.

 

Rendez-vous :
Vendredi 13 janvier 2017 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec le professeur Jean-François Huchet pour la présentation de son livre « La crise environnementale en Chine »

Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie Jean-François Huchet,  professeur des universités à l’INALCO, qui viendra nous présenter son livre La crise environnementale en Chine, paru le 20 octobre 2016 aux Presses de Sciences Po.
huchet
Présentation du livre

En Chine, tous les clignotants sont au rouge en matière d’environnement. Il est encore difficile d’évaluer les conséquences humaines et économiques de la pollution de l’air, de l’eau et des sols, de l’érosion et de la désertification, des pluies acides, de la gestion des déchets, mais les chiffres officiels font état d’un coût annuel de 5,8 % à 8 % du PIB national.

Les autorités chinoises ont tardivement pris acte de la gravité de la crise, dont cet ouvrage dresse le bilan. Il a fallu les épisodes d’« airpocalypse » à Pékin de l’hiver 2013 pour qu’elles se décident à renforcer et à faire appliquer une législation environnementale ambitieuse, mise en place au début des années 2000 mais largement ignorée par les industriels.

Quant aux effets de ce changement de politiques publiques, ils ne se feront sentir qu’à long terme, car les principales causes structurelles de la dégradation de l’environnement en Chine – la démographie, l’urbanisation, la dépendance à l’égard des énergies fossiles – n’évolueront pas favorablement avant des décennies.

Une situation précaire qui engage l’avenir de la Terre à double titre : non seulement parce que la Chine est le premier émetteur mondial de gaz à effet de serre et consomme à elle seule plus de charbon que tous les autres pays réunis. Mais aussi parce qu’elle va devenir le plus grand laboratoire et investisseur mondial dans les énergies vertes.

U9782724619508

A propos de l’auteur

Jean-François Huchet est professeur des universités à l’INALCO, où il enseigne l’économie chinoise et asiatique. Ses recherches portent notamment sur le rôle de l’État dans le développement industriel de la Chine.

 

Rendez-vous :
Samedi 7 janvier 2016 à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec le photojournaliste Patrick Zachmann

ATTENTION : RENCONTRE ANNULEE

Nous avons le plaisir de recevoir dans notre librairie le photojournaliste Patrick Zachmann qui viendra nous présenter son livre So long China, paru le 24 mars 2016 aux éditions Xavier Barral.

zachmann bis

Présentation du livre

Cet ouvrage présente le regard porté par Patrick Zachmann sur ce pays depuis les années quatre-vingt à travers une dizaine de séries qui auscultent non l’actualité (Zachmann revendique le temps long) mais dont le fil rouge est la question de l’identité. Question qui traverse l’ensemble du travail de Patrick Zachmann et qui, en Chine, devient pour les nouvelles générations en perte de repères, un enjeu essentiel.

Après avoir découvert la Chine en 1982, à travers le prisme du cinéma chinois sur lequel il réalisait un reportage, Patrick Zachmann a entrepris, pendant huit ans, un travail personnel sur les Chinois dans le monde qui a aboutit à la publication de l’ouvrage W. ou l’oeil d’un Long-nez, en 1995 aux Editions Marval. En 2001, le photographe ressent le désir de s’immerger à nouveau dans ce pays en pleine mutation.

La Chine nouvelle a déjà été beaucoup photographiée, mais très vite il acquière la certitude que la compréhension de la Chine contemporaine ne peut se limiter à une photographie du présent et que sa connaissance du pays lui permettrait d’ouvrir de nouvelles perspectives. La première partie du livre, en noir et blanc, est à la fois documentaire – cette réalité a disparu – et romanesque car elle emprunte à l’imaginaire cinématographique et aux fantasmes de  » long-nez  » (d’Occidental) de Patrick Zachmann.

 » Elle est en noir et blanc parce que j’essayais de retrouver – consciemment ou inconsciemment – les images du cinéma shanghaï en des années trente qui m’avaient marquées.  » Images du sud de la Chine, de Hong Kong et de Taïwan qui, si elle ne fait pas partie de la Chine politiquement, entretient un lien très fort et incontournable avec elle. Mais aussi images de Tian’ Anmen lors des événements de mai-juin 1989, et du terrible tremblement de terre qui endeuilla la province du Sichuan en 2008, trois mois après le séisme, une fois les projecteurs des médias braqués ailleurs.

