Rencontre avec Serge Koenig, auteur de « J’entends battre le coeur de la Chine »

Vice-consul de France à Chengdu, Serge Koenig est également un alpiniste de haut niveau qui relate dans un livre étonnant un parcours hors du commun. Dans son essai autobiographique, J’entends battre le coeur de la Chine il entraîne son lecteur dans la partie ouest de la Chine, au Sichuan et au Tibet, dans des expéditions en montagne alimentées de réflexions sur l’aménagement du territoire dans ces régions et sur les relations entre la Chine, le Tibet et l’Occident.

Résumé
Alpiniste chevronné, Serge Koenig est aujourd hui vice-consul de France à Chengdu, la capitale de la province chinoise du Sichuan. C est le parcours hors norme de ce guide de haute montagne devenu diplomate que relate ce livre.
Serge Koenig nous fait explorer la face ouest de la Chine, ce pays-continent qu il sillonne depuis qu il y est entré par le Toit du monde il y a trente ans. À partir des projets d aménagement du territoire montagnard (stations de sports d hiver, via ferrata, école de guides) qu il encadre sur place, il témoigne à la fois des atouts et des travers de la Chine d aujourd hui. En s appuyant sur son expérience du terrain, il livre également son sentiment sur la question tibétaine, tout en sachant que son témoignage à contre-courant suscitera le débat tant le sujet est complexe et épineux.
Ce récit est celui d un diplomate français en Chine ; c est aussi celui d un alpiniste ayant participé à quatre expéditions sur l Everest, dont la fameuse opération Sagarmatha en 1988, première ascension retransmise en direct à la télévision française.
Montagne, aventure, environnement, économie, droits de l homme, religion, politique internationale : le large spectre des sujets abordés dans cet essai autobiographique en fait tout l intérêt.

Rendez-vous
Vendredi 13 mai 2013 à 18h
Entrée libre – Inscription sur notre site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *