L’Etrangère, de KANG Eun-ja

coup-de-coeurPrix du Rayonnement de la langue et de la littérature françaises de l’Académie française.

Ce roman est à la fois le récit d’un parcours extraordinaire, le récit d’une passion pour la langue française et un beau témoignage de ce qu’était la Corée des années 70. L’auteure coréenne a écrit ce roman directement en français, il est l’aboutissement d’années de travail et d’efforts pour conquérir la langue française et poursuivre, dans un contexte éprouvant, une scolarité qui à l’époque n’allait pas de soi.

Car c’est une Corée pauvre que nous décrit Kang Eun-ja, une Corée pas si lointaine que le miracle économique de ces dernières années tendrait à nous faire oublier. A travers l’évolution de l’héroïne, c’est également l’évolution du village et à plus grande échelle celle du pays qui se déploient sous nos yeux. La vie au village et les relations familiales servent de toile de fond à un récit dont le fil conducteur est l’amour des études d’abord et la passion pour le français ensuite. Alors que la langue de la réussite reste l’anglais, l’héroïne se lance à corps perdu dans son amour du français, travaillant jour et nuit pour dompter la grammaire française. Ce long parcours sera jalonné d’émotions, guidé par la profondeur du soutien familial et la bonté comme le charisme de certains professeurs.

La sincérité avec laquelle cette histoire est racontée, les efforts et les sacrifices qui y sont décrits nous font embrasser pleinement le destin de cette auteure qui prouve, par ce roman écrit en français, qu’on peut réaliser ses rêves en y travaillant de tout son être.

Commander sur notre site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>