A partir de 2001, la Chine de Patrick Zachmann est en couleur. Comme une transition, la série  » Nuit de Chine  » montre un pays qui est passé du costume Mao, uniforme et triste, aux couleurs vives, extravagantes et audacieuses. Le photographe choisit dès lors de montrer faux-semblants et envers du décor, il veut être le témoin de la complexité des formes qui bouleverse les identités individuelles et collectives de la Chine aujourd’hui.

Mais entre les images de façade qui caractérisent le pays – décors urbains, pouvoir des apparences, univers artificiel de la nuit – se glissent des existences dures et incertaines, comme celles de ces mingong, paysans et paysannes pauvres venus fuir la misère et chercher du travail dans les grandes villes. Véritables esclaves modernes qui construisent la Chine de demain, ils ne rentrent au village, qu’une fois par an, durant le nouvel an chinois, pour une dizaine de jours seulement.

Avec la série  » Retour à Wenzhou  » Zachmann montre les mutations profondes de l’espace urbain. Le mouvement d’immigration s’est presque inversé. Les candidats a l’exil se font plus rares et de nombreux Chinois reviennent vers la  » Mère Patrie « , les chances de s’enrichir sont plus grandes aujourd’hui à Wenzhou que dans un atelier clandestin en France. Quant aux dernières images du livre, composées de portraits transgénerationnels, elles rendent visible le choc culturel à l’intérieur des familles dans un pays où l’histoire s’est accélérée à une vitesse vertigineuse.

9782365110938FS

Coup de coeur du librairie :

Ce très bel ouvrage vous permettra de (re-)découvrir la Chine d’une façon originale.
Patrick Zachmann a fourni ici un travail de longue haleine, ses premières photos remontant au début des années 80. Les séries de clichés sont entrecoupées de notes où l’auteur nous donne des informations sur le lieu des prises, l’époque, etc. sous forme de carnet de voyage.  Il retrace les grands moments marquants de l’Histoire du pays et nous montre également les mutations que la Chine a connues ces 30 dernières années et les différences de développement selon les régions.
Les premiers clichés sont en noir et blanc, puis peu à peu apparaissent les photos couleurs.
Patrick Zachmann a réussi à capter des expressions de joie comme de peine, des images de prospérité comme de désolation. Dans une dernière partie, ce sont des clichés de jeunes avec leurs grand-parents, preuves flagrantes des changements opérés et des différences générationnelles.

 

Rendez-vous :
Samedi 17 décembre 2016 à 17h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site

Rencontre-dédicace avec Badema pour la présentation de son calendrier Feng Shui 2017

Badema 2Comme chaque année, nous avons le plaisir d’accueillir Badema pour la présentation de son Calendrier Feng Shui 2016 : L’ Année du Coq, paru le 20 septembre 2016.

 

 

Présentation de son calendrier par Badema :

Bienvenue au Coq de Feu en 2017 (丁酉 – Ding You). Au fil des 11 éditions de ce calendrier, vous êtes nombreux à constater qu’il nous aide à prendre la bonne décision au bon moment, qu’il s’agisse d’une conversation importante et délicate, de l’achat d’une maison ou de tout autre investissement, de signer un contrat, ou encore de se marier…

Cet almanach millénaire a pour nom Tong Sheng 通胜et veut dire « réussir tous les jours ». C’est pour cela que son utilisation dépasse depuis longtemps les frontières de l’Asie.

Présentation de la conférence :

Pendant la conférence, Badema vous expliquera comment utiliser ce calendrier pour choisir le bon endroit au bon moment; comment les Étoiles Volantes influencent notre année, et quel sera votre horoscope pour 2017. Elle vous apprendra à calculer votre Bagua afin de bien décorer votre maison. Elle vous dira comment bien vivre avec le changement des saisons. Enfin, elle vous expliquera comment le Feng Shui s’inscrit dans un cadre plus large du « bien vivre ».

Nous suivrons avec ce livre le chant du Coq, qui nous engage à être combatifs dans la vie, fidèles en amour et fiables au travail.
couverture-calendrier-2017 bis

A propos de l’auteure
Badema est maître de Feng Shui, d’astrologie chinoise (Ba Zi) et de Qi Gong en Europe et en Chine.

Rendez-vous :
Vendredi 9 décembre 2016 à 18h
Au 1er étage de notre librairie
Entrée libre Inscription sur notre site