Hong-Kong et Macao de Joseph Kessel

Paru en 1957, Hong-Kong et Macao, entraîne encore le lecteur d’aujourd’hui dans les secrets de Hong-Kong, à la rencontre de destins pittoresques et atypiques, misérables, singuliers, étranges…

Joseph Kessel vous emporte à sa suite dans les rues de Kowloon, vous entendrez les confidences qui lui sont faites, pousserez la porte des maisons d’opium et des bordels, découvrirez des histoires incroyables et un monde où tous les moyens sont bons pour gagner de l’argent.

De la vendeuse d’enfants à l’inventeur du Beaume du Tigre, c’est une galerie de portraits que fait naître sous vos yeux Joseph Kessel, des portraits qui caractérisent Hong-Kong, sa démesure tant dans la richesse que dans la pauvreté :

Car, tandis que sur l’immense territoire de la Chine les six cent millions d’habitants qui le peuplent sont soumis au nivellement, à l’uniformité, à l’austérité, au gigantesque labeur et à la dure foi communistes, Hong-Kong sert de refuge au vieux monde chinois et tout s’y trouve porté à un point d’intensité extrême : les qualités et les défauts, les enchantements et les hideurs. (p.36)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *